Zurich Paris en Business Class sur Swiss : bien et sans surprise

Dernier vol de ce voyage qui m’a mené au Mexique en passant par la Suède et la Turquie, le Zurich-Paris qui s’effectuera donc sur Swiss en business class.

Pour rappel le routing de ce voyage…

Et tous les articles qui y sont liés…

Review#TypeArticle
1Hotel Moxy Paris CDG (pas d’article, regardez nos anciens articles sur le Moxy Paris CDG)
2VolParis-Francfort – Lufthansa – Business Class
3VolFrancfort-Goteborg – Lufthansa – Business Class
4VolGoteborg-Istanbul – Turkish Airlines – Business Class
5VolIstanbul-Mexico – Turkish Airlines – Business Class
6VolMexico-Cancun – Turkish Airlines – Business Class
7HôtelRenaissance Cancun Resort and Marina
8HôtelRitz Carlton Cancun
9VolCancun-Istanbul – Turkish Airlines – Business Class
10VolIstanbul-Goteborg – Turkish Airlines – Business Class
11HotelGothia Towers Goteborg
12RestaurantEpoque à Goteborg
13VolGoteborg-Zurich – Swiss – Business Class
14VolZurich-Paris – Swiss – Business Class

Parcours au sol

A peine débarqué du vol qui m’amène de Goteborg je file au Senator Lounge de l’aéroport. L’accès du salon est restreint en raison du COVID mais j’arriverai à y rentrer.

Ce salon est très agréable mais comme vous avez pu le lire lorsque j’en ai fait une review détaillée il est petit et il souvent difficile voire impossible d’y trouver une place assise aux heures de pointe. Ce qui sera le cas aujourd’hui.

IMG_4885

J’arriverai à m’installer dans un recoin avec un verre d’eau. Je n’ai pas faim, j’ai deux vols dans lesquels j’aurai l’occasion de me restaurer dans la journée et je n’ai pas longtemps à attendre en correspondance.

Je ne traine pas, mon vol va embarquer.

Embarquement

Je me dirige vers la porte d’embarquement et arrive juste à l’heure pour le début des opérations. Les priorités d’embarquement sont respectées et je suis dans les premiers à entrer dans la cabine.

IMG_4892

La cabine de l’A220 Swiss

On retrouve là une cabine désormais bien connue avec son siège ZIM Unique spécifique à l’A220 de Swiss, les A320 abandonnant leurs traditionnel NEK pour un Geven Essenza.

IMG_4894

Aspect premier et un peu plus « moelleux » que le vieux NEK.

La cabine est en configuration 3-2 et je suis du côté « 2 », en hublot avec, bien sûr, le siège voisin neutralisé. Une bouteille d’eau et une serviette rafraichissante m’attendent déjà.

IMG_3734

Quoique neuf on voit que siège commence à avoir la marque du postérieur de ses précédents occupants.

Le pas pour les jambes est plus que confortable.

IMG_4893

Swiss a fait le choix d’équiper ses A220 d’un petit écran qui diffuse entre autres les consignes de sécurité et la géovision. Par contre Air France a choisi le porte tablette qui permet de disposer son iPad comme d’un vrai écran. A choisir…j’aurais aimé les deux.

Pas de prises de courant ou USB chez Swiss non plus. C’est dommage.

IMG_4898

L’espace pour les jambes est bon mais on est moins à l’aise au rang 1 faute de pouvoir glisser ses jambes sous le siège de devant.

IMG_4904

Il y aura 5 rangs de business sur ce vol soit 15 passagers. Et la cabine sera pleine comme souvent sur cette route.

Un peu de paperasserie COVIDienne nous est distribuée.

IMG_4896

L’embarquement se termine et on repoussera à l’heure.

Le vol et le service

Alors qu’on s’éloigne du terminal on dit au revoir aux autres oiseaux de la famille.

IMG_4900

On roule pour aller s’aligner comme (presque) toujours piste 28 avant de s’élancer.

IMG_4901

Très rapidement le rideau de séparation de la business est tiré et le service va commencer.

On m’apporte rapidement mon plateau.

IMG_4908

Très bien pour un vol d’une heure. Le pain est chaud, le poisson bon, les assaisonnements relevant le tout avec justesse.

IMG_4909

Nous sommes déjà presque arrivés à destination et un coup d’oeil par le hublot me confirme que la descente commence.

IMG_4911
IMG_4913

Atterrissage et arrivée à Paris

On se pose sur le doublet sud face à l’est.

IMG_4915
IMG_4916

On débarque sans problèmes et je me retrouve à attendre 30 minutes devant le tapis à bagages. Une ritournelle trop connue à CDG.

IMG_4917

En attendant j’observe mon oiseau du jour par les portes vitrées…c’est fou que des bagages mettent autant de temps pour couvrir une aussi courte distance. Entres les 2E M et K je comprends mais là…

Je suis enfin prêt à rentrer chez moi. Ou presque.

En raison du COVID les VTC ne sont pas autorisés au 2D et je n’ai pas le réflexe de traverser pour aller au 2A. J’entame donc une longue marche jusqu’au 2F pour voir une impressionnante file d’attente pour les taxis.

IMG_4919

Je me dis qu’obtenir un VTC sera un enfer…et bien non. Il arrivera 5 minutes plus tard.

Le service

Rien à signaler, comme toujours chez Swiss : rapide, efficace et souriant.

Conclusion

Encore un vol sans histoire sur Swiss. On regrettera que le lounge soit si rapidement saturé à Zurich, que les bagages arrivent toujours aussi tard à Paris (mais ils n’y sont pour rien) et qu’il n’y ait pas de prises de courant sur leur A220.

Pour le reste rien à redire.

Zurich-Paris sur Swiss en Business Class

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Bien

Un vol sans histoire, on regrettera le lounge bondé à Zurich et l'absence de prises sur les sièges.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
938SuiveursSuivre
11SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents