Goteborg-Zurich sur Swiss en business class : bon comme d’habitude

C’est la dernière étape d’un long périple qui m’a fait passer en moins d’une semaine par la Suède, la Turquie et la le Mexique : le retour à Paris. Ce sera via Zurich avec Swiss en business.

Pour rappel le routing de ce périple :

Et tous les articles qui lui sont liés.

Review#TypeArticle
1Hotel Moxy Paris CDG (pas d’article, regardez nos anciens articles sur le Moxy Paris CDG)
2VolParis-Francfort – Lufthansa – Business Class
3VolFrancfort-Goteborg – Lufthansa – Business Class
4VolGoteborg-Istanbul – Turkish Airlines – Business Class
5VolIstanbul-Mexico – Turkish Airlines – Business Class
6VolMexico-Cancun – Turkish Airlines – Business Class
7HôtelRenaissance Cancun Resort and Marina
8HôtelRitz Carlton Cancun
9VolCancun-Istanbul – Turkish Airlines – Business Class
10VolIstanbul-Goteborg – Turkish Airlines – Business Class
11HotelGothia Towers Goteborg
12RestaurantEpoque à Goteborg
13VolGoteborg-Zurich – Swiss – Business Class
14VolZurich-Paris – Swiss – Business Class

Enregistrement et parcours au sol

C’est aux aurores que je quitte le Gothia Towers pour rejoindre l’aéroport de Goteborg Landvetter. ll fait nuit noire et pas très chaud, surtout lorsqu’on était au Mexique 24h plus tôt, mais au moins il ne pleut pas.

IMG_4840

Devinez quoi : un dimanche matin à 7h l’aéroport est quasi vide.

IMG_4843

Sauf chez TUI….sûrement un charter matinal.

IMG_4841

Détail amusant je me dis que j’étais ici il y a exactement un an, première visite de la ville après un passage express en correspondance avant le COVID. Je ne pensais pas y revenir 3 fois en 12 mois.

Bref, l’enregistrement se fait en un temps record et je file passer les contrôles de sécurité. En général à Goteborg c’est fluide et cela va vite. Encore plus vite en fast track.

Voilà la file qui m’attend.

IMG_4844

2 minutes plus tard après un contrôle toujours assez “décontracté” ici et quelques échanges détendus avec le personnel, je dirige vers le salon non sans avoir une fois de plus donné une excellente note à mon expérience.

IMG_4845

Le salon SAS étant encore fermé je me rabats sur le salon Vinga.

Comme lors de mon dernier passage il est plutôt agréable et ce d’autant plus qu’il est vide. L’offre de restauration est correcte sans plus.

IMG_4852
IMG_4853
IMG_4850

Toujours mieux que rien pour patienter.

Au loin je vois mon oiseau du jour qui m’attend.

IMG_4854

Le salon commence à se remplir et certains attaquent déjà à la bière. Soit.

Il est temps de se rendre en porte d’embarquement. Le trajet est rapide et les couloirs du terminal vides.

IMG_4860

A peine suis-je arrivé que l’embarquement démarre. Excellent timing.

IMG_4861

L’embarquement

Un coup d’œil dehors me fait réaliser que l’appareil n’est pas au contact et qu’il faudra marcher. Au moins il ne pleut pas.

IMG_4862

Les priorités d’embarquement sont respectées et je suis un des premiers à descendre sur le tarmac. L’occasion d’immortaliser notre A220 de près.

IMG_4865

Et me voici dans la cabine.

La cabine business de l’A220 Swiss

Cette cabine je vous l’ai déjà montrée à plusieurs reprises.

Elle est en configuration 2-3. Les sièges côté allée du côté de 2 et centraux du côté de 3 sont bien sûr neutralisés.

IMG_4866
IMG_4867

La cabine, assez premium, fait belle impression. Par contre j’ai trouvé le siège plus dur qu’à mon souvenir. Un effet d’un réveil trop matinal et d’une nuit trop courte ?

Je suis en rang 1 et j’ai un peu moins de place pour allonger mes jambes que si je pouvais les glisser sous le siège de devant mais cela reste très convenable.

IMG_4868

Bien sûr cela n’a rien à voir avec mon Turkish Airlines de la veille.

Un coup d’œil dehors me fait apprécier les embarquements prioritaires : cela évite d’attendre dans le froid dehors.

IMG_4869

Tout le monde finit par embarquer et nous sommes prêts à partir.

La cabine business sera bien remplie : nous serons 12 sur 6 rangs pour un maximum de 18.

Le vol et le service

Les consignes de sécurité sont diffusées sur les mini-écrans. Swiss a choisi d’en équiper ses A220 à l’inverse d’Air France.

IMG_4870

On décolle et dit rapidement au revoir à la campagne suédoise.

IMG_4873

Je m’installe en préparation du service : le siège neutralisé accueillant mon Ipad en guise d’IFE.

IMG_4875

Le plateau arrive enfin.

IMG_4877

Le pain et les croissants sont chauds et ne tombent pas dans l'”effet chewing gum”.

La pizza/quiche est plutôt bonne mais n’est pas assez copieuse.

J’accompagnerai le tout d’un thé et d’un verre d’eau gazeuse…d’autres sont déjà au champagne ou au vin rouge.

Une prestation très correcte somme toute mais qui me me maintient dans mon idée selon laquelle le petit déjeuner est le parent pauvre des prestations en avion. Si on regarde, par exemple, ce que Swiss m’a servi à l’heure du déjeuner entre Zurich et Stockholm, il y a tout de même un écart significatif.

Comme d’habitude tout cela se termine avec un (bon) chocolat.

IMG_4878

J’essaie de terminer ma nuit sur le temps de vol restant en profitant du paysage.

IMG_4879

J’en profite pour saluer le confort et le silence de cette réussite qu’est l’A220.

Atterrissage et arrivée à Zurich

On commence notre descente et après la traversée de l’épaisse couche nuageuse on touche le sol à Zurich où je retrouve la pluie que j’avais évité à Goteborg.

IMG_4881

Direction le terminal où nous allons nous stationner aux côtés d’un Iberia.

IMG_4883

Il ne me reste plus qu’à débarquer et, pour ma part, à aller attendre mon vol pour Paris au salon.

L’équipage

Du Swiss tout craché : efficace, présent et disponibles, chaleureux juste ce qu’il faut sans être familiers.

Conclusion

Bonne prestation sur ce vol Swiss même si je regrette que le petit déjeuner ne soit pas à la hauteur des prestations servies à d’autres heures de la journée. Et mention spéciale pour le confort et le silence de l’A220.

Goteborg-Zurich en Business sur Swiss

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Bon

Bon vol dans un A220 très confortable mais le petit déjeuner est perfectible.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
889FollowersFollow
1,279FollowersFollow
315SubscribersSubscribe

Articles récents