Vienne-Paris en business class sur Austrian : correspondance catastrophique

Ce Vienne-Paris en business sur Austrian est le dernier article de mes vacances en Croatie. On s’était quitté à l’arrivée de mon Dubrovnik-Vienne avec un certain retard et des inquiétudes quant à ma correspondance. Vous allez voir ici comment cela s’est passé.

Pour mémoire le routing aérien de ces vacances :

Et la liste des articles liés à ces vacances.

#TypeReport
1HotelMoxy Charles de Gaulle
2LoungeSalon Sheltair Roissy Terminal 2D
3VolParis-Vienne en business class sur Austrian
4SalonAustrian Business Lounge (Non Schengen) à Vienne (T3 G)
5VolVienne-Split en business class sur Austrian
6HôtelLe Méridien Lav Split – Deluxe Sea View Room
7RestaurantRestaurant Süg Split
8RestaurantRestaurant Kadena Split
9VolSplit-Zagreb en business class sur Croatia Airlines
10VolZagreb-Dubrovnik en business class sur Croatia Airlines
11HôtelSheraton Dubrovnik Riviera Hotel – Deluxe Room
12RestaurantRestaurant Konoba Bonaca Dubrovnik
13RestaurantRestaurant Heritage of Dubrovnik
14RestaurantRestaurant Zuzori Dubrovnik
15RestaurantDubrovnik Restaurant Dubrovnik
16VolDubrovnik-Vienne en business sur Austrian
17VolVienne-Paris en business sur Austrian (C’est ici)

La correspondance à vienne et l’embarquement

Nous sommes donc arrivés avec 30 minutes de retard. Pas de soucis a priori…si la correspondance se passe bien.

Or mes inquiétudes deviennent réalité. Est-ce dû à des mesures spécifiques au COVID ou non, mais après avoir passé le contrôle d’immigration après avoir débarqué (je passais de zone non-Shengen à Shengen), il a fallu repasser le contrôles de sécurité et pour cela on nous renvoie au contrôle général où l’on retrouve tous les passagers, y compris ceux qui partent de Vienne.

Et là….

IMG_2819

Mais bien sûr quand on voyage en business on a accès aux files prioritaires ! Mais à Vienne il se trouve que la séparation entre prioritaire et non prioritaire se fait en amont du contrôle et que pour prendre la bonne file je devrais donc sortir…ce qui n’est pas possible à moins de prendre les portes automatiques à contre sens en profitant du passage d’un passager.

Il est certain que par la file normale je n’aurai jamais mon vol qui embarque dans 10 minutes.

Je me rapproche donc du fast track et attend de trouver un agent du regard. Personne.

Puis je vois une personne, visiblement un agent de l’aéroport, qui ouvre une file spéciale pour l’équipage d’un vol partant vers Israël. Je m’approche avec mon plus grand sourire (alors que je suis passablement énervé) et lui explique ma situation.

Il me dit “oh oui monsieur cela n’est vraiment pas pratique” et m’ouvre une brèche dans les cordons de sécurité pour me laisser couper une file et accéder à la file prioritaire.

A partir de là tout se passe bien même si, naturellement, je trouve que l’agent en poste prend vraiment son temps.

Quand je récupère mes affaires mon vol est en train d’embarquer…

Je pique un bon sprint (heureusement que pour une foi mes bagages étaient en soute…donc ils m’auraient bien attend un peu…) et je rejoins ma porte, heureusement pas trop éloignée.

IMG_2821

Une grosse partie des passagers a embarqué mais je suis à l’heure, je double les autres par la file prioritaire et me retrouve à bord.

Désolé pour le manque de photos jusqu’ici mais le contexte ne s’y prêtait pas.

La cabine business de l’A320 d’Austrian

On retrouve ici la nouvelle cabine moyen courrier d’Austrian.

IMG_2823

Comme à l’aller, où les sièges Geven ESSENZA remplaçent peu à peu les vieux Neks qui ont fait leur temps. La “planche à repasser” ne me manquera pas.

IMG_2825

Je ne sais s’il est vraiment plus épais mais est plus confortable et d’aspect plus premium (d’un autre côté ils sont neufs…)

Au niveau espace pour les jambes ça m’a l’air mieux que sur mon Dubrovnik-Vienne.

IMG_2829
IMG_2830

Il y aura 4 rangées de business sur ce vol.

L’embarquement se fait rapidement et nous sommes bientôt prêts à partir.

Le vol et le service

Alors que l’on roule vers la piste le personnel enchaîne les annonces au micro. J’ai l’impression que ça dure une éternité et je n’étais plus habitué à une telle diarrhée verbale depuis que limite ma fréquentation d’Air France.

On décolle enfin.

Le rideau qui sépare la cuisine de la cabine est fermé mais pas celui qui sépare la business de l’éco. Ca sera fait 5 longues minutes plus tard.

Mon plateau arrive ensuite rapidement.

IMG_2832

Et oui sur Austrian (comme chez d’autres) on a du chaud à partir de 2h de vol. Chez Air France on se dit que le chaud serait voué à rapidement disparaitre sur les vols de moins de 5h30… il va falloir se faire une raison.

C’est une sorte de poulet à l’indienne, on croirait une sauce massala. Il est fondant, la sauce excellente mais pas épicée. Dommage. Le catering de Do&Co qui fournit Austrian est toujours aussi bon !

Le flan a la passion qui l’accompagne glissera tout seul. C’est frais et ça fait du bien.

On nous reproposera 3 fois des boissons avant le traditionnel thé/café qui précédera notre arrivée à Paris.

Je souffle un peu en regardant par le hublot en repensant à ma correspondance tumulteuse.

IMG_2836

Notre descente commence.

Atterrissage et arrivée à Paris

La région parisienne se dessine peu à peu en dessous de nous.

IMG_2838

On se pose et roule vers le 2D où nous arrivons à l’heure. En passant une petite vue du Sheraton CDG qui ne me reverra pas de sitôt vu ma dernière expérience.

On se parque à côté d’un LOT.

IMG_2843

A peine sorti de l’avion…on tombe devant une porte fermée. Un “oubli” de l’agent d’escale. On attendra 5 bonnes minutes avant qu’on nous ouvre.

IMG_2844

Direction ensuite le tapis à bagages….on attendra encore plus de 15 minutes alors que l’appareil est juste à côté et qu’on est arrivés depuis 10 bonnes minutes.

IMG_2847

Je finis par récupérer mon bagage et me prépare à rentrer chez moi en pestant contre l’efficacité légendaire d’Aéroports de Paris…

Conclusion

Un bon vol côté Austrian avec une bonne collation chaude mais qui pâtit de deux choses contre laquelle la compagnie ne peut pas grand chose : l’organisation de l’aéroport de Vienne et la lenteur d’Aéroports de Paris.

Pour ma part cela termine la série d’articles sur ces vacances en Croatie mais 48h plus tard je pars en Scandinavie. Articles à venir.

Vienne-Paris sur Austrian en Business

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Bien

Un bon vol avec une belle prestation mais gâché par ce qui s'est passé avant et après.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
871FollowersFollow
1,284FollowersFollow
314SubscribersSubscribe

Articles récents