Paris-Bordeaux en Economy sur Air France : minimum syndical

Ce vol entre Paris et Bordeaux sur Air France est à l’image de ce qu’est devenu le court courrier de la compagnie : fade. Sans reproche mais sans aucune raison de s’enthousiasmer non plus à part, pour une fois, un équipage plus humain qu’en général.

Il est temp de quitter Paris pour rejoindre ma destination, Bordeaux. Pourquoi l’avion au lieu du train ? Pour des raisons de commodité, parce que je trouve plus agréable d’être en l’air qu’au sol et parce que j’ai du mal de donner un euro à cette pompe à argent public appelée SNCF pour le peu qu’elle nous donne en retour. Ca n’est pas faute de savoir apprécier un bon train comme vous avez vu voir et verrez dans le futur dans nos reviews de voyage en train.

En plus vu que je désirais tester le tout nouveau Sheraton Mérignac j’avais tout intérêt à arriver à l’aéroport plutôt qu’à la gare.

Ah j’oubliais ! En cette époque de grèves à répétition j’avais moins de chances de voir mon voyage annulé en avion qu’en train (merci la SNCF pour l’annulation de mon dernier réveillon de Noël d’ailleurs…) et si j’avais trouvé un horaire qui me convenait je n’aurais eu aucun problème à rejoindre Bordeaux via Francfort, Munich ou Zurich.

Vous trouverez tous les articles sur cette escapade à Bordeaux en bas de page.

Réservation

Vol réservé en economy pour 173 euros soit à peu près que le même trajet avec la SNCF. Quitte à n’avoir quasiment aucun service autant choisir l’option la moins longue.

Check-in

J’essaie de m’enregistrer plusieurs fois la veille de mon départ mais en vain. Air France signale qu’une partie de ses services en ligne sont dysfonctionnels et ça doit en être la cause.

Je finirai par y arriver la veille au soir mais il me sera impossible d’ajouter ma carte digitale sur mon iPhone. Un bug de plus. Je me contenterai de la version PDF reçue par email.

Parcours au sol

J’arrive à l’aéroport deux bonnes heures avant mon vol en CDGVal depuis l’hôtel Moxy. Je reprend avec plaisir le cheminement qui mène au 2F, endroit que je ne fréquente plus qu’occasionnellement.

IMG_5189

Il n’y a quasiment personne aux contrôles de sécurité prioritaires et en plus le personnel sera adorable. On prendra même, une fois n’est pas coutume, le temps de discuter et blaguer un peu avec les agents de sécurité.

IMG_5191

Je me dirige vers le salon Air France.

IMG_5192

Je scanne ma carte d’embarquement pour y accéder et m’installe à l’intérieur. Rien à dire, il est infiniment plus joli et agréable que les anciens salons qui occupaient les deux péninsules du 2F.

IMG_5199

Il y a de nombreux espaces permettant de profiter du salon à sa manière, manger, s’y reposer, travailler, à plusieurs ou seul mais je me contenterai de rester au premier étage.

IMG_5195

L’offre de restauration est présente sur différents îlots ce qui permet d’éviter de trop grands attroupements et de l’attente.

IMG_5193

On est en fin de matinée et c’est encore le service de petit déjeuner qui est en place. Vraiment pas folichon.

IMG_5203
IMG_5201
IMG_5203

Je regrette pour le coup le beaucoup moins joli salon Lufthansa du T1 mais qui propose une offre autrement plus conséquente.

L’offre d’alcools est en place mais pas encore le champagne.

IMG_5197

L’offre de softs est correcte avec tous les basiques mais je regrette que l’eau ne soit plus servie en bouteilles mais au verre à la fontaine. Pour moi qui suis un très gros consommateur d’eau gazeuse, vu la taille des verres, je dois retourner me servir au moins toutes les 10 minutes.

IMG_5194

En plus l’eau gazeuse sera…à peine gazeuse.

Mon sentiment est mitigé. Ce salon est vraiment beau et est un indéniable progrès par rapport aux anciens mais je n’arrive pas à m’y sentir à l’aise. D’ailleurs si je n’ai jamais réussi à écrire un article complet dédié à ce salon il doit y avoir une raison.

Compliqué d’y trouver une place qui me convienne, vraiment beaucoup de monde et je me demande si à force de vouloir donner de l’espace aux gens cela ne n’est pas fait un peu au détriment de la capacité d’accueil. Est elle vraiment supérieure à celles, cumulées, des deux anciens salons qui étaient souvent pleins ? Je ne le sais pas mais si c’est le cas cela ne se voit pas.

IMG_5198

Quelques verres d’eau plus tard je me dirige en porte…

On reconnait la jolie architecture caractéristique du 2F.

IMG_5207

Par contre au niveau confort c’est toujours aussi déplorable. Lorsque le soleil tape sur la structure en verre la température y atteint en effet des niveaux rapidement inconfortables que la climatisation ne compense pas et je me demande comment quelqu’un a pu penser que la largeur des allées permettrait de faire cohabiter à la fois les files de personnes attendant d’embarquer et ceux qui essaient de rejoindre leur porte.

En deux mots : rejoindre ma porte est un joyeux bordel.

IMG_5208

Embarquement

Je vois le vol entrant débarquer à 11h10…je me dis qu’on aura du mal d’embarquer à 20 !

Bingo ! L’embarquement est repoussé de 30 minutes ! Cela fait partie des choses qui m’énervent : cela fait au bas mot 45 minutes que le retard est connu ! Pour quoi ne pas l’annoncer avant !

Finalement, à ma grande surprise, l’embarquement des passagers prioritaires commencera à 11h30….pour qu’on nous fasse attendre 10 minutes en pleine chaleur dans la passerelle !

IMG_5211

Je suis finalement à bord à 11h40.

La cabine

Difficile de faire des photos convenables quand une horde de passagers est libérée d’un seul coup pour rentrer dans l’appareil.

C’est mon siège favori pour le moyen courrier Air France, en cuir, confortable, moelleux, même si le cuir est un peu usé.

IMG_5212

L’espace pour les jambes est bon.

IMG_5213

L’embarquement s’éternise mais l’équipage est très actif et prend le temps de parler avec les passagers et s’occuper d’eux. Cela change des automates de mes derniers vols.

Mais que c’est long…

On nous annonce un vol retardé en raison d’une contrainte de contrôle aérien…de toute manière on a pas fini d’embarquer tout le monde.

Il est 12h25 et il nous manque encore des passagers en provenance de Pointe à Pitre et des bagages…

L’embarquement se terminera à 12h35 et on quittera la porte à 12h45 soit avec une heure de retard.

On attend encore un petit mot d’excuses…

Le vol

Le service commencera peu après le décollage. Protocole bizarre : il commence depuis le milieu de la cabine avec un chariot qui remonte et l’autre qui descend. Résultat : les passagers de l’avant de la classe Economy qui sont en général les plus « hauts statuts » voyageant dans cette classe sont servis dans les derniers.

Aucune surprise sur la prestation : une boisson et une galette.

IMG_5216

Les connaisseurs reconnaitront la série Liaison avec Eva Green et Vincent Cassel (Apple TV+).

Vu la quantité de café qu’on m’a servi mon gobelet ne risque pas de déborder en cas de turbulences !

On nous annonce le début de la descente.

Le service

Il ne faut pas en attendre grand chose sur ce type de vol. Mais au moins l’équipage a été plutôt agréable et avenant pendant l’embarquement. Par contre il est repassé en mode automate mutique et inexpressif pendant le vol.

L’arrivée et le débarquement

L’approche sur Bordeaux est une de mes favorites avec une très belle vue sur la ville. Malheureusement cette fois-ci nous ferons une boucle pour nous poser face au nord, chose très rare à Mérignac.

Tant pis pour la vue, beaucoup moins enthousiasmante.

IMG_5217

On se pose et roulons jusqu’au Hall A, le Hall B où opère habituellement Air France étant encore fermé pour travaux. Au moins on est au contact ce qui est plus agréable qu’un stationnement au large comme lors de mon dernier séjour ici.

IMG_5220

Par contre le parcours jusqu’à la sortie de l’aéroport ne sera pas des plus agréables : comment avoir pu concevoir un terminal où on monte et descend plusieurs fois des escaliers, sachant que les gens ont souvent des valises en bagage à main ! Stupide.

Conclusion

Il ne faut pas attendre grand chose d’un vol intérieur de 50 minutes, tant que rien ne se passe mal c’est que tout s’est bien passé.

J’ai même été agréablement surpris par la convivialité de l’équipage pendant l’embarquement, je n’y étais plus habitué. Par contre en vol cela reste froid et fade. Alors bien sûr la durée du vol n’aide pas mais je me souviens de l’époque ou pendant plusieurs années je prenais cette ligne plusieurs fois par semaines, je sentais quand même plus de joie de vivre et d’attention de la part de l’équipage.

Je ne rejoindrai pas ceux qui disent que sur le court/moyen courrier il n’y a plus de différence entre Air France en Economy et easyJet….il y en a beaucoup et ce sont des différences qui comptent pour moi (taille des bagages cabine, salon etc…). Mais franchement pour ce qui est du service en vol entre pas grand chose et un bon Buy On Board…

Et l’équipage ne fait plus la différence.

Et il faudra que je cherche dans mes archives la dernière fois que j’ai pris un court ou moyen courrier Air France qui a embarqué à l’heure et a mis le temps prévu pour embarquer.

Les articles sur cette escapade à Bordeaux

Review #TypeArticle
#1CarnetPréparation d’une escapade à Bordeaux
#2HotelMoxy Roissy
#3VolParis-Bordeaux – Air France – Economy
#4HotelSheraton Bordeaux Airport
#5HotelMoxy Bordeaux
#6RestaurantTentazioni Bordeaux
#7RestaurantL’entrecôte Bordeaux
#8RestaurantLa Tupina Bordeaux
#9RestaurantL’Embarcadère Bordeaux
#10RestaurantCromagnon Bordeaux
#11RestaurantUn Soir à Shibuya Bordeaux
#12RestaurantMaison Nouvelle Bordeaux
#13CarnetGuide touristique de Bordeaux
#14VolBordeaux-Paris – Air France – Economy
#15CarnetDebriefing de ce séjour à Bordeaux

Paris-Bordeaux en Economy sur Air France

Siège et cabine
Catering
Service
Rapport Expérience / Prix

Moyen

Fade.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
938SuiveursSuivre
11SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents