Moxy Roissy CDG : service exécrable

Si agréable lors de son ouverture, le Moxy CDG tombe de plus en plus bas avec, cette fois, un service non seulement mauvais mais totalement désinvolte.

Le Moxy Roissy CDG a, à une époque, été un de mes coups de cœur sur la plateforme aéroportuaire. Malheureusement depuis un peu plus d’un an le service est à chaque fois un peu plus mauvais que lors du séjour précédent. Suite à une récente expérience décevante je m’étais dit que j’allais lui laisser une dernière chance…peine perdue.

Vous trouverez tous les articles sur cette escapade à Bordeaux en bas de page.

Réservation

J’ai réservé trois semaines avant mon séjour une chambre standard au tarif de 106 euros la nuit sur l’application Marriott Bonvoy.

Localisation de l’hôtel

L’hôtel est situé dans la zone aéroportuaire, entre les terminaux 1 et 2, à 5 minutes à pied de la station Parking PR de la navette automatique CDGVal qui vous permet de rejoindre l’un ou l’autre des terminaux en 10 minutes.

Accueil et check-in

J’arrive à l’hôtel vers 21h et me dirige vers la réception où je suis pris en charge assez rapidement. J’avais vérifié l’inventaire de l’hôtel sur mon chemin, il était plein donc aucune attente d’un quelconque surclassement.

IMG_5176

Le réceptionniste m’accueil de manière fort aimable. Ayant fait mon check-in en ligne il n’y a aucune paperasse à faire. Il fouille dans ses dossiers, me fait signer une feuille et « voici votre clé, bonne soirée monsieur ». Il tourne les yeux et s’en va vaquer à autre chose.

Aucune mention de mon appartenance au programme de fidélité, aucune forme de reconnaissance. Remarquez que c’est une quasi constante lors de mes derniers séjours ici. J’ai déjà vu des hôtels qui étaient légers sur l’application du programme de fidélité et son protocole mais là ça n’est même pas mauvais c’est inexistant.

Pourtant vu la pochette dans laquelle était ma clé il ne pouvait pas ne pas savoir.

IMG_5181

A mon avis c’est plus un problème de formation que d’attitude ou de professionnalisme de la personne.

Bon tant pis, je me dirige vers ma chambre.

La chambre

Aucune surprise de ce point de vue : quand on a vu un Moxy on les a presque tous vus.

IMG_5182

C’est simple, joli, sans esbroufe, exactement ce qu’on en attend.

La literie est assez confortable, évidemment pas au niveau d’un hôtel de gamme supérieure mais tout à fait correcte. Seul reproche que je fais systématiquement chez Moxy : le petit coin bureau très inconfortable pour travailler plus d’une heure avec une tablette sur laquelle un ordinateur tient à peine. Mais cela ne faisait pas partie des mes besoins ce soir là.

La salle de bain est petite mais jolie, agréable et fonctionnelle.

IMG_5183

Mais à y regarder de plus près le ménage a été négligé…

IMG_5187

Pas très ragoutant tout ça…

Comme d’habitude j’y passerai une bonne nuit avant mon vol du matin car si au final je me coucherai assez énervé ça n’est pas tant à cause de la chambre ou du lavabo sale dans la salle de bain mais de ce qui va suivre.

Restauration

Il est 21h30, je décide donc d’aller manger rapidement.

L’hôtel dispose d’une offre de snacks que j’ai pu apprécier par le passé : des plats, certes préparés et réchauffés, mais plutôt bons et appétissants. Il vaut toujours mieux du bon frais réchauffé que du mauvais fait à la demande.

Le lobby, chez Moxy, est un grand espace de vie où l’on trouve la réception, le bar (où on commande les plats) et pleins d’espaces pour s’installer pour manger, discuter, travailler…

Toujours joli et agréable…

IMG_5185
IMG_5178
IMG_5177

Il y a un peu de monde mais on ne peut pas dire qu’il y ait foule non plus !

Sur le côté la partie self service où l’on trouve des snacks et des boissons disponibles 24h/24.

IMG_5179

Mais ce soir j’ai envie de quelque chose de chaud et d’un peu plus roboratif.

Lors de mon dernier séjour ici j’étais arrivé peu après 23h, heure de fermeture du restaurant et si j’étais déçu de ne pouvoir manger j’avais trouvé cela tout à fair normal.

D’ailleurs c’est clairement indiqué dans l’application et le site de l’hôtel.

IMG_5186

Mais là il est 21h40 donc j’ai tout mon temps.

Je m’installe donc au bar. Il y a un serveur qui ne me regarde même pas et une serveuse qui me tourne le dos, mettra une éternité à servir deux verres d’eau à un client avant de se retourner et venir vers moi. L’air de rien cela a pris 5 minutes avant qu’on m’adresse un regard.

IMG_5184

Je lui indique que je désire diner.

« Monsieur, on ferme à 22h »

Heu mais il y 3 mois c’était 23h et sur le site c’est indiqué 23h ! Mais peu importe, il n’est même pas 22h

« Ah donc il n’y a pas problème, vu qu’il est 21h40 »

« On a eu beaucoup de monde, ça suffit, on est fatigués, on arrête de servir« .

Je la regarde avec un air qui doit être un mélange de surprise, d’incrédulité et d’énervement

« Donc vous êtes supposés servir jusque 23h, vous fermez à 22h et vous ne prenez pas une commande à 21h40 »

« Oui« 
« Donc je ne peux pas manger ? »

« Voilà c’est ça ».

En cette époque de contestation à propos de la réforme des retraites je lui ai servi une diatribe sur la valeur travail et le fait que j’espérais qu’avec une telle attitude sa carrière risque de s’arrêter davantage a 25 ans qu’à 64.

De toute manière s’était déjà retournée et a dû à peine m’entendre. Mais une chose est sûre elle donnait vraiment l’impression de n’en avoir absolument rien à f…….

Le pire dans cette histoire c’est que non seulement ils ont continué à servir à boire mais, comme je vous le disais, que rien n’est cuisiné sur place. Servir un plat chaud c’est mettre un plat préparé dans un four 5 minutes, enlever le couvercle, et l’apporter au client.

J’aurais pu prendre un snack à emporter ou simplement prendre une bière mais je n’étais plus dans l’état d’esprit de leur donner un centime.

Installations

L’hotel dispose d’une petite salle de sport assez minimaliste (mais jolie) que je n’utiliserai pas cette fois-ci.

Le service

Comment dire…vous avez pu remarquer que ça n’a pas été le point fort de ce séjour.

Je vais tout de même distinguer deux choses.

Tout d’abord l’accueil. Zéro reconnaissance, check-in vite expédié mais à mon avis c’est davantage une affaire de training que de mauvaise volonté.

Ensuite le bar. Là il y a non seulement peut être un problème de formation mais surtout d’attitude et de je m’en foutisme ! J’ai rarement eu envie de mettre des claques à quelqu’un mais là… mais je pense que la vie lui apprendra le sens du mot professionnalisme.

Pour en revenir à Moxy c’est le concept de la chaine d’avoir du personnel jeune, dynamique, sympathique et j’apprécie beaucoup en général. Mais des jeunes sans training suffisant, sans supervision, sans personne pour recadrer cela peut partir de travers et finir en sortie de route.

J’en veux à la limite moins au personnel qu’au management de l’hôtel et son opérateur, à savoir….. Hotel51.co .

IMG_5180

Check-out

Je ferai mon check out sur l’application mobile ce qui m’évitera de repasser par la réception et avoir à supporter un autre membre du personnel.

Conclusion

Nous sommes en général très satisfaits de nos séjour dans les hôtels Moxy mais vous ne serez pas surpris d’apprendre que c’était mon dernier séjour au Moxy Roissy. Il y a à 5 minutes de là le très bon Courtyard Roissy Central qui ne nous a jamais déçu et qui est à peine plus cher.

Review #TypeArticle
#1CarnetPréparation d’une escapade à Bordeaux
#2HotelMoxy Roissy
#3VolParis-Bordeaux – Air France – Economy
#4HotelSheraton Bordeaux Airport
#5HotelMoxy Bordeaux
#6RestaurantTentazioni Bordeaux
#7RestaurantL’entrecôte Bordeaux
#8RestaurantLa Tupina Bordeaux
#9RestaurantL’Embarcadère Bordeaux
#10RestaurantCromagnon Bordeaux
#11RestaurantUn Soir à Shibuya Bordeaux
#12RestaurantMaison Nouvelle Bordeaux
#13CarnetGuide touristique de Bordeaux
#14VolBordeaux-Paris – Air France – Economy
#15CarnetDebriefing de ce séjour à Bordeaux

Moxy Roissy CDG

Hotel (emplacement, aspect, propreté etc...)
Checkin-out
Chambre
Restauration/bar
Equipements (gym, piscine, spa...)
Service et attention
Application programme de fidélité
Rapport Expérience/Prix

Nul !

Pire qu'un mauvais service il y a le refus de service

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents