Zurich-Paris sur Swiss en Business Class : plus de temps au sol qu’en vol mais équipage proactif

Un vol très commun sur Swiss qui n’aurait pas du susciter le moindre commentaire si on n’avait pas perdu plus d’une heure au sol et que l’équipage n’ait pas transformé ce problème en une opportunité pour surprendre les passagers !

Dernier vol de ces vacances en Australie et autant j’aime voler autant, là, la dernière ligne droite me semble longue et j’ai envie d’être rapidement chez moi. Logique après tout : beaucoup d’heures de vols, de salons et à la fin des itinéraires et des compagnies bien connues donc la curiosité et la découverte ne sont plus là. C’est redevenu « business as usual » donc il est temps de rentrer.

Mon routing aérien : cela fait des miles !

Vous trouverez en bas de page la liste de tous les articles liés à ce voyage en Australie.

Parcours au sol et salon

Sitôt débarqué du vol qui m’amène de Stockholm je me rends au Salon Senator de la zone Schengen de l’aéroport de Zurich que nous nous avons déjà présenté en détail.

IMG_1811

Je jette rapidement un oeil au buffet mais j’ai déjà trop, beaucoup trop mangé depuis mon départ de Sydney.

IMG_1813

Comme souvent le salon est déjà bien rempli mais aujourd’hui je ne désire pas m’installer dans la partie centrale du lounge.

IMG_1812
IMG_1819

Je me rendrai donc dans la partie située en mezzanine, une zone calme où d’ailleurs la nourriture est interdite.

On y trouve des fauteuils avec vue sur le salon.

IMG_1815

Un coin salon plus cosy.

IMG_1816

Et des sièges pour se relaxer où je m’installerai.

IMG_1817

Un peu plus d’une heure de détente avant de prendre mon vol pour Paris. Détente mais attention à ne pas s’endormir et rater ma correpondance.

68563694235__2E12C6A8-C8FA-42CE-9200-7BC29D149980

En fait de détente c’est un peu raté au début. La personne occupant le box d’à côté passe son temps à passer des coups de téléphone (ce qui n’est pas autorisé dans cette partie du salon) et assez bruyamment. Au bout d’une dizaine de minute un membre du personnel viendra lui expliquer que soit il cesse soit il quitte le salon. Il partira peu après avec un air offusqué.

Le temps tourne et il est temps d’aller embarquer. Je jette un oeil à l’écran où sont affichés les vols : le mien est bien prévu à l’heure mais le numéro de porte d’embarquement me laisse deviner un embarquement par bus. Je n’avais pas besoin de ça.

Embarquement

Quand j’arrive en porte l’embarquement a déjà commencé, un peu avant l’heure, ce qui est visiblement assez fréquent ici lorsqu’on embarque par bus.

IMG_1820

Il n’y a aucun respect des priorités mais quand on embarque par bus ça n’a absolument aucune importance sauf si la compagnie mets en place un bus séparé pour la business class, ce qui n’est pas le cas ici.

Notre bus nous attend.

IMG_1821

Nous arrivons au pied de notre A220.

IMG_1822

Il faudra encore attendre quelques minutes pour être autorisés à embarquer.

La cabine

On trouve l’habituelle cabine moyen courrier de Swiss avec cependant un siège spécifique pour l’A220.

IMG_1824

Le pitch est bon mais était meilleur dans mon souvenir.

IMG_1825

Swiss a fait le choix d’équiper ses A220 de mini écrans pour afficher la géovision et les informations de vol.

IMG_1829

Une bouteille d’eau et une lingette désinfectante m’attendent sur le siège central qui sera bien sûr neutralisé.

IMG_1827

A mon grand regret cette cabine ne propose pas de prise de courant pour recharger mon téléphone dont la batterie commence à faire grise mine.

Tout le monde a embarqué et nous sommes prêts à partir.

Le vol et le service

Et bien non ! Il manque du personnel au sol et toutes les valises ne sont pas chargées. J’en profite pour localiser la mienne grâce à son airtag : elle est bien là. Au moins pas de problème « à la TAP » auquel s’attendre à l’arrivée.

On attendra ainsi 20 minutes. A ce moment nous avons perdu notre slot de décollage donc ça sera en tout 1h de retard passée au sol.

Mais le personnel fera preuve de bon sens : ils décident de commencer le service de boissons au sol et des chocolats sont distribués.

Champagne !

IMG_1832
IMG_1828

Les clients sont agréablement surpris et le prennent bien. On me resservira même une seconde coupe.

Par contre je me demande si ma batterie tiendra jusqu’au bout du vol donc je me limiterai aux photos essentielles.

On finit par partir.

Le service commence vite et les plateaux nous sont apportés.

IMG_1835
Bizarre de mélanger orange et jambon mais finalement c’est frais et bon. Vu que je n’ai vraiment plus fin à force d’enchainer les vols heureusement d’ailleurs que c’est léger frais.

Même commentaire pour la mousse chocolat qui recouvre une mousse à la passion.

Le temps de somnoler un peu nous commençons notre descente.

Le personnel

Très pro et aimable, excellente idée que d’avoir pris l’initiative de commencer le service au sol. Ca ne se passe pas ainsi partout même en cas de grand retard.

Mêmes les annonces étaient détendues, ce qui évite d’ajouter du stress aux passagers.

Arrivée

La descente sera surtout l’occasion de faire quelques belles photos et ce d’autant plus qu’on se posera face à l’est ce qui impose une boucle au nord de Paris.

Roissy vu d’en haut.

IMG_1838
IMG_1838

Puis le Bourget.

IMG_1838

L’ouest de Paris et la Défense.

IMG_1841

Le Bourget à nouveau.

IMG_1843

Et nous rejoignons le terminal 1 de Roissy sans encombre

Conclusion

Un vol qui avait tout pour être anodin mais un gros retard au départ qui au lieu d’être un mauvais souvenir a été l’occasion d’apprécier la prise d’initiative et la gentillesse de l’équipage.

Les articles sur ce voyage en Australie

#TypeReport
1Intro et genèse de l’itinéraireVacances en Australie : premiers pas au « Land Down Under »
2HôtelCourtyard Paris Charles de Gaulle Central
3VolParis-Munich – Lufthansa – Business Class
4VolMunich-Stockholm – Lufthansa – Business Class
5HôtelSheraton Stockholm
6SalonSAS Gold Lounge – Stockholm Arlanda
7SalonAmerican Express Lounge by Pontus – Stockholm Arlanda
8VolStockholm-Bangkok – Thai – Business Class
9SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
10VolBangkok-Sydney – Thai – Business Class
11HôtelSheraton Grand Sydney Hyde Park
12LoungeRex lounge – Sydney Terminal 2
13VolSydney-Brisbane – Virgin Australia – Economy
14HotelW Brisbane
15RestaurantElska – Brisbane
16RestaurantSouthside – Brisbane
17RestaurantSpice Central Kitchen & Bar – Brisbane
18Carnet de voyageBrisbane jour #1 : le cœur de la ville
19Carnet de voyageBrisbane jour #2 : musées et farniente au bord de la rivière
20LoungeVirgin Australia Domestic Lounge – Brisbane
21VolBrisbane-Sydney – Virgin Australia – Economy
22HôtelSydney Harbour Marriott Hotel at Circular Quay
23RestaurantNour – Sydney
24RestaurantMekong – Sydney
25Carnet de voyageSydney jour #1 : l’opéra et ses environs
26Carnet de voyageSydney jour #2 : autour de Hyde Park et du centre ville
27Carnet de voyageSydney jour #3 : culture et distractions autour du port
28SalonSalon Air New Zealand – Sydney
29SalonSalon Silverkris Singapore Airlines – Sydney
30SalonAmerican Express Lounge – Sydney
31VolSydney-Bangkok – Thai – Business Class
32SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
33SalonOman Air lounge – Bangkok Terminal E
34SalonEva Air lounge – Bangkok Terminal F
35SalonMiracle business lounge – Bangkok Terminal F
36SalonTurkish Airlines lounge – Bangkok Terminal D
37SalonSingapore Airlines silverkris lounge – Terminal D
38VolBangkok-Stockholm – Thai – Business Class
39SalonNorrsken Lounge – Stockholm
40VolStockholm-Zurich – Swiss – Business Class
41VolZurich-Paris – Swiss – Business Class
42Carnet de voyageBilan de ce voyage en Australie

Zurich-Paris sur Swiss en Business Class

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Bien

Un gros retard mais un équipage qui a tout fait pour nous le faire oublier.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents