Thai en business class entre Bangkok et Stockholm en A350 : la cabine reste le point faible

Pour ce vol de retour en Europe, je prendrai Thai en Business Class comme à l’aller et, encore une fois, je volerai sur l’appareil le plus récent de leur flotte : l’A350. Un vol qui sera finalement une copie conforme de l’expérience vécue à l’aller avec les mêmes points forts et les mêmes lacunes.

Pour mémoire le routing aérien de ces vacances :

Vous trouverez l‘ensemble des articles relatifs à ce voyage en Australie en bas de page.

Correspondance et parcours au sol

J’arrive à l’aéroport en milieu d’après midi en provenance de Sydney et j’ai 8h30 à tuer jusqu’au départ de mon vol vers Stockholm.

Le passage des contrôles de sécurité, obligatoire pour rejoindre les départs est rapide et je me retrouve dans dans l’immense terminal.

Pour passer le temps j’irai visiter une grande partie des salons auxquels j’ai accès c’est à dire….6. C’est donc fatigué (les 8h30) et le ventre bien rempli (les 6 salons + les 3 à Sydney) que je rejoins ma porte d’embarquement peu avant 1h00 du matin.

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir des salons pour passer de longues correspondances…

IMG_1694
IMG_1697

Embarquement

La salle d’embarquement est déjà bien remplie lorsque j’arrive.

IMG_1698

Un énorme orage fait rage dehors et me fait dire qu’il y a des chances pour que le trafic soit perturbé. Je ne sais si c’est la raison mais nous embarquerons avec un peu retard. Mais aucune annonce ne sera faite pour l’annoncer.

D’abord les personnes à mobilité réduite puis quasi tout de suite après les passagers prioritaires.

Je suis le premier à pénétrer dans la cabine.

La cabine business class de l’A350 de Thai

Aucune surprise : c’est la même qu’à l’aller et la cabine qu’on retrouve sur tous les appareils bi-couloirs de Thai depuis une dizaine d’année au moins.

IMG_1700

La configuration « staggered » fait qu’une rangée sur deux propose un siège très proche de l’allée avec une privacy limitée et c’est précisément le siège que j’aurai.

IMG_1705

Une fois en position lit il est juste à ma taille : ma tête touche une extrémité pendant que mes pieds touchent l’autre. Donc si vous faites 1m88 ou plus vous savez que vous n’allez pas passer une nuit mémorable.

L’état d’usure est surprenant pour des appareils aussi jeunes. Encore une chose qui ne change pas…

IMG_1716
IMG_1717

L’écran de l’IFE quant à la lui fera la promotion d’un Wifi qui n’existe plus, Thai l’ayant supprimé pour des raisons de coûts.

Le vol et le service

A peine installé on m’apporte un oshibori chaud et une coupe de champagne.

IMG_1713

Ca aidera à passer le temps pendant l’embarquement…

Une seconde coupe arrivera pendant que la chef de cabine passe se présenter à tous les passagers, confirmer le temps de vol et nous annoncer qu’on risque de rencontrer des turbulences sur le début du parcours.

Peu avant la fin de l’embarquement on prendra ma commande pour les différents repas : toujours pas de menus papier et c’est davantage du cost cutting que des mesures anti-COVID.

Nous décollons au milieu des éclairs et le service commence assez rapidement.

On commence par les amuses bouche... c’est bon et frais.

IMG_1720

Et encore un nouvel oshibori !

En entrée je prendrai des crevettes à la citronnelle.

IMG_1723

C’est frais et ça a beaucoup de peps.

En plat principal je prendrai un pavé de boeuf. Le service s’effectue à l’assiette.

IMG_1725

Viande et légumes sont très bien cuits, chose notable pour la viande car les viandes rouges sont un peu comme la roulette russe en avion.

Un peu fade cependant par contre la sauce relèvera le plat parfaitement. A côté les légumes, eux, manquent quand même de goût.

Viendra ensuite une belle assiette de fromage et….pas de dessert. Bizarre.

IMG_1730

Vu l’heure je m’endormirai immédiatement pour me réveiller au dessus de Turquie, proche de la Mer Noire. Nous sommes à 2h de Stockholm, notre destination.

IMG_1732

Je prendrai un thé et de l’eau gazeuse et en guise de plat je prendrai du poulet. Les commandes ayant été prises avant la nuit les plats sortent un par un du galley pour être apportés directement à la place.

IMG_1734

Poulet fondant, riz bien cuit, sauce épicée et fraiche : un plat excellent.

Il ne me reste plus qu’à contempler les images fournies par les caméras extérieures jusqu’à notre arrivée.

IMG_1738

L’équipage

Toujours d’une grande courtoisie, encore une fois l’équipage fait honneur à la réputation de la compagnie. Dommage que le hard product ne suive pas.

Atterrissage et arrivée

Fin de vol sans encombre avec de très belles images.

IMG_1742
IMG_1749
IMG_1751

Je débarque dans les premiers et dis au revoir à ce bel avion.

IMG_1753

J’emprunte le circuit de correspondance et repasse les contrôles de sécurité et d’immigration afin de repasser dans la zone d’embarquement d’où je repartirai pour Zurich quelques heures plus tard.

IMG_1756

Contrôles dans le calme et sans pression inutile. Bienvenue en Suède !

Conclusion

Globalement un très bon vol notamment grâce à l’équipage et à un catering plus que correct. Mais la cabine reste le vrai point noir : conception ancienne, sièges usés et trop petits en position lit pour un grand gabarit… quel gâchis sur un A350 flambant neuf.

Les articles sur ce voyage en Australie

#TypeReport
1Intro et genèse de l’itinéraireVacances en Australie : premiers pas au « Land Down Under »
2HôtelCourtyard Paris Charles de Gaulle Central
3VolParis-Munich – Lufthansa – Business Class
4VolMunich-Stockholm – Lufthansa – Business Class
5HôtelSheraton Stockholm
6SalonSAS Gold Lounge – Stockholm Arlanda
7SalonAmerican Express Lounge by Pontus – Stockholm Arlanda
8VolStockholm-Bangkok – Thai – Business Class
9SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
10VolBangkok-Sydney – Thai – Business Class
11HôtelSheraton Grand Sydney Hyde Park
12LoungeRex lounge – Sydney Terminal 2
13VolSydney-Brisbane – Virgin Australia – Economy
14HotelW Brisbane
15RestaurantElska – Brisbane
16RestaurantSouthside – Brisbane
17RestaurantSpice Central Kitchen & Bar – Brisbane
18Carnet de voyageBrisbane jour #1 : le cœur de la ville
19Carnet de voyageBrisbane jour #2 : musées et farniente au bord de la rivière
20LoungeVirgin Australia Domestic Lounge – Brisbane
21VolBrisbane-Sydney – Virgin Australia – Economy
22HôtelSydney Harbour Marriott Hotel at Circular Quay
23RestaurantNour – Sydney
24RestaurantMekong – Sydney
25Carnet de voyageSydney jour #1 : l’opéra et ses environs
26Carnet de voyageSydney jour #2 : autour de Hyde Park et du centre ville
27Carnet de voyageSydney jour #3 : culture et distractions autour du port
28SalonSalon Air New Zealand – Sydney
29SalonSalon Silverkris Singapore Airlines – Sydney
30SalonAmerican Express Lounge – Sydney
31VolSydney-Bangkok – Thai – Business Class
32SalonThai Royal Silk Lounge – Bangkok Terminal E
33SalonOman Air lounge – Bangkok Terminal E
34SalonEva Air lounge – Bangkok Terminal F
35SalonMiracle business lounge – Bangkok Terminal F
36SalonTurkish Airlines lounge – Bangkok Terminal D
37SalonSingapore Airlines silverkris lounge – Terminal D
38VolBangkok-Stockholm – Thai – Business Class
39SalonNorrsken Lounge – Stockholm
40VolStockholm-Zurich – Swiss – Business Class
41VolZurich-Paris – Swiss – Business Class
42Carnet de voyageBilan de ce voyage en Australie

Thai en business class entre Bangkok et Stockholm en A350

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Bien mais...

Très bon équipage, bon catering mais que cette cabine est décevante...

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents