TAP Executive, Lisbonne Portela – Madrid Barajas, Embraer 190 : Un retard plus long que le temps de vol !

Dernier segment de cet itinéraire aller vers Madrid depuis Paris avec la TAP.

Pour rappel, voici l’itinéraire suivi :

#TypeArticle
1CarnetConférence à Paris et week-end à Madrid
2SalonUnited Club, Boston Logan
3VolUnited Domestic First, Boston Logan – Washington Dulles, Boeing 737 MAX 9
4VolScandinavian Airlines Business, Washington Dulles – Copenhague Kastrup, Airbus A350-900
5SalonScandinavian Airlines Gold Lounge, Copenhague Kastrup
6VolScandinavian Airlines SAS Plus, Copenhague Kastrup – Paris Charles-de-Gaulle, Boeing 737-800
7HôtelLe Parchamp, a Tribute Portfolio Hotel, Boulogne-Billancourt
8VolTAP Executive, Paris Orly – Lisbonne Portela, Airbus A321LR
9SalonTAP Lounge, Lisbonne Portela
10VolTAP Executive, Lisbonne Portela – Madrid Barajas, Embraer 190
11HôtelThe Madrid EDITION
12SalonSalon Puerta del Sol, Madrid Barajas
13VolTAP Executive, Madrid Barajas – Lisbonne Portela, Airbus A320
14VolTAP Executive, Lisbonne Portela – Paris Orly, Airbus A321NEO
15HôtelMoxy Paris Val d’Europe
16VolScandinavian Airlines SAS Plus, Paris Charles-de-Gaulle – Oslo Gardermoen, Boeing 737-700
17HôtelMoxy Oslo X
18SalonScandinavian Airlines Gold Lounge, Oslo Gardermoen
19VolScandinavian Airlines SAS Plus, Oslo Gardermoen – Copenhague Kastrup, Airbus A320NEO
20SalonEventyr Lounge, Copenhague Kastrup
21VolScandinavian Airlines Business, Copenhague Kastrup – Boston Logan, Airbus A321LR
L’itinéraire du jour

Embarquement

Pendant mon séjour au salon, j’ai remarqué le départ serait décalé d’environ 25 minutes sur FlightRadar24, bien que rien ne soit annoncé sur le FIDS.

D’ailleurs, je pars du salon alors que la mention « Boarding » apparaît sur ce même FIDS, environ 40 minutes avant l’heure théorique de départ. Pas surprenant de prime abord puisque le vol étant opéré en Embraer 190, le stationnement au large est systématique.

Lorsque j’arrive en porte, l’embarquement prioritaire se termine et quelques passagers avant que ma carte d’embarquement ne soit scannée, ce dernier est arrêté et les passagers déjà en passerelles ramenés devant la porte d’embarquement. Pas vraiment bon signe, mais absolument aucune annonce ne sera effectuée, ni en portugais ni en anglais pour expliquer le problème. Près une bonne demi-heure d’attente dans le flou, l’embarquement débute et nous descendons en effet par les escaliers pour nous rendre sur le tarmac.

IMG_2906
IMG_2908

Là, pas de bus, qui mettra près de 15 minutes à arriver.

70863228869__1C872CF4-61C0-410D-A6CF-E66E9D8B220A

Après un long cheminement sur les taxiways de l’aéroport, nous arrivons enfin à notre appareil et pouvons embarquer.

IMG_2911

Cabine et accueil

La cabine Business de cet Embraer 190 est composée de 3 rangées, séparées par un rideau de la cabine Economy. Évidemment le jour et la nuit par rapport au vol précédent.

IMG_2912

De plus, TAP ne procède pas au blocage du siège attenant sur les appareils régionaux en classe Business. Heureusement, je n’aurais pas de voisin pour ce court saut de puce vers la capitale espagnole.

IMG_2913

En fin d’embarquement, le commandant de bord nous annonce une régulation du contrôle aérien qui impose un départ retardé de nouveau de 30 minutes.

C’est avec près d’1h20 de retard que nous quittons notre point de stationnement.

IMG_2914

Service et catering

Le service débute une vingtaine de minutes après le décollage, ce qui semble long pour un temps de vol réduit.

IMG_2915

Le plateau servi est évidemment plus petit que sur le vol précédent, mais cela se comprend vu le temps passé en l’air.

IMG_2920

Le sandwich jambon-fromage était très bon, et les fruits bien mûrs.

Je prendrais en accompagnement un Black Label on the rocks qui me rafraîchira jusqu’à l’atterrissage à Madrid Barajas.

IMG_2921

Arrivée et débarquement

Nous arrivons à Madrid avec une bonne heure de retard sur l’horaire prévu, mais je serais rapidement landside.

IMG_2922
IMG_2923

Conclusion

Un vol moyen avec un équipage moyen. Et un retard inacceptable.

Olivier Delestre-Levai
Olivier Delestre-Levai
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents