Orly-Lisbonne sur TAP en Business Class

A peine rentré de Barcelone il est temps de repartir pour une dizaine de jour au Portugal, encore une fois les avantages du télétravail…

Pour ce séjour je passerai un peu de temps à Lisbonne avant d’aller à Cascais puis Sintra.

Au niveau aérien cela nous donne le routing suivant :

Et la liste des articles pour vous raconter tout cela :

#TypeSujet
1VolParis Orly-Lisbonne, TAP, Business Class
2HôtelMoxy Lisbonne City Center
3RestaurantDown Under by Justin Jennings, Lisbonne
4RestaurantElevador, Lisbonne
5HôtelSheraton Cascais & Resort
6HôtelPenha Longa Resort, Sintra
7SalonTAP Premium Lounge – Lisbonne
8VolLisbonne- Porto, TAP, Business Class (A venir)
9VolPorto-Paris Orly, TAP, Business Class (Opéré par Portugalia) (A venir)

Réservation

Le site web de TAP s’est révélé tout aussi merdique (pardonnez la grossièreté mais elle est justifiée par l’expérience vécue) que lors de mon dernier voyage avec eux.

Il n’arrive pas à me sortir les prix et le routing proposé par Google Flight. Après plusieurs essais j’abandonne et, une fois de plus, je passe par une OTA (agence de voyage en ligne) pour faire ma réservation. En plus ils seront moins cher !

Une fois ma réservation faite je me rends à nouveau sur le site TAP pour choisir mes sièges…après un peu de temps il finit par trouver ma réservation, je peux choisir mes sièges, mais j’ai droit à un message d’erreur à chaque fois que je rentre mon numéro de programme de fidélité SAS Eurobonus….Pas grave, je le rentrerai lors du check-in. Enfin.. j’espère.

En tout cas si je faisais un classement des pires sites web, nul doute que TAP serait très bien classé.

Enregistrement et parcours au sol

C’est en fin d’après midi et sous le soleil que j’arrive à Orly.

IMG_6500

Je suis en avance et il n’y a personne au comptoir d’enregistrement.

IMG_6501

Encore une fois en raison de la réputation de TAP sur les bagages cabine et vu que j’ai du temps je décide d’enregistrer mon bagage. Vous verrez à l’occasion du vol retour que je m’en mordrai les doigts à cette occasion.

Mais là j’ai été plutôt bien inspiré car vu que TAP n’a pas de salon à Orly, on me remet un voucher de 20 euros que je n’aurais pas eu si je n’étais pas passé au comptoir. D’ailleurs on ne me l’avait pas remis lors de mon précédent vol quelques semaines plus tôt.

IMG_6502

Je quitte le terminal 2 où TAP enregistre pour aller au 3 d’où ils partent. Logique…

IMG_6504

Le passage aux contrôles de sécurité sera rapide.

IMG_6505

Et me voici au food court où je vais dépenser, sans trop de mal, le voucher de 20 euros. Enfin, c’est ce que je pense.

Il y a un certain nombre de bars et restaurants dans ce foodcourt qui est en mezzanine de la zone commerciale, mais tous ne sont pas eligibles pour le voucher.

IMG_6509

Et bien ils sont tous fermés et je me retrouve à devoir choisir entre chez Paul où il ne reste que 4 sandwiches qui font peine à voir et le bar où on ne sert pas à manger.

IMG_6511
IMG_6513

Et bien j’irai au bar !

IMG_6514

2 bières, un packet de chips et comme je n’ai pas consommé tout mon voucher le barman me propose de prendre une bouteille d’eau pour le vol. Très sympa, de plus, ce barman.

TAP annonce une fermeture des portes à 18h55 pour un départ à 19h45. Tout voyageur un peu habitué sait qu’ils veulent juste que tout le monde arrive en avance en salle d’embarquement et que l’embarquement ne commencera pas avant 19h15 mais cela stresse inutilement la plupart des passagers.

La preuve à 18h33 l’avion n’est toujours pas arrivé…il arrivera a 18h55, à l’heure où la compagnie nous annonce la soit disant fermeture des portes.

IMG_6523

Et on nous annonce un changement de porte !

Lorsque j’arrive à la nouvelle porte, l’embarquement est en train de commencer.

Embarquement

Comme vous pouvez le voir c’est un beau foutoir, comme d’habitude devrai-je dire dès qu’il s’agit d’un embarquement avec la compagnie portugaise.

IMG_6524

Je ne comprends rien aux annonces et la file prioritaire n’est pas indiquée. Je finis par demander à un agent qui me l’indique…il fallait doubler puis couper la file normale pour accéder à un petit recoin qui n’était pas indiqué.

Tiens, une des borne semble avoir des problèmes.

IMG_6526

On nous permet enfin d’avancer…pour s’arrêter quelques mètres plus loin. Le débarquement n’est pas encore fini. Comme toujours avec TAP l’embarquement manque totalement de fluidité. C’est un enchainement de stop and go qui semble durer une éternité. Que cela arrive une fois de manière accidentelle, je veux bien, mais de manière systématique cela montre qu’il y a vraiment quelque chose qui cloche dans le protocole.

J’apprécie la bouteille d’eau achetée au bar…

On reste donc encore coincés 20 bonnes minutes avant de pouvoir enfin rentrer dans la cabine.

IMG_6527

Le temps que tout le monde embarque on partira avec 20 minutes de retard.

Un embarquement TAP en résumé c’est un avion qui arrive à l’heure, des passagers que l’on fait venir en porte 50 min avant le départ, une procédure d’embarquement qui démarre tôt, des passagers qui attendent debout 20 à 30 minutes et un avion qui part avec 20 minutes de retard.

C’est quasi systématique.

La cabine

La cabine de cet 321 Neo, qui n’est autre que celle que l’on retrouve sur tous les appareils moyen courrier de TAP.

IMG_6529

Très jolie avec ses sièges en cuir.

En business class le siège central sera neutralisé.

IMG_6530

L’espace pour les jambes est très correct.

IMG_6533

Très bonne idée que ce porte tablette…

IMG_6536

Ports USB et prises de courant sont facilement accessibles.

IMG_6534

L’embarquement est enfin terminé… Il y aura 4 rangs de business class sur ce vol pour 10 passagers.

Le vol et le service

On quitte enfin Orly.

On dit au revoir au Transavia qui était garé à côté.

IMG_6537

Puis on double un A350 de French Bee qui était pourtant devant nous.

IMG_6542

On s’aligne sur la piste et on peut partir.

IMG_6541

Une fois l’altitude de croisière atteint le rideau qui sépare la business class de l’economy est tiré et vu que le siège derrière moi est vide je ne me gêne pas pour incliner le mien au maximum.

IMG_6544

Le soleil couchant donne une ambiance très apaisée dans la cabine.

IMG_6545

On nous apporte le menu.

IMG_6547

Les odeurs qui viennent de la cuisine sont plutôt agréables et mettent en appétit.

Pour ma part j’ai choisi le steak.

Le plateau arrivera assez vite.

IMG_6548

Plutôt joli même si la sauce de la viande fais un peu moins envie. De toute manière prendre une viande rouge en avion revient toujours à prendre un certain risque.

Le pain est chaud.

On nous donne également une vinaigrette dont je me demande à quoi elle peut servir avec ces plats. Ca doit être la procédure “standard” peu importe le contenu des assiettes.

L’entrée, du saumon fumé avec une mayonnaise un peu relevée, est fraiche et très gouteuse.

IMG_6550

Maintenant le plat….

IMG_6549

La viande fait un peu “chewing gum” mais est correcte, le gratin, lui est excellent Cela manque de sel tout de même.

Le dessert, une mousse au chocolat, aurait pu être plus léger.

Je terminerai par un thé à la menthe.

IMG_6555

L’avantage d’avoir un porte tablette et que le siège voisin soit neutralisé c’est qu’on peut vraiment s’installer à son aise.

IMG_6554

A la longue le souvenir de mon dernier vol sur TAP se confirme, le siège est vraiment dur après 1h de vol, plus dur que le NEK Lufthansa…

La fin du vol me semblera un peu longue.

Atterrissage et arrivée à Lisbonne

Après une longue descente on arrivera avec plus de 30 minutes de retard sur l’horaire normal du vol.

IMG_6557

La distance jusqu’à la sortie de l’aéroport est longue mais au moins l’attente au tapis à bagage sera courte. Cela change de Roissy.

L’équipage

Aimable et efficace et plus présent en cabine que lors de mon dernier Orly-Lisbonne sur TAP.

Conclusion

Encore un vol mitigé avec TAP : un excellent service à bord et un très bon catering, mais encore une fois un embarquement déplorable et que dire de l’expérience en ligne totalement catastrophique ?

Paris Orly Lisbonne sur TAP en business

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Mitigé

Excellent service à bord, le reste des opérations relève quasiment de l'amateurisme.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
877FollowersFollow
1,286FollowersFollow
315SubscribersSubscribe

Articles récents