Pourquoi mesure-t-on la vitesse d’un avion de différentes manières ?

Selon la phase du vol et le besoin il y a différentes manières de mesurer la vitesse d’un avion qui peuvent donner des résultats différents.

Nous avions déjà abordé brièvement le sujet de la vitesse des avions en expliquant pourquoi avec l’aide du vent un avion pouvait traverser l’Atlantique à 1300 km/h sans pour autant passer le mur du son mais certains d’entre vous avaient encore des questions sur le sujet. En effet en regardant les indications concernant le vol que diffusent certains IFEs (le système de distraction en vol) vous avez remarqué que plusieurs indications de vitesse étaient parfois donnés et vous vous demandiez à quoi ils correspondaient.

Cet article est l’occasion de traiter le sujet de manière un peu plus exhaustive.

La vitesse indiquée (IAS)

C’est le plus simple. La vitesse indiquée (Vi) ou Indicated Airspeed (IAS) est mesurée par les tubes pitot rendus tristement célèbres par le vol AF447 entre Rio et Paris.

Pour rester simple, ces tubes permettent de mesurer la différence de pression entre la pression ambiante (pression statique) et celle provenant de l’écoulement d’air extérieur (pression totale) qui est ni plus ni moins la même chose que le vent que vous ressentez sur votre visage lorsque vous faites du vélo : ça n’est pas l’air qui bouge autour de vous mais vous qui vous déplacez dans une masse d’air et plus votre vitesse est élevée plus ce vent (appelé vent relatif) est fort. … Cette différence est la pression dynamique qui permet de déterminer la vitesse de l’avion.

Et pourquoi donc procéder ainsi ? C’est simple. Pour mesurer la vitesses d’une voiture on mesure la rotation des roues ce qui est bien bien sûr impossible pour un avion dans l’air. Or l’avion est un corps qui se déplace dans une masse d’air qui peut elle-même être en mouvement donc si vous connaissez votre vitesse dans la masse d’air et celle de la masse vous en déduisez votre vitesse réelle.

La vitesse vraie (TAS)

La vitesse vraie ( Vv) ou True Airspeed (TAS) est la vitesse de l’avion au sein de la masse d’air dans laquelle il se trouve. Elle n’est pas mesurée mais calculée en fonction de la vitesse indiquée et de l’altitude de l’appareil.

Elle est en général plus élevée que la vitesse indiquée de 2% par tranche de 1000 pieds d’altitude.

Elle n’a pas vraiment d’intérêt pour le pilotage mais sert pour des calculs de performance pour le décollage, l’atterrissage ou la croisière. Elle permet également de calculer la vitesse sol.

La vitesse sol (GS)

La vitesse sol (Vs) ou Groundspeed (GS) est la vitesse vraie à laquelle on applique une correction en fonction du vent (de face ou arrière).

En l’absence de vent elle est égale à la vitesse vraie.

Elle donne la vitesse horizontale de l’appareil par rapport à la terre.

C’est la vitesse dont disposent les contrôleurs aériens sur leurs écrans mais lorsqu’ils assignent une vitesse à un appareil c’est une vitesse indiquée.

La vitesse calibrée (CAS)

La vitesse calibrée (Vc) ou Calibrated Airspeed (CAS) est la vitesse indiquée sur les instruments de bords. C’est la vitesse indiquée corrigée des erreurs instrumentales.

En effet les mesures peuvent être impactées par la température, la pression et l’humidité et la vitesse calibrée corrige ces erreurs. Pour un appareil qui évolue dans des conditions proches du niveau de la mer (15°C, pression de 1013 hPa, 0% d’humidité) elle est égale à la vitesse vraie.

C’est la vitesse lue sur le tableau de bord.

Pourquoi mesure-ton la vitesse en noeud ?

L’unité de mesure de vitesse des avions est le noeud (knot, abrégé kt) qui correspond à 1 mille marin par heure (1 kt = 1,852 km/h).

Pourquoi utiliser cette unité ? Tout simplement parce que c’était la norme dans le transport maritime et que quitte à adopter une norme pour le secteur autant en adopter une qui était déjà largement utilisée.

Le Mach

On exprime parfois également la vitesse en Mach, Mach 1 étant la vitesse du son (344 m/s, soit 1 240 km/h au niveau de la mer). La vitesse en Mach est le rapport entre la vitesse vraie et la vitesse du son.

Conclusion

Un article qui intéressera surement les plus férus de technique d’entre vous et permettra aux autres de briller dans les diners….

Image : commande de gaz de DC Studio via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
939SuiveursSuivre
11SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents