Paris-Lisbonne sur TAP en business class : bon service mais avion peu confortable

Ce vol sur TAP en business class entre Paris et Lisbonne a été une fois de plus l’occasion d’apprécier la qualité du service à bord même si l’Embraer 195 utilisé était moins confortable que les appareils utilisés en général.

Vous trouverez la liste des articles sur ce voyage au Portugal en bas de page.

Réservation

J’ai réservé ce vol deux semaines avant mon voyage à un tarif d’un peu plus de 400 euros, j’aurais pu avoir un peu moins cher si jamais je m’étais décidé plus vite ou choisi des horaires qui me convenaient moins.

Check-in et parcours au sol

Je m’enregistre tant bien que mal en ligne la veille de mon voyage (ah, l’application TAP et son ergonomie légendaire…) et pars pour l’aéroport assez tôt, me méfiant de possibles manifestations ou du risque que le périphérique soit bloqué. Finalement tout se passe bien et j’arrive très en avance à l’aéroport.

IMG_4424

Depuis mes précédents voyages TAP a changé de terminal et part désormais des portes B.

Personne en file Accès n°1 et je passerai les contrôles de sécurité en un rien de temps.

IMG_4427

Une fois airside c’est un peu le foutoir avec toutes les portes très proches les unes des autres et les passagers qui s’agglutinent.

IMG_4428

L’endroit vous dit quelque chose ? C’est l’ancien terminal de la Navette Air France d’où je suis parti quelques centaines de fois par le passé ! Désormais Air France a quitté cette partie de l’aéroport et a d’ailleurs en partie quitté Orly où ses opérations se réduisent malheureusement aujourd’hui à la portion congrue. Quel dommage.

Aujourd’hui ce concourse est utilisé par TAP et Easyjet. Grandeur et décadence…

IMG_4437

Je monte à l’étage pour voir si je peux trouver un endroit où attendre plus confortablement. Et je trouve en effet une zone de relaxation confortable et très aérée.

IMG_4432

Vous aurez bien sur reconnu l’ancien salon Air France !

Je regrette l’époque où, après le COVID, TAP partait de Orly 3 : à défaut de salon il y avait des commerces et des restaurants !

Une alerte TripIt me me dit que le vol est retardé de 12h35 à 13h15. Aucune annonce n’est faite et il faudra près de 3/4 d’heures pour que le retard soit affiché.

L’endroit est plutôt agréable vu la cohue qui règne en bas mais par contre il n’y a pas de toilettes : il faudra aller au sous-sol.

Notre appareil du jour arrive finalement…c’est un Embraer 195.

IMG_4435

Je garde un bon souvenir des Embraers de la compagnie portugaise suite à un Lisbonne-Porto et un Porto-Paris qui m’avaient permis d‘apprécier leur cabine très confortable. Seuls points positifs de ce voyage ceci dit tellement le catering était décevant et, de plus, ils avaient réussi à perdre puis se faire voler ma valise.

Notez qu’il arrive que TAP opère cette ligne avec un A330Neo, mais je n’aurai pas la chance de voler sur cet appareil aujourd’hui.

Je finis par rejoindre la zone d’embarquement peu avant l’heure.

Embarquement

La situation est toujours aussi bordélique. Les gens se pressent dans le plus grand désordre et la file premium est très difficilement identifiable et accessible.

IMG_4443

L’embarquement finit par débuter….la file premium en premier ! Tout cela pour rester coincés 10 minutes dans la passerelle ! Décidément les embarquements avec TAP se ressemblent tous.

IMG_4445

Nous sommes finalement libérés et entrons dans l’appareil.

La cabine

Vu que tout le monde s’est regroupé dans la passerelle une belle bousculade se crée lorsqu’on nous autorise à avancer. Pas facile de faire des photos correctes dans de telles conditions.

Au premier coup d’oeil je suis un peu déçu : ça n’est pas la même cabine que lors de mes précédents vols en Embraer sur TAP.

IMG_4446

Cabine différente mais peut être est-elle confortable !

Au niveau du siège tout va bien : le siège est confortable, peut être pas autant que sur les autres Embraers car plus dur mais ça va ! Ca me rappelle un peu les sièges NEK de Lufthansa. Par contre l’espace pour les jambes est très réduit et n’a rien à voir.

IMG_4448

Vraiment pas terrible.

Il n’y aura que deux rangées de business class sur ce vol. A ce que je vois les sièges adjacents ne sont pas bloqués dans la cabine business des Embraers contrairement à ce qui se fait sur les Airbus A320/321. Heureusement je n’aurai pas de voisin, ce qui n’est pas le cas des occupants du rang 1 du côté où il y a trois sièges.

L’hôtesse vient me voir et me salue en s’adressant à moi par mon nom, chose qu’elle ne fera pas pour les autres passagers.

Nous sommes enfin prêts à partir.

Le vol et le service

Nous décollons et disons au revoir à Orly.

IMG_4450

Puis le protocole de service TAP se met en œuvre. C’est à dire que rien ne se passe ! Pendant 30 minutes l’hôtesse restera dans le galley sans pointer le bout de son nez en cabine. Puis elle apparaitra….pour redisparaitre et discuter 10 minutes avec sa collègue de la classe economy.

Ca n’est que 45 minutes après le départ qu’elle viendra distribuer les menus ! Je comprend que la compagnie pense qu’il est mieux de faire le service au milieu du vol plutôt qu’au début, mais ils pourraient au moins offrir des boissons en attendant le service des plats.

IMG_4453

Je prendrai les côtes d’agneau… mais l’hôtesse reviendra car il n’y en a plus. Pas de pâtes non plus. En fait elle s’est trompée et ne m’a pas donné le bon menu.

Je prendrai donc un confit de canard. A cette heure (le vol est supposé partir à 12h35) TAP propose des plats chauds mais ne le fait qu’aux heures des repas et la notion d’heure des repas est à interpréter de manière stricte : un vol qui part à 11h30 pour arriver vers 14h00 n’est pas aux heures des repas.

Le plateau est apporté sans que les couvercles ne soient enlevés. Ce n’est pourtant pas si compliqué.

IMG_4454

Voilà, c’est plus présentable comme cela.

IMG_4455

Ca n’est qu’ensuite que les commandes de boissons seront prises. Près d’une heure après le départ, je meurs de soif.

Il est temps de commencer à manger.

Le saumon fumé sera très bon même si l’alliance avec l’orange est un peu surprenante.

IMG_4456

Le confit de canard sera bon, la purée légère et onctueuse et les légumes plutôt fades.

IMG_4457

En dessert le flan n’aura pas trop de goût.

IMG_4458

J’aurai plusieurs refills de vin et l’hôtesse sera très attentionnée et sympathique.

Me voici installé pour terminer le vol…

IMG_4460

Puis le protocole TAP reprend ses droits : l’hôtesse file dans le galley, referme de rideau et on ne la reverra plus avant l’atterrissage.

IMG_4462

Peu avant la descente le pilote fait une annonce pour annoncer qu’en raison du vent nous n’avons pas pu récupérer notre retard.

Le personnel

Le service sur TAP est d’une remarquable régularité : excellent lorsque personnel travaille avant de se cacher dans le galley pendant le reste du vol.

Je pense aussi qu’un service de boissons pourrait avoir lieu plus tôt mais ça n’est pas la faute du personnel qui ne fait que suivre le protocole qu’on lui donne.

Atterrissage et arrivée

La descente se passe sans encombre mais avec quelques turbulences. Malheureusement, pour une fois, l’approche n’imposera pas de survoler la ville et faire une boucle au dessus de l’océan pour revenir…. Pas de belles photos à prendre donc.

IMG_4464

Une fois au sol, et comme trop souvent à Lisbonne, nous aurons un long roulage avant d’aller nous garer…au large !

IMG_4466

Débarquement par bus chaotique, encore une fois un long trajet sur le tarmac, des escaliers et couloirs interminables….et je sors enfin de l’aéroport.

IMG_4467

Conclusion

Un vol TAP typique : embarquement bordélique, personnel absent pendant la première heure de vol, excellent service, puis personnel absent et enfin débarquement bordélique en bus.

Cet Embraer m’a fait regretter les habituels Airbus en raison du manque de place pour les jambes.

Mais restons positifs : au moins aux heures des repas TAP propose un choix de plats chauds sur Paris-Lisbonne, ce qui n’est pas le cas de tout le monde ! En plus c’est en général un catering de bonne qualité.

Les articles sur ce voyage au Portugal

Review Type Article
#1CarnetPréparation de mon voyage d’anniversaire au Portugal
#2VolParis Orly-Lisbonne – TAP – Business Class – Embraer 195
#3HotelSheraton Lisbonne
#4RestaurantZunzum Gastrobar, Lisbonne
#5RestaurantSolar Dos Bicos, Lisbonne
#6RestaurantCura, Lisbonne
#7RestaurantO Frade, Lisbonne
#8Restaurant100 Maneiras, Lisbonne
#9RestaurantNomada, Lisbonne
#10CarnetLisbonne jour #1 : le centre ville
#11CarnetLisbonne jour #2 : Belem et un peu plus
#12HotelFour Points by Sheraton Sesimbra
#13RestaurantO Batel Sesimbra
#14RestaurantEspadarte Sesimbra
#15SalonTAP Premium lounge Lisbonne
#16VolLisbonne-Paris Orly, TAP, Business Class, Airbus A330Neo.
#17CarnetDébriefing du voyage à Lisbonne et Sesimbra

Paris-Lisbonne sur TAP en business class

Siège et cabine
Catering
Service
Ponctualité
Rapport Expérience / Prix

Bien

Bon service, plats de qualité, manque de place pour les jambes.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
932SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
350AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents