Impressions sur mon premier voyage en Australie

Ce premier contact avec l’Australie m’a confirmé tout le bien que je pensais a priori d’une destination qui m’avait toujours attiré sans que les planètes n’aient jamais réussi à s’aligner pour que je puisse m’y rendre.

Rapport d’étonnement entre confirmations, surprises, et conseils pratiques.

Vous trouverez tous les articles sur ce voyage en Australie en bas de page.

Le choix des villes : Sydney et Brisbane

Pour seulement deux semaines je n’allais pas faire de folies et faire le tour d’un pays grand comme un continent. J’ai donc choisi Sydney, point de départ évident en tout cas pour une première visite et Brisbane pour sa proximité géographique afin d’éviter les heures de vol inutiles. Melbourne aurait pu être une option (d’ailleurs c’était mon choix lors d’une première tentative avortée en raison du COVID) mais je l’ai écartée car à cette époque la ville m’offrait moins de garantie de beau temps.

Ces deux villes, vous allez le voir, m’ont plu pour des raisons différentes et m’ont conforté dans mes choix pour un premier contact avec le pays.

Architecture, culture, art, environnement et atmosphere

Je garde un souvenir assez similaire des deux villes à quelques détails près.

Architecture

C’est une des choses qui m’intéressent le plus dans une ville, ainsi que la manière dont tradition et modernisme se marient (ou pas).

Dans les deux cas on a un mélange très réussi d’architecture ancienne, le plus souvent victorienne, et moderne.

IMG_0886
Brisbane

Ceci dit on fait vite le tour des sites majeurs, surtout à Brisbane. Vous l’avez compris vous n’êtes ni à Rome, ni à Paris, Londres ou New York. En deux jours sans vous forcer vous aurez vu l’essentiel.

Quoi qu’il en soit la visite du superbe Opéra de Sydney mérite le voyage à elle seule.

IMG_0657
Opéra de Sydney

Art et culture

De Brisbane j’ai gardé un bon souvenir de la Queensland Art Gallery et un plus mitigé de la Gallery of Modern Art, les deux étant réunies dans un complexe, le GAQOMA. De la seconde je retiendrai surtout l’exposition temporaire “The Souls Trembles” de Shiota Chiharu.

A Sydney j’ai malheureusement fait l’impasse sur l‘Art Gallery of New South Wales et je le regrette. Pour des questions de timing j’ai choisi le Museum of Contemporary Art Australia que j’ai trouvé très décevant.

IMG_1042
“The Souls Trembles” de Shiota Chiharu

Histoire

L’Australie a beau être un pays jeune son histoire est très présente, ne serait-ce justement que parce que ses piliers fondateurs ne sont pas si éloignés de nous. Présente mais pas envahissante.

Le Museum of Sydney vous racontera l’histoire de la vie de la colonisation à aujourd’hui. Malheureusement le sujet aurait pu mériter un traitement plus en profondeur et on reste un peu sur sa faim même si rien n’empêche de se documenter par soi-même. Mais dans le même style j’ai trouvé, par exemple, le musée de Goteborg infiniment plus riche et complet, c’est dire s’il y a quand même moyen de faire mieux.

Toutefois les aborigènes sont présents, on ne les cache pas et l’histoire de leur relation avec les colons est omniprésente et à Brisbane les deux musées ont une partie dédiée à l’art aborigène.

Quant aux colons leur histoire est assez bien retracée aux Hyde Park Barracks, lieu chargé de leur histoire qui fait un peu penser, toute proportion gardée, à un Ellis Island local.

Atmosphere

Il ne faut pas réduire une ville à ce qu’on y voit et ce qu’on y visite. Il y a également ce qu’on ne voit pas mais qu’on ressent. Il y a des villes où il y a beaucoup à voir mais où on ne reste ni ne flane pour le plaisir, pour d’autres c’est l’inverse. En ce qui concerne Sydney et Brisbane les deux étaient présents.

Ce sont des villes très agréables à vivre et si je vous disais qu’on fait vite le tour des sites majeurs, on passerait des heures à flâner dans les rues, à ressentir la culture locale et le mode de vie des gens, admirer certains bâtiments et certaines perspectives, s’arrêter pour manger quelque chose, prendre un café ou une bière en terrasse.

J’ajouterai que ce sont des villes à l’ambiance très apaisante.

Quoi de mieux pour résumer cela qu’une balade dans le centre de Sydney ou un break à Parklands à Brisbane.

IMG_0746
IMG_1165

Il y a des villes où ne fait que passer le temps de voir ce qu’on a envie de voir et d’autres qui donnent envie de rester. Brisbane et Sydney sont dans la seconde catégorie, peut être un peu plus Brisbane que j’ai trouvé plus jeune et vivante (quoique le climat y était peut être pour quelque chose).

Les loisirs sont également nombreux.

Ce que je n’ai pas fait et que je regrette

Quel dommage d’aller en Australie, se limiter aux villes de ne pas profiter de ses superbes paysages ! Si c’est ce que vous pensez vous avez cent fois raison.

Mais il y a le contexte de ce voyage. Tout d’abord en deux semaines on ne peut tout voir donc il faut faire des choix. J’ai préféré faire deux choses et les faire bien qu’en faire beaucoup mais avec trop de légèreté. J’aurai, je l’espère, l’occasion de revenir.

Et puis il y a un contexte plus personnel avec un nerf endommagé à une jambe qui m’empêchait de marcher comme je l’aurais voulu. Adieu les randonnées et chemins escarpés : rester en ville sur du plat c’était le meilleur moyen d’éviter une chute. Je commençais à peine à marcher un peu moins mal, autant profiter de ce que je pouvais avec mes limites et ne pas tenter le diable.

Restaurants et sorties

Je n’ai pas testé la cuisine australienne en tant que tel et, ironiquement, ma seule expérience en la matière reste un restaurant australien à …Lisbonne.

De plus je m’y suis systématiquement pris tard pour réserver donc je n’ai pas forcément pu manger là où j’en avais vraiment envie à part chez Elska, une belle rencontre entre le terroir australien et l’inspiration scandinave.

Pour autant tant Sydney que Brisbane offrent une cuisine internationale et variée avec une gamme de prix assez large. Pas de soucis là dessus mais anticipez et planifiez mieux que moi !

Par contre sachez qu’en Australie on vit un peu moins tard qu’en France. 21h c’est très très tard pour aller au restaurant. Et même si vous y allez à 20h (ce qui est déjà tard là bas) sachez qu’en sortant vous aurez souvent du mal de trouver un bar (même d’hôtel) pour boire un dernier verre avant d’aller vous coucher, notamment en semaine.

Frustrant au début, on s’y habitue ensuite même si….

Mais vous apprécierez de sortir dans ces deux villes très vivantes.

Le climat

Je suis parti en septembre, début du printemps là bas.

A Sydney un temps mi figue mi raisin : 1/3 de jours avec un beau soleil et le reste je me serai cru à Stockholm en octobre. Assez gris et je devais viser entre les averses pour sortir.

Par contre temps quasi estival à Brisbane : la ville est plus au nord et il y faisait nettement plus chaud (vu qu’on est dans l’hémisphère sud…) et grand soleil tous les jours. Presque 10° de plus.

Si je devais à Melbourne j’irai soit plus tard soit beaucoup plus tôt dans l’année.

Logement

Sans grande originalité j’ai suivi mon programme de fidélité favori. Quant à mes choix, si j’ai adoré le W Brisbane, mes hôtels à Sydney ont fait le job sans plus.

Tarifs un peu élevés tout de même.

Transport aérien

A cette époque les prix atteignaient déjà des sommets et ça n’est pas prêt de s’arrêter malheureusement. L’époque ou quasiment tout le temps on trouvait de la business class entre la Scandinavie et Sydney pour 2100€ sur Singapore Airlines est bel et bien révolue.

J’avi voyagé en business class sur Thai, la compagnie qui offrait les meilleurs prix peu importe la classe de voyage et pour diviser l’addition par deux je suis parti de Stockholm au lieu de Paris …. (oui….divisé par deux). Il y a des bonnes pratiques qui fonctionnent toujours.

Que dire ? Absolument pas à me plaindre du service par contre les cabines sont datées et usées, même sur des appareils neufs comme sur cet A350 entre Stockholm et Bangkok.

La compagnie est en difficulté et a perdu une partie de son lustre d’antan. Dommage.

Qu’en retenir ? Je pense qu’en economy cela reste une très bonne option, par contre en business et surtout si vous faites plus d’1m85 trouvez autre chose (si ça n’est pas hors de prix).

Pour les vols intérieurs Virgin Australia en economy était très bien même si peu importe la compagnie aérienne ils ne sont pas donnés. Je vous conseille cette option et de payer un léger surclassement en Economy X si vous avez envie de plus d’espace et d’un embarquement prioritaire.

Transports sur place

Je suis resté fidèle à mes habitudes : en ville autant de marche que possible (enfin autant que ma jambe me le permettait). Sinon Uber fonctionne très bien et les taxis sont vraiment adorables. Aucune crainte à avoir de ce côté.

Le réseau de transport en commun m’a l’air également de qualité et solide mais vu le contexte je ne l’ai pas essayé.

Conclusion

Voilà pour ce compte rendu qui est loin d’être exhaustif. En un mot comme en 1000 un voyage que je referai avec plaisir, surtout en étant en meilleur forme.

Les articles sur ce voyage en Australie

#TypeReport
1Intro et genèse de l’itinéraireVacances en Australie : premiers pas au « Land Down Under »
2HôtelCourtyard Paris Charles de Gaulle Central
3VolParis-Munich – Lufthansa – Business Class
4VolMunich-Stockholm – Lufthansa – Business Class
5HôtelSheraton Stockholm
6SalonSAS Gold Lounge – Stockholm Arlanda
7SalonAmerican Express Lounge by Pontus – Stockholm Arlanda
8VolStockholm-Bangkok – Thai – Business Class
9SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
10VolBangkok-Sydney – Thai – Business Class
11HôtelSheraton Grand Sydney Hyde Park
12LoungeRex lounge – Sydney Terminal 2
13VolSydney-Brisbane – Virgin Australia – Economy
14HotelW Brisbane
15RestaurantElska – Brisbane
16RestaurantSouthside – Brisbane
17RestaurantSpice Central Kitchen & Bar – Brisbane
18Carnet de voyageBrisbane jour #1 : le cœur de la ville
19Carnet de voyageBrisbane jour #2 : musées et farniente au bord de la rivière
20LoungeVirgin Australia Domestic Lounge – Brisbane
21VolBrisbane-Sydney – Virgin Australia – Economy
22HôtelSydney Harbour Marriott Hotel at Circular Quay
23RestaurantNour – Sydney
24RestaurantMekong – Sydney
25Carnet de voyageSydney jour #1 : l’opéra et ses environs
26Carnet de voyageSydney jour #2 : autour de Hyde Park et du centre ville
27Carnet de voyageSydney jour #3 : culture et distractions autour du port
28SalonSalon Air New Zealand – Sydney
29SalonSalon Silverkris Singapore Airlines – Sydney
30SalonAmerican Express Lounge – Sydney
31VolSydney-Bangkok – Thai – Business Class
32SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
33SalonOman Air lounge – Bangkok Terminal E
34SalonEva Air lounge – Bangkok Terminal F
35SalonMiracle business lounge – Bangkok Terminal F
36SalonTurkish Airlines lounge – Bangkok Terminal D
37SalonSingapore Airlines silverkris lounge – Terminal D
38VolBangkok-Stockholm – Thai – Business Class
39SalonNorrsken Lounge – Stockholm
40VolStockholm-Zurich – Swiss – Business Class
41VolZurich-Paris – Swiss – Business Class
42Carnet de voyageBilan de ce voyage en Australie
Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
933SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
350AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents