Restaurant Espadarte à Sesimbra : insipide et ordinaire

Restaurant en front de mer à Sesimbra, Espadarte propose des plats dont la qualité visuelle n’a d’égale que la fadeur ainsi que celle de l’établissement dans son ensemble.

Pour ce second diner à Sesimbra et enchanté par mon expérience chez O Batel je jette, plein de confiance, mon dévolu sur Espadarte. C’est le restaurant d’un hôtel visiblement assez premium sur le front de mer et on peut légitimement en attendre un certain niveau de qualité, d’autant plus qu’il est fréquemment mentionné dans les sites et blogs spécialisés sur la région et bénéficie de bonnes revues. Rappelons qu’à cette période de l’année tous les établissements n’étaient pas ouverts non plus.

Vous trouverez tous les articles sur ce voyage au Portugal en bas de page.

Concept du restaurant

C’est un restaurant de cuisine méditerranéenne qui revendique une certaine sophistication sans pour autant être gastronomique.

Le cadre du restaurant

Il s’agit du restaurant de l’hôtel SANA, situé proche du front de mer.

IMG_4889

On est en conséquence en droit d’en attendre un certain style.

La salle du restaurant est quasiment dans le prolongement du lobby. Elle a la prétention d’être chaleureuse avec sa décoration en bois, en fait j’en garderai l’image d‘une cantine sans grand charme, usée, à la lumière froide.

IMG_4895
IMG_4904

Absolument aucun charme.

La carte

Elle est d’inspiration méditerranéenne et portugaise, principalement axée sur les fruits de mer.

Pas de menu en papier, seulement des tablettes.

IMG_4892
IMG_4894

IMG_4893

Elle est toutefois très limitée.

Le repas

J’arrive au restaurant et je suis accueilli dans avec un anglais assez hésitant. On m’installe à ma table et on m’apporte une tablette sur laquelle se trouve le menu.

Je regarde autour de moi : ça manque de charme, c’est triste et la télé qui diffuse un match de foot donne un côté un peu cheap à l’endroit.

On ne me demande pas si je veux boire quelque chose ni si je veux un « couvert » (au Portugal c’est des choses à grignoter avant le repas, systématiquement proposé voire imposé et qui se greffent sur votre addition). C’est bien la première fois que cela m’arrive.

Le serveur vient enfin prendre ma commande et j’en profiterai pour commander à boire en même temps. Mais si je ne l’avais pas fait il ne m’aurait pas demandé si je voulais boire quelque chose !

L’eau m’est servie dans un verre tube, comme en boite de nuit. On me demande si je veux un verre pour mon vin…il y a déjà un verre à vin sur la table on pourrait l’utiliser non ?

Je commence à me dire que j’aurais du rester diner à l’hôtel.

Je commencerai par le ceviche en entrée.

IMG_4896

C’est assez joli même si la quantité servie est assez réduite. C’est bon et gouteux mais la mangue laisse un arrière gout sucré que ne n’aime pas trop.

Le serveur, fort sympathique au demeurant, délaisse un peu la salle quasi vide et fait de longues pauses devant le match de foot. En fait les deux serveurs sont assez jeunes, plutôt hésitants et totalement livrés à eux-même, ça manque de seniorité pour les encadrer. Je ne leur reproche rien, pas contre l’établissement manque de sérieux en les laissant ainsi.

Ensuite je prendrai la morue.

IMG_4899

La présentation, là aussi, n’est pas mal du tout. Mais alors les quantités sont ridicules, deux petits morceaux de poisson au milieu des tranches de pomme de terre… je pense même qu’il y avait plus de pommes de terre que de poisson.

La morue est salée mais pas trop, sa cuisson très bonne, la sauce n’apporte rien voire abime le gout du plat. Au final cela donne un plat assez quelconque qu’on mange en 3 minutes.

En dessert je prendrai une crème brûlée.

IMG_4902

Encore une fois une belle présentation. Très sympa avec la cardamome et la glace au fromage de chèvre. Le seul plat vraiment bon de ce diner.

Je terminerai par un café avant de m’enfuir.

L’ambiance

Lugubre, froide, mortifère. En partie parce qu’on est en basse saison mais je doute que l’endroit soit plus joli en été.

Le service

Souriant et agréable mais peu assuré. Ca manque d’encadrement et de professionnalisme.

Conclusion

Des plats bien présentés mais fades et des quantités faiblardes, un service hésitant, un cadre triste au possible…un restaurant à ne fréquenter que si vous ne trouvez pas de place ailleurs.

Les articles sur ce voyage au Portugal

Review Type Article
#1CarnetPréparation de mon voyage d’anniversaire au Portugal
#2VolParis Orly-Lisbonne – TAP – Business Class – Embraer 195
#3HotelSheraton Lisbonne
#4RestaurantZunzum Gastrobar, Lisbonne
#5RestaurantSolar Dos Bicos, Lisbonne
#6RestaurantCura, Lisbonne
#7RestaurantO Frade, Lisbonne
#8Restaurant100 Maneiras, Lisbonne
#9RestaurantNomada, Lisbonne
#10CarnetLisbonne jour #1 : le centre ville
#11CarnetLisbonne jour #2 : Belem et un peu plus
#12HotelFour Points by Sheraton Sesimbra
#13RestaurantO Batel Sesimbra
#14RestaurantEspadarte Sesimbra
#15SalonTAP Premium lounge Lisbonne
#16VolLisbonne-Paris Orly, TAP, Business Class, Airbus A330Neo.
#17CarnetDébriefing du voyage à Lisbonne et Sesimbra

Espadarte Sesimbra

Cadre et ambiance
Intérêt de la carte
Présentation des plats
Qualité des plats
Quantité
Service
Rapport Expérience / Prix

Quelconque

Une salle triste et des plats fades

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents