Goteborg-Copenhague sur SAS en SAS Plus : un débarquement compliqué

Un vol quasi routinier et sans histoire entre Goteborg et Copenhague sur SAS en SAS plus si ce n’est que pour une fois je l’ai fait en 320 Neo et, surtout, que le débarquement a été pour le moins chaotique.

Fin, donc, de ce périple qui m’a mené à Chicago en passant entre autres par la Suède et me voilà dans l’avant dernière ligne droite pour Paris avec ce vol vers Copenhague depuis Goteborg que j’ai fait tant de fois ces derniers temps que j’ai presque l’impression de prendre une navette.

Pas grand chose à attendre de ce vol a priori puisque vu sa durée et le fait qu’il soit de plus considéré comme un « vol intérieur » on en est réduits au service minimum. Plus intéressant, je le ferai pour la première fois dans un A320 Neo au lieu de l’habituel ATR 72 ce qui n’est pas pour me déplaire. Et à ce stade je ne pensais pas avoir grand chose à raconter mais notre arrivée à Copenhague méritera qu’on lui accorde un peu d’attention.

Voici le rappel du routing aérien de ce voyage.

Et vous trouverez le récapitulatif de ces vacances aux Etats-Unis en bas de page.

Check-in et parcours au sol

C’est donc en début d’après midi que j’arrive dans ce chef-œuvre architectural qu’est l’aéroport de Goteborg Landvetter.

IMG_8210

Direction les comptoirs pour enregistrer ma valise, c’est désert.

IMG_8213

Ensuite les contrôles de sécurité avec un fast track que je n’ai jamais connu que vide à Goteborg.

IMG_8214
IMG_8216

Pour la première fois je verrai les agents faire un peu de zèle et les deux personnes devant moi auront droit à une inspection manuelle de leur sac.

Aucun problème en ce qui me concerne et je me retrouve dans le duty free que je traverse pour rejoindre le salon.

IMG_8217

Je ne ferai pas cette fois ci de revue détaillée du salon que j’ai déjà présenté à maintes reprises ici et pas plus tard qu’il y a quelques jours.

IMG_8218

Toujours aussi petit et joli et offre de restauration toujours aussi frugale et insuffisante…

J’attendrai et laisserai même passer l’heure de l’embarquement avant de rejoindre la porte, sachant par expérience que le Goteborg-Copenhague ne part jamais à l’heure et que de toute manière vu la taille de l’aéroport il ne faut que deux minutes pour la rejoindre.

Embarquement

Je me rends donc en salle d’embarquement, au bout du terminal.

IMG_8229

Sans surprise l’embarquement n’a pas commencé, les agents viennent juste d’arriver et l’avion n’est même pas là.

Flighradar me confirme qu’on partira en retard….et qu’on arrivera en avance.

IMG_8231

Exactement ce que j’avais prévu. Il faut savoir que le vol est prévu pour 1h « bloc » mais que sa durée réelle n’est que de 35 minutes en ATR72 ou 25 min en A320, ce qui laisse une belle marge de sécurité en cas de retard.

On est enfin prêts à embarquer et, cette fois, par une passerelle vu qu’on volera sur un A320 Neo et pas l’habituel ATR 72 auquel je suis habitué à d’autres heures de la journée.

IMG_8232

Comme c’est de plus en plus en courant en Scandinavie la moitié de l’appareil embarquera par l’arrière avec un escalier extérieur pour gagner du temps.

La cabine

Que du grand classique : sièges en tissus gris du meilleur effet, configuration en 3-3.

IMG_8234

Pas de business class en moyen courrier sur SAS et en SAS Plus (premium eco) le siège central n’est pas bloqué.

IMG_8235

Comme d’habitude sur les moyens courriers SAS je trouve que l’arrière de l’assise est assez inconfortable et qu’on a presque l’impression d’être assis sur l’armature métallique du siège. Il faut juste trouver la bonne position.

Un siège très fin en mode « planche à repasser » comme le NEK de Lufthansa.

Au niveau des genoux l’espace est correct.

IMG_8236

La cabine sera loin d’être pleine et le siège central sera finalement libre sur les 3/4 de la cabine SAS Plus.

Nous sommes rapidement prêts à partir.

Le vol et le service

Nous décollons rapidement, le temps d’admirer un paysage tout à fait typique : nuages, lacs et forêts.

IMG_8239

Vu la durée du vol le service commencera rapidement. Sur les vols intra-scandinaves il est réduit à sa plus simple expression. Je prendrai un café le temps de regarder une série.

IMG_8240

La descente commencera très vite…25min de vol c’est très court.

Arrivée et débarquement

Après quelques minutes au dessus de la Baltique on se pose sans encombre…

IMG_8242

On va se stationner en porte et normalement l’histoire devrai s’arrêter là.

Mais la passerelle tarde à se mettre en place et on attend, on attend. Le pilote nous annonce au bout de 20 minutes que l’on allait débarquer par bus en raison d’un « problème administratif« .

Si le débarquement par bus en raison d’un problème n’est pas quelque chose d’exceptionnel, la raison, elle, me surprend un peu.

On monte donc dans le bus et là on nous amène tout au bout du terminal, au niveau des portes E….qui sont des portes non Schegen. Donc on se retrouvera mélangés aux passagers d’un gros porteur qui venait d’arriver et devrons passer les contrôles d’immigration…

IMG_8244

On n’en comprendra jamais la raison.

Et, ensuite, qui connait l’aéroport de Copenhague sait que quand on arrive des portes E et qu’on repart des portes A et B il faut marcher beaucoup et très vite si la correspondance est courte.

En ce qui me concerne j’avais un temps de correspondance assez confortable qui s’est d’un seul coup réduit comme une peau de chagrin. Pas le temps de passer au lounge et j’arriverai en porte d’embarquement juste à l’heure.

Conclusion

Un vol finalement très ordinaire et dont la durée n’est pas propice à une expérience de qualité. Par contre un débarquement assez bizarre qui finalement n’a permis de rejoindre ma prochaine porte d’embarquement qu’au bout d’une heure, et le tout sans aucune explication.

Je ne serais pas surpris d’apprendre que certains ont raté leur vol.

Les articles sur ce voyage aux Etat-Unis

#TypeArticle
1CarnetOrganisation des vacances d’été 2023 aux USA
2HotelFairfield Inn by Marriott, North Conway (New-Hampshire)
3HotelAC Hotel by Marriott, Portland (Maine)
4VolParis-Copenhague – SAS – SAS plus
5SalonSAS Gold Lounge Copenhague
6VolCopenhague-Goteborg – SAS – SAS Plus
7HotelHotel Avalon – Goteborg
8RestaurantCarbon, Goteborg
9SalonSAS Lounge – Goteborg
10VolGoteborg-Copenhague – SAS – SAS plus
11SalonSalon American Airlines Admirals Club, Boston Logan
12VolBoston – Chicago O’Hare – American Airlines – Domestic First
13SalonSalon Eventyr, Copenhague
14VolCopenhague-Chicago – SAS (opéré par Hifly) – Business Class
15HotelThe St. Regis, Chicago
16HotelW Chicago Lakeshore
17RestaurantSignature Room at the John Hancock Center, Chicago
18RestaurantThe Purple Pig, Chicago
19RestaurantObelix, Chicago
20RestaurantCabra, Chicago
21RestaurantMiru, Chicago
22CarnetVisiter Chicago
23SalonAmerican Airlines Flagship Lounge, Chicago O’Hare
24VolChicago O’Hare – Indianapolis – American Airlines Domestic First
25VolIndianapolis – Boston – American Airlines Domestic First
26SalonSAS Lounge – Chicago O’Hare
27VolChicago O’Hare-Stockholm – SAS – Business Class
28SalonSAS Gold Lounge, Stockholm
29VolStockholm-Goteborg – SAS – SAS Plus
30HotelScandic Rubinen – Goteborg
31RestaurantProject, Goteborg
32VolGoteborg-Copenhague – SAS – SAS Plus
33VolCopenhague-Paris – SAS (Opéré par Jet Time) – SAS Plus
34CarnetDébriefing des vacances estivales aux USA
L’itinéraire du jour

Goteborg-Copenhague sur SAS en SAS Plus en A320 Neo

Siège et cabine
Catering
Service
Ponctualité
Rapport Expérience / Prix

Correct

Vol court, prestation frugale et arrivée chaotique.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
936SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents