Restaurant Southside Brisbane : quelconque

Pour ce troisième diner à Brisbane je cherchais quelque chose un peu aux antipodes de l’excellent Elska où j’avais dîné la veille et je me suis dit qu’un restaurant fusion asiatique ferait très bien l’affaire. Cela tombe bien car au cours de mes investigations j’avais lu plusieurs revues élogieuse à propos de Southside et en plus ils avaient de la place disponible.

Vous trouverez le sommaire des articles sur ce voyage en Australie en bas de page.

Réservation

J’ai effectué ma réservation sur le site web du restaurant quelques jours avant mon arrivée. Il était un des rares de ma short list à avoir des disponibilités et je me suis dit que j’avais de la chance…ou que je m’étais trompé dans ma short list.

Le concep de Southside

Leur site dit « Nous servons une cuisine orientale avec un amour de la tradition chinoise ». Dans mon esprit je me dis qu’il s’agit d’un restaurant fusion asiatique, la carte me semble bien, et ils proposent un menu dégustation ce qui est en général la marque de restaurants un peu de haut de gamme. Dans mon idée je partais sur quelque chose d’un peu similaire à To Paris, en moins haut de gamme quand même.

Voilà pour le concept, on verra plus tard pour la réalité.

Le cadre

Le cadre n’a absolument rien d’exceptionnel. Une très grande terrasse en extérieur qui fait principalement bar (nous sommes au printemps) et une grande salle joliment décorée mais sans inspiration particulière. Il y a également une salle à l’étage qui ne sera pas ouverte ce soir là.

IMG_1130

La carte

Je prendrai le menu dégustation que voici :

IMG_1116

Le diner

J’arrive au restaurant avec 15 minutes d’avance. Ma table n’est pas prête et on m’envoie m’installer en terrasse pour prendre un verre en attendant. On ne se donne même pas la peine de m’accompagner pour signaler au personnel que j’attends une table et qu’éventuellement le verre était offert pour patienter. Je dis éventuellement car ça ne m’a même pas été dit, contrairement aux bonnes pratiques de la profession.

IMG_1113

J’attendrai finalement 20 minutes sans que qui que soit ne vienne prendre ma commande. Ensuite personne ne viendra me chercher pour m’indiquer que ma table est prête mais je recevrai un SMS. On ne peut pas dire que je sois impressionné par leur relation client jusqu’ici.

Si la musique est forte sur la terrasse elle l’est tout autant dans la salle.

Le personnel en salle par contre est jeune et sympathique. Ma commande sera prise rapidement et les premiers plats arriveront assez vite.

Le personnel essaiera de m’expliquer nombre de choses à propos des plats, à commencer par leur nom, mais la musique est tellement forte que je saisirai à peine un mot sur deux.

Les plats arriveront par deux ou trois et pas toujours dans l’ordre du menu.

L’huitre.

IMG_1121

Le thon rouge.

IMG_1125

Le roll de calamar.

IMG_1122

Le boeuf wagyu en soufflé.

IMG_1128

Les travers de côte de boeuf

IMG_1134

Poulet et champignons Shitake.

IMG_1126

Voilà.

Que dire ? C’était bon ou en tout cas pas mauvais.

Pour le reste on ne va pas parler de menu dégustation vu qu’il n’y a absolument aucune finesse dans ces plats. Plutôt un menu découverte qui vous fait tester toute la carte.

Je vois bien un tout petit peu le côté fusion mais le côté chinois promis sur le site était totalement absent.

Bref si la carte est un peu créative et l’exécution correcte le Southside est un restaurant sans aucun intérêt.

L’ambiance

Bruyante, très bruyante.

Le personnel et le service

Mauvais à l’accueil, inattentif en terrasse, très sympa en salle.

Conclusion

Le Southside est un restaurant sympa si on veut manger une cuisine un peu originale entre amis et si l’ambiance compte plus que le contenu de l’assiette.

Sinon sans aucun intérêt gastronomique ou culinaire et vu la promesse sans m’attendre à un étoilé j’espérais quelque chose d’un peu plus fin, d’où ma déception.

Quant à l' »amour de la tradition chinoise » je le cherche encore.

Les articles sur ce voyage en Australie

#TypeReport
1Intro et genèse de l’itinéraireVacances en Australie : premiers pas au « Land Down Under »
2HôtelCourtyard Paris Charles de Gaulle Central
3VolParis-Munich – Lufthansa – Business Class
4VolMunich-Stockholm – Lufthansa – Business Class
5HôtelSheraton Stockholm
6SalonSAS Gold Lounge – Stockholm Arlanda
7SalonAmerican Express Lounge by Pontus – Stockholm Arlanda
8VolStockholm-Bangkok – Thai – Business Class
9SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
10VolBangkok-Sydney – Thai – Business Class
11HôtelSheraton Grand Sydney Hyde Park
12LoungeRex lounge – Sydney Terminal 2
13VolSydney-Brisbane – Virgin Australia – Economy
14HotelW Brisbane
15RestaurantElska – Brisbane
16RestaurantSouthside – Brisbane
17RestaurantSpice Central Kitchen & Bar – Brisbane
18Carnet de voyageBrisbane jour #1 : le cœur de la ville
19Carnet de voyageBrisbane jour #2 : musées et farniente au bord de la rivière
20LoungeVirgin Australia Domestic Lounge – Brisbane
21VolBrisbane-Sydney – Virgin Australia – Economy
22HôtelSydney Harbour Marriott Hotel at Circular Quay
23RestaurantNour – Sydney
24RestaurantMekong – Sydney
25Carnet de voyageSydney jour #1 : l’opéra et ses environs
26Carnet de voyageSydney jour #2 : autour de Hyde Park et du centre ville
27Carnet de voyageSydney jour #3 : culture et distractions autour du port
28SalonSalon Air New Zealand – Sydney
29SalonSalon Silverkris Singapore Airlines – Sydney
30SalonAmerican Express Lounge – Sydney
31VolSydney-Bangkok – Thai – Business Class
32SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
33SalonOman Air lounge – Bangkok Terminal E
34SalonEva Air lounge – Bangkok Terminal F
35SalonMiracle business lounge – Bangkok Terminal F
36SalonTurkish Airlines lounge – Bangkok Terminal D
37SalonSingapore Airlines silverkris lounge – Terminal D
38VolBangkok-Stockholm – Thai – Business Class
39SalonNorrsken Lounge – Stockholm
40VolStockholm-Zurich – Swiss – Business Class
41VolZurich-Paris – Swiss – Business Class
42Carnet de voyageBilan de ce voyage en Australie
Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents