Restaurant Heritage of Dubrovnik : le service a tout gâché

Je finis par prendre goût aux petites auberges servant de la cuisine locale typique. Pour mon prochain diner à Dubrovnik, après quelques recherches, mon choix se porte sur le “Heritage of Dubrovnik” dont il parait que “plus authentique n’est pas possible”.

Pour rappel, la liste des articles liés à ce voyage en Croatie.

#TypeReport
1HotelMoxy Charles de Gaulle
2LoungeSalon Sheltair Roissy Terminal 2D
3VolParis-Vienne en business class sur Austrian
4SalonAustrian Business Lounge (Non Schengen) à Vienne (T3 G)
5VolVienne-Split en business class sur Austrian
6HôtelLe Méridien Lav Split – Deluxe Sea View Room
7RestaurantRestaurant Süg Split
8RestaurantRestaurant Kadena Split
9VolSplit-Zagreb en business class sur Croatia Airlines
10VolZagreb-Dubrovnik en business class sur Croatia Airlines
11HôtelSheraton Dubrovnik Riviera Hotel – Deluxe Room
12RestaurantRestaurant Konoba Bonaca Dubrovnik
13RestaurantRestaurant Heritage of Dubrovnik (C’est ici)
14RestaurantRestaurant Zuzori Dubrovnik
15RestaurantDubrovnik Restaurant Dubrovnik
16VolDubrovnik-Vienne en business sur Austrian
17VolVienne-Paris en business sur Austrian

Le concept de “Heritage of Dubrovnik”

Comme son nom le laisse deviner on est ici dans un restaurant qui met en avant les spécialités locales, cuisinées à l’ancienne. Comme le dit leur page Facebook “Des repas directement issus de notre passé, préparés comme le faisaient nos grands-mères et nos mères. Aussi, la nourriture qui était servie à l’aristocratie de Dubrovnik. Des repas simples mais riches en saveurs, préparés avec les anciennes recettes qui nous ont été transmises avec amour.”

Je ne me fie jamais à Tripadvisor mais une note de 5/5 avec des commentaires élogieux et crédible cela justifie de tenter l’expérience.

Le cadre de Heritage of Dubrovnik

N’ayant fréquenté que la terrasse je ne peux pas vous dire grand chose en dehors du fait que, comme pour de nombreux restaurants dans la vieille ville de Dubrovnik les terrasses situées dans les petites rues sont un spectacle à elles seules en raison de l’ambiance et du charme de ces ruelles.

IMG_2650

La carte de Heritage of Dubrovnik

IMG_2651
IMG_2653
IMG_2655

IMG_2652
IMG_2654

On retrouve, si vous avez suivi mes premiers articles sur les restaurants que j’ai essayé en Croatie, les fondamentaux de la cuisine locale : poissons et fruits de mer, viandes en sauce mijotées et plats d’inspiration italienne.

Le petit plus de la carte du “Heritage” : un descriptif de chaque plat avec son histoire.

Le repas et les plats

Commençons par le commencement : la réservation. Pas de site internet, juste une page Facebook. Plus simple et authentique tu meurs !

Je profiterai d’une journée de tourisme dans la ville médiévale pour faire un petit détour et aller réserver directement au restaurant.

Accueil cordial mais il est difficile de trouver une place. Après avoir exploré de nombreuses possibilités avec le personnel je finis par trouver un créneau le surlendemain à 19h00. Très tôt pour moi qui suis plutôt un dîne-tard mais entre la réputation, la carte et la gentillesse du personnel j’avais vraiment envie de dîner ici.

C’est donc de bonne humeur et avec un a priori très positif que j’arrive au restaurant le jour dit à l’heure dite.

L’accueil est une fois de plus parfait et on m’installe à ma table. On m’apporte la carte et mon choix est d’autant plus vite fait que j’avais déjà analysé la carte dans tous les sens avant d’y aller.

Je prendrai donc le risotto à l’encre de sèche et le gigot d’agneau.

Le risotto arrive au bout d’une attente très raisonnable.

IMG_2657

Il vient confirmer le principe selon lequel les plats les moins instagrammables ne sont pas les plus mauvais.

Il est vraiment très bon, léger et se laisse dévorer en quelques coups de cuiller (ou plus…). Peut être un plat pas difficile à réaliser mais réussir des choses simples sans en faire des tonnes à côté pour rendre le plat faussement sophistiqué est une qualité de plus en plus rare.

Vient ensuite le gigot, lentement mijoté avec des figues, pommes de terres et carottes caramélisées.

IMG_2660

La viande est fondante à souhait et la plat a énormément de goût.

Il ne reste plus qu’un bon dessert pour clore cette excellent expérience qui a tenu toutes ses promesses.

On finit par venir débarrasser mon assiette. Je m’attend à ce qu’on vienne me proposer un dessert. 10 minutes passent, puis 15. Les serveurs continuent à traverser la terrasse mais personne ne s’arrête à ma table.

20 minutes. Je continue à tenter d’intercepter un regard…rien.

30 minutes. Enfin quelqu’un réagit et se dirige vers moi. Mon choix de dessert est fait et je m’entends prononcer l’addition s’il vous plait”.

Pas de café, pas de dessert. D’ailleurs on me demande pas “vous êtes sûr que vous ne voulez pas de dessert ou de café”, ni “tout s’est bien passé”?

Bref je repars déçu et un brin énervé. C’est dommage car le reste était parfait, ce qui est d’autant plus frustrant d’ailleurs.

L’ambiance

Une fois encore il est difficile de juger de l’ambiance d’un restaurant quand on est en terrasse et a fortiori lorsque cette terrasse est située dans une ruelle passante.

Je dirai que c’était convivial et détendu…comme je pense qu’on peut le dire de toutes les petites terrasse de la ville médiévale de Dubvrovnik.

Le service

Là clairement il y a eu deux phases.

De la réservation à la fin du plat principal : parfait, rapide et chaleureux.

Puis après le plat une faille spatio temporelle où je n’ai pas existé pour le personnel. Mais c’est un sujet que j’ai mainte fois identifié : ils sont concentrés sur l’envoi des plats et les premiers à finir et entrer dans la période “dessert” sont secondaires tant que le reste du service n’est pas fini.

Mais 30 minutes c’est trop, quand on est seul à table c’est insupportable.

Ce qui est le plus décevant c’est que lorsque j’ai demandé l’addition personne ne s’émeuve que ne demande ni café ni dessert ni, simplement, comment ça c’était passé. Limite “tant mieux une table se libère”.

Conclusion

Une impression pas négative mais très mitigée. Très bien sur les plats, l’accueil mais l’impression qui reste à la fin est d’avoir été laissé à l’abandon pendant plus d’une demi-heure et que le fait que je décide de partir après le plat n’ait surpris personne.

Au final la vérité est que je n’ai simplement pas eu de chance mais c’est malheureusement l’expérience vécue ce jour là.

Restaurant Heritage of Dubrovnik

Cadre et ambiance
Intérêt de la carte
Présentation des plats
Qualité des plats
Quantité
Service
Rapport Expérience / Prix

Dommage

Une excellente cuisine authentique mais une expérience ternie par un gros "trou" dans le service

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,279SuiveursSuivre
226AbonnésS'abonner

Articles récents