Lisbonne-Paris Orly en business class sur TAP : parfait sauf l’embarquement

Dernier vol de cette escapade en Algarve : le retour sur Paris. Arrivé à Faro depuis Lisbonne j’ai une correspondance d’autant plus courte que mon vol est arrivé en retard et l’expérience de mes 3 derniers vols sur TAP avec des procédures d’embarquement plutôt “suspectes” ajoute à ma vigilance.

Pour rappel le routing de ce voyage :

Et les articles relatifs à ce voyage :

#1TypeReport
1VolParis Orly-Lisbonne sur TAP en Business Class
2VolLisbonne-Faro sur TAP en business Class
3HôtelPine Cliffs Hotel Ocean Suites à Albufeira
4VolFaro-Lisbonne en business sur TAP
5VolLisbonne-Paris Orly en business sur TAP

Correspondance et parcours au sol

Mon vol en provenance de Faro arrive donc avec 20 bonnes minutes de retard, ma correspondance courte au départ le devient donc encore davantage même s’il n’y a pas de raisons de s’inquiéter.

Je regarde le tableau des correspondances et là, Ô surprise, une heure avant le départ le vol est déjà en “boarding”.

IMG_5833

Je ne m’en fais pas outre mesure car je commence à être habitué aux procédures d’embarquement de TAP. Ils font venir les gens en porte quasiment une heure avant de départ et donc une bonne demi heure avant le l’embarquement réel. Je trouve ça crétin mais il en est ainsi.

Pour autant je décide faire l’impasse sur le lounge et de rejoindre la porte pour deux raisons. Tout d’abord je n’aurais pas le temps de m’y installer plus de 10 minutes et ensuite on est jamais à l’abris d’un embarquement par bus qui serait déclenché de manière anticipée. Avec TAP en matière d’embarquement je m’attends désormais à tout.

Je rejoins juste la porte en question qui, à ma surprise est “isolée” du reste du terminal par une sorte de “cordon” avec contrôle des cartes d’embarquement et des passeports avant d’y accéder.

Je m’installe et j’attends…

IMG_5834

Je vois arriver les passagers au fur et à mesure, un peu furibards d’avoir lu que l’embarquement était en cours et s’être pressés pour rien.

Pour autant l’embarquement démarrera bien une bonne dizaine de minutes avant l’heure logique.

L’embarquement

Les différentes files correspondant aux groupes d’embarquement sont bien matérialisées (pour une fois chez TAP…). On sera, pour l’instant , deux en file A (premium).

IMG_5835

L’embarquement se déroule dans l’ordre et….on se retrouve coincés dans la nourrice sans pouvoir rentrer dans l’appareil, un grand classique chez TAP. Donc on attend. Encore une fois, pourquoi faire lever les passagers, les mettre en files aussi tôt si c’est pour les faire attendre. Je ne comprendrai jamais la manière dont TAP gère ses embarquements.

IMG_5838

Ca me permet de jeter un oeil à notre A321 Neo.

IMG_5836

On finit par pouvoir rentrer.

La cabine de l’A321 Neo TAP

Aucune surprise avec cette cabine qui est le modèle que l’on retrouve sur tous les moyens courrier TAP et que je vous présente pour la quatrième fois en une quinzaine de jours.

IMG_5841

Une cabine au visuel flatteur.

Un pas confortable pour les jambes et (en bas), les prises secteur et USB.

IMG_5843

Un porte tablette très pratique pour transformer son iPad en IFE.

IMG_5847

Un siège fin comme c’est aujourd’hui la norme mais que, à l’usage, je trouve parmi les plus durs du marché, pire que le NEK Lufthansa c’est dire.

IMG_5845

Nous serons 2 rangs de business sur ce vol, pour un total de 4 passagers sur 8 possibles.

Le vol et le service

L’embarquement se finit largement en avance par rapport à l’horaire prévu (encore heureux vu à quelle heure on a commencé) et on repousse à l’heure.

Après le roulage vers la piste on laisse passer quelques appareils qui atterrissent avant de s’élancer.

IMG_5850

Les menus sont distribués rapidement. C’est le même qu’une semaine plus tôt. Remarquez que TAP propose un choix de deux plats chauds sur ce vol de deux heures, raison qui m’a fait fait la préférer à Air France pour ce vol, une Air France qui ferait mieux de vraiment benchmarker le catering des compagnies européennes en business moyen courrier afin de revoir sa copie.

IMG_5851

Ayant essayé les pâtes à l’aller je prendrai la “terrine de veau”.

En attendant le service j’entends que ça papote fort au premier dans d’éco derrière moi. Même avec mon Bose QC35 sur les oreilles je les entends quand même !

Et voici le plateau qui arrivera beaucoup plus vite qu’à l’aller. Pas de tunnel de 40 minutes sans service cette fois-ci !

IMG_5852

Le tout est accompagné de pain chaud et d’un verre de vin servi à la bouteille à la place.

L’entrée est bonne et a du goût.

En fait de terrine le plat est plutôt un effiloché de veau. Il est fondant et la purée de carottes gouteuse et onctueuse.

IMG_5854

Le dessert est bon et léger quand au café qu’on me servira pour clore le service ce sera…de la flotte. Infect. Heureusement qu’entre temps on m’aura reproposé deux fois du vin.

Au final un plateau très consistant. J’ai bien aimé.

Le vol se poursuit sans rien à signer et je somnole en regardant une série sur mon iPad.

Atterrissage et arrivée à Paris

Rien à signaler non plus d’autant plus que l’obscurité se prête mal aux photos.

On arrivera avec 10 minutes d’avance, je récupèrerai ma valise dans un hall quasi vide et je pourrai filer prendre un taxi pour rentrer chez moi.

Le service et le personnel

Personnel très agréable et efficace mais contrairement à l’aller il a été présent pendant tout le vol et pas seulement pendant le service, laissant un grand vide avant et après.

Conclusion

Même si la chorégraphie de l’embarquement reste à revoir c’est l’embarquement le moins chaotique que j’ai eu sur un vol TAP ces derniers temps. Ajoutez à cela le personnel qui pour une fois a été présent pendant tout le vol et un plateau de qualité, ce fut un excellent vol.

Lisbonne-Paris Orly sur TAP en business

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Très bien

Même si la chorégraphie de l'embarquement reste à revoir c'est l'embarquement le moins chaotique que j'ai eu sur un vol TAP ces derniers temps. Ajoutez à cela le personnel qui pour une fois a été présent pendant tout le vol et un plateau de qualité, ce fut un excellent vol.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
877FollowersFollow
1,286FollowersFollow
315SubscribersSubscribe

Articles récents