Debrief de ce voyage en Malaisie

Fin de ce voyage en Malaisie et l’occasion de faire un débrief de mon expérience et des choix bons ou moins bons que j’ai fait à cette occasion (rassurez vous il y a surtout du positif).

Pour mémoire vous trouverez en bas de page tous les articles sur ce voyage en Malaisie.

Table des matières

La destination et les dates

Comme expliqué dans mon article introductif sur ce voyage je n’avais pas de destination précise en tête pourvu que ce soit en Asie et que je puisse me reposer un peu, le tout en réservant quasiment à la dernière minute donc avec des prix relativement prohibitifs.

Finalement le mieux que j’ai trouvé a été la Malaisie, un pays que je connais et aime beaucoup.

J’ai passé l’essentiel de mon temps à Langkawi avec deux mini stops à Kuala Lumpur à l’aller et au retour.

Langkawi est toujours aussi agréable, que vous y alliez pour vous détendre à la plage ou que décidiez d’explorer davantage cette réserve naturelle. Quant à Kuala Lumpur c’est également une ville que j’apprécie beaucoup, en tout cas dans la région infiniment plus que Bangkok par exemple. Je m’y suis juste baladé un ou deux jours, pas assez pour vraiment documenter mes visites, ce sera pour un autre séjour.

Les dates , juste avant Noël n’étaient pas idéales mais je ne pouvais faire autrement : je n’ai su avec certitude à quel moment je pouvais partir que deux semaines avant. Cela a forcément eu un impact tant sur le prix des billets d’avion (réservation tardive) même si je m’en suis bien sorti en trouvant un tarif au départ de Goteborg quasiment moitié prix d’un départ de Paris, ainsi que sur les prix des hôtels plus chers en cette période de vacances mais la Malaisie reste une destination abordable.

En conclusion la Malaisie est une belle destination, moins connue que certaines de ses voisines mais tout aussi bien et le combo Kuala Lumpur-Langkawi est une bonne idée et à cette époque de l’année le climat a été très correct, quasiment sans pluie. Après il y a d’autres régions à visiter en Malaisie et il faudra que j’explore cela dans le futur.

En ce qui concerne le nécessaire détour par Goteborg qui m’a fait économiser près 3000 euros pour un vol en business class par rapport à un départ de Paris inutile de vous dire que ça n’était pas la meilleure époque de l’année…neige à l’aller, pluie incessante au retour mais ça n’était pas le plus important.

Finalement j’aurais pu rester 4 ou 5 jour de plus et prendre plus de temps pour visiter voire découvrir une autre partie du pays…mais je ne savais pas au moment où j’organisais ce voyage sous contrainte de temps que mon réveillon de Noël allait être annulé en raison des grèves SNCF. Sinon je serai resté plus longtemps avec un voyage un peu moins « speed ».

Les compagnies aériennes

Le sujet le plus important était la partie long courrier avec un aller retour Goteborg-Copenhague-Kuala Lumpur opéré par SAS en ce qui concerne le premier segment et Singapore Airlines pour le second.

Rien à dire sur SAS : en court courrier il ne faut rien en attendre de special. Les avions sont propres, le personnel sympa et c’est l’essentiel.

Quant à Singapore Airlines et comme en témoignent mes reviews mon sentiment est positif…mais mitigé. C’est aujourd’hui avec Qatar Airways une des deux meilleure compagnies au monde et mon expérience confirme sa réputation. Excellente, mais pas (ou plus) parfaite. Pas d’oshiboris à bord, un protocole de service différent à l’aller et au retour, une prestation trop faible sur la partie Singapour-Kuala Lumpur, salon surpeuplé et insupportable au retour… il y a sinon des choses à redire en tout cas des questions qui se posent.

IMG_3591
Singapore Airlines – Cabine business class A350

Honnêtement c’est un de mes meilleurs vols en business class mais j’en attendais peut être un peu plus ou, plutôt, je ne m’attendais pas à être surpris par certains détails.

Les vols entre Singapour et Langkawi m’ont également laissé une impression mitigée : très belles cabines sur 737 Max et A350 mais catering très décevant même si le vol est court.

IMG_2577
Singapore Airlines – Cabine Business Class 737 Max

A titre de comparaison j’ai été agréablement surpris une fois de plus par Malaysia Airlines que j’ai utilisé pour les vols intérieurs. Même pour un saut de puce de moins d’une heure passée en l’air on a quand même des plats chauds !

IMG_2713
Catering sur Malaysia Airlines entre Kuala Lumpur et Langkawi

Quant à Lufthansa que j’ai pris pour rejoindre Goteborg rien à signaler : c’est d’une régularité à la fois rassurante et ennuyeuse.

Ah j’allais oublier ! Pour des raisons diverses et compréhensibles j’ai eu à faire face à des bagages retardés à la fois avec Lufthansa et Singapore Airlines. Dans les deux cas cela a été géré de manière proactive (je reçois une alerte avant de constater moi même le retard) et efficace (bagages récupérés dans les temps, statut à mis à jour en permanence)….A des années lumières de l’enfer vécu avec TAP plus tôt cette année. Et j’aurai un remerciement spécial pour l’agent qui, à Goteborg, m’a permis de récupérer ma valise en étant un peu hors process pour me permettre de partir à temps le lendemain matin.

Les hôtels

Là il y a eu de tout ! Commençons par les satisfactions.

Le Ritz Carlton Langkawi devait être le sommet de ce voyage et il l’a été : quasiment irréprochable. Je le conseille les yeux fermés même si je n’ai jamais été déçu par un hôtel à Langkawi. Un peu mieux, à mon avis, que le St Regis Langkawi, sauf sur le fine dining.

IMG_3046
Une des piscines du Ritz Carlton Langkawi

A un degré moindre j’ai bien aimé le Westin Langkawi. Je n’aime pas les resorts et encore moins lorsqu’ils drainent une clientèle familiale avec enfants mais celui-ci trouve grace à mes yeux : belles chambres, personnel adorable, et globalement assez calme. Un bon plan si vous voyagez en famille et/ou si votre budget n’est pas extensible. Sinon en couple, en solo et si votre budget vous le permet, je vous conseille quand même les deux qui précèdent (je précise que le Ritz Carlton a un Kids Club et qu’une de ses piscines est réservée aux adultes…)

IMG_2836
Piscine au Westin Langkawi
IMG_2754
Piscine au Westin Langkawi

A un degré moindre également je mettrai le Scandic Rubinen à Goteborg. Je ne m’attendais pas à grand chose, voire à quelque chose de spartiate, mais c’était finalement très correct et c’est, de par ses installations, un hôtel à revoir en été.

Parlons ensuite des déceptions.

La première d’entre elles est le Moxy à Roissy CDG que je trouvais très bien à son ouverture et ne cesse de me décevoir par son service et l’attitude désinvolte de son personnel depuis. Et un séjour prochain dont je vous parlerai prochainement me convaincra de ne plus y retourner.

Dans le même ordre d’idée on trouve le JW Marriott Kuala Lumpur. Il ne faut rien exagérer, il n’a pas été aussi décevant que le Moxy mais par contre ne m’a rien inspiré de spécial non plus. Sans charme, sans personnalité, presque un peu vieillot, offre de restauration très deceptive voire trompeuse….il ne doit à mon avis son succès qu’à son emplacement et à son nom qui attire une certaine clientèle qui s’y rend les yeux fermés. Pas grand chose à lui reprocher mais rien qui fasse tomber amoureux non plus.

Pour terminer, la grande déception : le Ritz Carlon Kuala Lumpur. Je n’avais prévu d’y rester qu’une nuit pour savoir ce que j’avais entendu à son propos était justifié et j’ai bien fait. Hotel poussiéreux, service pas au niveau pour un hôtel de cette catégorie… il y a bien mieux si vous recherchez un hôtel à Kuala Lumpur, en hôtel de luxe mais pas seulement.

Les restaurants

Cette fois-ci je n’ai pas écumé les tables de mes différentes destinations, me reposant principalement sur les restaurants des hôtels, surtout à Langkawi.

J’ai toutefois testé deux restaurants gastronomiques.

Le Cilantro à Kuala Lumpur pour commencer. Une très bonne table avec une cuisine française où on trouve la touche d’un chef japonais. Trop d’approximations pour obtenir une étoile mais pas loin.

Puis le 28+, un étoilé Michelin à Goteborg. Un restaurant qui me confirme dans la bonne image que j’ai des restaurants de Goteborg. Une cuisine traditionnelle et solide pour ce restaurant qui conserve son étoile pour la 32e année consécutive.

Dans un tout autre style et toujours à Goteborg, Kaifo, un restaurant bistronomique avec une cuisine fusion japonaise. Très très sympa pour un diner entre amis.

J’aurai quand même un mot pour le restaurant du Ritz Carlton Kuala Lumpur, The Library. Il offrait un intéressant menu dégustation avec Whisky Pairing. Pas mal du tout mais ambiance digne des pompes funèbres…et cela ne justifie pas qu’un non client de l’hôtel s’y rende juste pour le restaurant.

Le tourisme

Comme vous l’avez compris j’avais surtout envie de me reposer en cette fin d’année et n’ai pas insisté sur les visites, d’autant plus que j’avais déjà visité Kuala Lumpur de fond en comble il y a plusieurs années.

C’est toutefois une ville qui mérite qu’on prenne deux jours pour la visiter.

IMG_3349
Les fameuses tour Petronas à Kuala Lumpur

Quant à Langkawi il faudra un jour que je prenne la peine de visiter l’île en profondeur et notamment la partie réserve naturelle. Mais après un trimestre difficile (si vous avez suivi mon voyage en Australie vous savez que je boitais bas en raison d’un nerf endommagé à la jambe). Là ça allait mieux mais ce voyage était sous le signe de la récupération donc je n’ai pas forcé sur la marche sur des terrains parfois accidentés.

Et puis, au titre des regrets, par manque de temps je n’ai pas été voir d’autres parties du pays. Si j’avais su que grâce aux grèves SNCF mon réveillon allait être annulé j’aurais prolongé de quelques jours et aurais eu le temps d’explorer davantage.

Cadeau bonus

Ma dernière nuit à Kuala Lumpur était celle de la finale de la coupe du monde. Pour l’occasion les panneaux publicitaires diffusaient les matchs et la rue était fermée.

Ambiance nocturne entre minuit et 3h du matin…

Depuis ma chambre d’hôtel…

IMG_3418

Match au milieu des boutiques de luxe.

Penalty de Mbappé…

Conclusion

Une destination sans surprise pour moi mais des vacances agréables malgré le rythme élevé que je me suis imposé en raison de dates contraintes et d’une réservation de dernière minute.

Je reviendrai avec plaisir pour découvrir d’autres parties du pays et, de manière générale, je constate que la Malaisie est une destination un peu trop méconnue à laquelle les gens devraient s’intéresser un peu plus…

Les articles sur ce voyage en Malaisie

Review #TypeArticle
#1CarnetGenèse d’un voyage en Malaisie
#2HotelMoxy Roissy CDG
#3VolParis-Francfort, Lufthansa Business Class
#4SalonSalon Panorama, Francfort
#5VolFrancfort-Goteborg, Lufthansa Business Class
#6HôtelScandic Rubinen, Goteborg
#7RestaurantKaifo, Goteborg
#8SalonSAS Lounge, Goteborg
#9VolGoteborg-Copenhague, SAS, SAS Plus
#10SalonSAS Gold Lounge, Copenhague
#11VolCopenhague-Singapour, Singapore Airlines, Business Class
#12VolSingapour-Kuala Lumpur, Singapore Airlines, Business Class
#13HôtelRitz Carlton Kuala Lumpur
#14SalonGolden Lounge Domestic, Malaysia Airlines, Kuala Lumpur
#15VolKuala Lumpur-Langkawi, Malaysia Airlines, Business Class
#16HôtelThe Westin Langkawi
#17HôtelThe Ritz Carlton Langkawi
#18SalonPlaza Premium Lounge Langkawi
#19VolLangkawi-Kuala Lumpur, Malaysia Airlines, Business Class
#20HotelJW Marriott Kuala Lumpur
#21RestaurantCilantro, Kuala Lumpur
#22LoungePlaza Premium Lounge, Kuala Lumpur (Terminal Satellite, vols internationaux)
#23VolKuala Lumpur-Singapour, Singapore Airlines Business Class
#24SalonSingapore Airlines Krisflyer Lounge, Singapour T3
#25VolSingapour-Copenhague, Singapore Airlines Business Class
#26VolCopenhague-Goteborg, SAS, SAS Plus
#27HotelRadisson Blu Scandinavia, Goteborg
#28Restaurant28+ Goteborg
#29VolGoteborg-Munich, Lufthansa Business Class
#30SalonLufthansa Senator Lounge, Munich T2 Annexe
#31VolMunich-Paris, Lufthansa Business Class
#32CarnetDebrief du voyage
Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
933SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
350AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents