Restaurant Zuzori Dubrovnik : sympa mais pas exceptionnel

Jusqu’ici mes expériences culinaires sont plutôt très bonnes en Croatie et spécialement dans les restaurants de Dubrovnik malgré une petite déception sur le service au Heritage of Dubrovnik. Je considère m’être suffisamment frotté à la cuisine traditionnelle locale et décide de tenter une table un peu plus créative.

Mon choix se porte alors sur Zuzori, une table référencée Michelin qui propose, à en lire la carte, quelques innovations autour des plats traditionnels locaux.

Pour rappel, l’ensemble des articles liés à ce voyage à Dubrovnik :

#TypeReport
1HotelMoxy Charles de Gaulle
2LoungeSalon Sheltair Roissy Terminal 2D
3VolParis-Vienne en business class sur Austrian
4SalonAustrian Business Lounge (Non Schengen) à Vienne (T3 G)
5VolVienne-Split en business class sur Austrian
6HôtelLe Méridien Lav Split – Deluxe Sea View Room
7RestaurantRestaurant Süg Split
8RestaurantRestaurant Kadena Split
9VolSplit-Zagreb en business class sur Croatia Airlines
10VolZagreb-Dubrovnik en business class sur Croatia Airlines
11HôtelSheraton Dubrovnik Riviera Hotel – Deluxe Room
12RestaurantRestaurant Konoba Bonaca Dubrovnik
13RestaurantRestaurant Heritage of Dubrovnik
14RestaurantRestaurant Zuzori Dubrovnik (C’est ici)
15RestaurantDubrovnik Restaurant Dubrovnik
16VolDubrovnik-Vienne en business sur Austrian
17VolVienne-Paris en business sur Austrian

Le concept de Zuzori

Le restaurant nous promet une cuisine traditionnelle mais avec un “twist” de modernité. Je me fie à la promesse, cela me changera du vrai traditionnel dont je commence à avoir fait le tour.

Le cadre de Zuzori

Une fois encore je ne vous parlerai pas de l’intérieur du restaurant dans lequel je ne suis pas rentré. Comme de nombreux endroits à Dubrovnik les tables de la terrasses sont alignés dans une des nombreuses ruelles de la vieille ville médiévale et c’est le plus beau cadre dont on puisse rêver ici.

IMG_2673

La carte de Zuzori

Beaucoup plus simple que lors de mes dîners précédents, elle tient sur une feuille de papier recto verso.

IMG_2670
IMG_2671

On retrouve bien les fondamentaux des restaurants Croates mais à part quelques ajouts d’ingrédients ici et là on ne s’en écarte pas autant que j’aurais pu m’y attendre.

Soit.

Le repas et les plats

Le personnel est encore une fois d’une grande amabilité et prend son temps pour me conseille un vin. Pour l’instant je n’ai que de bonnes surprises avec les vins locaux.

Je commence par un apéritif (un negroni comme d’habitude) et on m’apporte du pain et de la tapenade pour patienter.

IMG_2672

Je trouverai le cocktail un peu “léger” mais au moins bien équilibré (ce qui n’est pas difficile pour un Negroni ceci dit…).

L’entrée arrive rapidement. J’ai choisi le carpaccio de poisson du jour, qui se trouve être du thon.

IMG_2674

Rien à dire sur la présentation. Pas de mauvaises surprise sur le poisson, au moins ici on est sûr qu’il est frais. Un plat pas trop surprenant par rapport à ce que j’ai pu manger jusqu’ici mais à ma grande surprise l’orange et les câpres transforment avantageusement le goût de ce plat à priori basique.

C’est original, équilibré et frais.

Par contre niveau quantité c’est un peu léger. En fait de carpaccio de ton on a surtout une salade agrémentée de carpaccio de ton !

Au final c’est bon mais je m’attendais à avoir plus de poisson.

J’enchainerai sur la queue et joue de bœuf non sans avoir attendu un peu plus que de raison, mijotée pendant 18h.

Une fois encore je n’ai pas choisi le plat le plus instagrammable qui soit.

IMG_2675

Encore une fois, vu mes derniers repas, je m’attendais à plus copieux.

Comparé au Dirty Macaroni de chez Konoba Bonaca, le fromage gratiné sur le plat est une excellente idée. La viande est délicieusement fondante et pleine de goût.

Les pommes de terre sont délicieuses et je me demande à quoi sert la purée à côté (bonne au demeurant) qui fait “second accompagnement de trop”.

Au final un très bon plat principal, mais sans être fantastique.

En dessert je prendrai la tarte aux pommes et fraises sur un crumble, sauce vanille.

IMG_2676

Très surprenant. Je cherche un peu la pomme et trouve surtout de la fraise mais au final c’est un dessert très frais, bon, avec un très bon équilibre au niveau des ingrédients.

L’ambiance chez Zuzori

Ambiance agréable et décontractée.

Le service

Personnel souriant et très disponible, toujours prêt à répondre à une question ou à conseille, beaucoup d’interactions avec les clients.

Je regretterai juste l’attente entre l’entrée et le plat. Heureusement que je tchattais avec un ami venant d’arriver en Croatie pour échanger nos impressions et bonnes adresses sinon j’aurais pu trouver le temps un peu long.

Conclusion

Un bon repas mais je m’attendais à un peu plus vu la promesse du restaurant. Les plats sont bons mais finalement s’éloignent peu de ce qu’on peut manger dans d’autres restaurants traditionnels, la créativité dont se targue le restaurant n’étant que marginale. Les quantités sont moindres que lors de mes repas précédents. Au final je n’ai pas mieux mangé qu’à Konoba Bonaca, moins en quantité, j’ai bu moins de vin et à la fin l’addition est un peu supérieure (80 euros) ce qui n’est pas forcément justifié.

Une bonne expérience mais rien d’exceptionnel.

IMG_2677

Restaurant Zuzori à Dubrovnik

Cadre et ambiance
Intérêt de la carte
Présentation des plats
Qualité des plats
Quantité
Service
Rapport Expérience / Prix

Bien

Rien à redire sur le repas mais on est un peu déçu par rapport à la promesse. Quantités plus faibles qu'ailleurs;

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,279SuiveursSuivre
226AbonnésS'abonner

Articles récents