Ritz Carlton Cancun : excellent service

Dans le Uber qui me mène au Ritz Carlton je me dis “mon séjour commence enfin”. Quand j’ai programmé ce séjour j’ai prévu de tester deux hôtels que nous n’avions pas encore fréquenté afin d’alimenter notre liste des hôtels à Cancun. Comme vous avez pu le lire dans ma revue précédente, le Renaissance Cancun a été une vraie déception donc il ne me restait que le Ritz Carlton pour sauver ma semaine.

Nous n’avons jamais eu de mauvaises surprises chez Ritz-Carlton même si on trouve parfois la marque un peu plus poussiéreuse que St Regis (même si ça s’améliore) donc je suis assez confiant a priori.

Review#TypeArticle
1Hotel Moxy Paris CDG (pas d’article, regardez nos anciens articles sur le Moxy Paris CDG)
2VolParis-Francfort – Lufthansa – Business Class
3VolFrancfort-Goteborg – Lufthansa – Business Class
4VolGoteborg-Istanbul – Turkish Airlines – Business Class
5VolIstanbul-Mexico – Turkish Airlines – Business Class
6VolMexico-Cancun – Turkish Airlines – Business Class
7HôtelRenaissance Cancun Resort and Marina
8HôtelRitz Carlton Cancun
9VolCancun-Istanbul – Turkish Airlines – Business Class
10VolIstanbul-Goteborg – Turkish Airlines – Business Class
11HotelGothia Towers Goteborg
12RestaurantEpoque à Goteborg
13VolGoteborg-Zurich – Swiss – Business Class
14VolZurich-Paris – Swiss – Business Class

Réservation

J’ai au départ réservé une chambre standard donc sans aucune garantie d’emplacement ni de vue. Et je j’ai payée avec les points dont je dispose dans le programme de fidélité Marriott.

Localisation de l’hôtel

Le Ritz Carlton est situé en plein cœur de la zone hôtelière donc un secteur très actif dans le bon comme le mauvais sens du terme mais au moins moins où l’on ne s’ennuie pas à mourir comme à la marina où se trouve le Renaissance.

Après quand on parle de Cancun on sait à quoi s’attendre quand on y va en termes de style de vacances et de population donc si vous aimez le calme et une certaine forme de standing (et e clientèle) il n’y aura jamais de “bon” endroit à Cancun pour vous.

Mais ici l’objectif était simplement de trouver un endroit ensoleillé à cette période de l’année et facilement accessible dans un contexte COVID donc Cancun était davantage le résultat d’une logique qu’un choix délibéré.

Arrivée à l’hôtel et check in

Le trajet en Uber depuis le Renaissance prend quand même un certain temps, preuve que la marina n’est pas idéalement placée.

A l’arrivée à l’hôtel les contrôles de sécurité sont strictes pour laisser la voiture rentrer dans le parking. Il faut dire qu’en matière de délinquance Cancun n’est pas une des destinations les plus “safe” du monde.

A ma descente du Uber ma valise est prise en charge par un chasseur et une autre personne m’accompagne à la réception.

IMG_4573

Le lobby est très “Ritz Carlton” c’est à dire un style “luxe ancien” qui peut faire un peu chargé ou toc mais on en reparlera plus tard.

IMG_4572

L’accueil est très pro mais convivial. Pendant le check-in on m’apportera un verre et un snack de bienvenue.

Pour le coup tout se passe à l’inverse du Renaissance. Le personnel prend son temps, déroule le protocole, me remercie pour ma fidélité, me liste les avantages dont je bénéficie à ce titre et m’annonce que je suis surclassé dans une suite avec vue mer.

Dans la liste des bénéfices que m’annonce l’hôtel il y a, pour les membres “elite” du programme de fidélité, deux tests COVID offerts et faits dans l’hôtel. Repartant vers l’Europe via la Turquie et étant pleinement vacciné je n’en aurai pas besoin.

Ensuite une autre personne m’accompagnera jusqu’à ma chambre. Depuis mon arrivé cela fait pas moins de 5 personnes qui se seront successivement occupées de moi.

Une excellente expérience à un détail près : bien entendu j’aurais droit à un “resort fee“. Autrement dit un supplément obligatoire pour utiliser les infrastructures de l’hôtel. Il sera de $40 par nuit ! Autrement dit, même en ayant payé mon séjour avec mes points, il me restera à minima cela à régler en partant. La pratique tend à se réglementer mais j’ose espérer qu’un jour elle sera totalement interdite.

Bref.

Le style de l’hôtel

Vous en aurez un aperçu plus détaillé en voyant les diverses photos de cette revue mais cet hôtel est l’exemple type de l’hôtel nord américain qui essaie de s’acheter un style et une histoire qu’il n’a pas. Des hôtels comme on en voit encore beaucoup trop aux USA et également au Mexique afin que les voisins américains ne soient pas dépaysés.

On essaie de copier un style européen ancien mais cela sonne faux et fait “toc”. A mon sens un hôtel moderne doit assumer jusqu’au bout et ne pas essayer se donner les apparences d’un passé qu’il n’a pas.

IMG_4589

De loin il arrive que ça rende bien, ça flatte l’égo du client ou de l’hôtelier pour qui cette histoire qu’il n’ont pas est l’ultime chic mais je reste persuadé que plutôt que copier ce qu’ils n’ont pas ces hôtels devraient plutôt chercher leur propre voie.

Autre trait caractéristique du style “US”, des plafonds bas qui donnent un sentiment d’écrasement, notamment lorsqu’on a une grande surface comme dans un hall. Ainsi que des moquettes aux motifs pas toujours heureux mais qui dissimulent plus facilement les tâches. Une caractéristique que l’on retrouve dans les aéroports également.

IMG_4570

Vous me trouverez peut être sévère mais il y a tellement de designers talentueux que je trouve dommage de persister dans la voie d’un “faux ancien” qui n’est pas toujours du meilleur goût et empêche un établissement de développer sa personnalité.

La suite avec vue mer du Ritz Carlton Cancun

Jetons donc un oeil à la suite qui m’a été attribuée.

Le sas d’entrée distribue sur le salon (en face) et des toilettes (à droite).

IMG_4541
IMG_4542

La partie salon est spacieuse et pas surchargée en termes de mobilier.

IMG_4543
IMG_4544
IMG_4546

Puis on passe dans la chambre. Elle est également de bonne taille et meublée juste comme il faut.

IMG_4548
IMG_4550

En angle, elle offre une double vue sur la mer et la piscine.

IMG_4596
IMG_4565

Puis on trouve la salle de bains avec un immense espace faisant office de dressing et où l’on trouve les deux vasques de lavabo. Un peu de place perdue ?

IMG_4554

Enfin sur la droite la salle de bain elle-même avec la douche, la baignoire et les toilettes (fermées).

IMG_4555

Et pour se faire une encore meilleure idée, l’habituelle vidéo.

Ritz Carlton Cancun Suite à une chambre

Par rapport à mes critiques d’ordre général sur le mobilier je me dis que ça aurait pu être pire. Sans être très moderne ça n’est pas trop kitsch non plus et pas de mauvais goût même si les meubles sont un peu usés. Les tons clairs sont plutôt agréables.

Après si la “façade” est donc plutôt réussie, elle n’arrive pas à cacher l’âge de l’hôtel. Il n’y a pas assez de prises et elles sont assez mal placées, héritage d’une époque où on ne voyageait pas avec une foule d’appareils. Un certain nombre d’éclairage sont aussi branchés sur des prises qui ne sont pas commandées par un interrupteur, je vous laisse donc imaginer le plaisir qu’on a faire le tour de la suite pour tout éteindre le soir avant d’aller se coucher.

Ceci mis à part cette suite est tout de même très agréable à vivre. Inutile de préciser l’excellente qualité de la literie.

J’ajouterai que quelques minutes après mon arrivée on m’apportera une prestation de bienvenue pas désagréable du tout, accompagnée d’un mot de l’hôtel.

IMG_4560

Piscine, plage, spa et Gym

Même si l’époque (novembre) n’est pas optimale pour profiter au mieux des installations de l’hôtel j’ai quand même pu les apprécier.

Situé sur la presqu’ile de la zone hôtelière, l’hôtel donne directement sur la longue plage qui borde celle-ci.

IMG_4626

Je précise qu’au Mexique les plages ne sont pas privatisables par les hôtels mais ça ne leur interdit pas d’y disposer leurs équipements.

IMG_4619

L’hôtel dispose également d’une grande piscine avec suffisamment de place autour pour que trouver un transat ne relève pas de la mission impossible même si vu la taille de l’établissement on doit s’y sentir serrés au mois d’août.

IMG_4595

Comme vous pouvez le voir, à cette époque de l’année on était plutôt au large.

IMG_4621

Il y a également une autre piscine plus petite dont je n’ai pas trop saisi l’utilité. Peut être pour les enfants ?

IMG_4567

L’hôtel dispose également d’une salle de sport. Elle est convenablement équipée mais avec 70% de l’espace dédié aux appareils de cardio. Pour le reste, les bancs et les exercices au sol il faut se battre pour avoir sa place.

IMG_4601
IMG_4602

A cette époque au Mexique le masque était obligatoire à l’intérieur, même pendant les exercices. Un plaisir.

Il y a également un spa que je n’ai pas essayé.

J’ai découvert un cours de tennis le jour de mon départ…

IMG_4656

Bars et restaurants

Le bar de l’hôtel est grand et très agréable.

IMG_4581
IMG_4582

Le personnel est très professionnel et agréable et il obtient la meilleur note pour l’instant au test travelguys des bars d’hôtels sur notre classique : le Negroni à la Vodka. Impeccablement bien dosé et pour une fois pas “flotte” du tout.

IMG_4580

On peut également y déguster des sushis.

IMG_4583

L’hôtel dispose de plusieurs restaurants de styles variés, je n’essayerai que le Fantino, son restaurant “fine dining” dont voici le menu à l’époque (uniquement accessible par QR code, COVID oblige). Je précise que les prix sont en peso mexicain, pas en dollar.

IMG_4642

Je vous laisse juger l’esthétisme de l’endroit…qui confirme certaines de mes critiques.

IMG_4644

Je prendrai les tagliatelles à la truffe et le poisson du jour.

IMG_4649
IMG_4650

C’est bon, indéniablement, sans être toutefois exceptionnel. Par contre le service, lui, sera remarquable.

Le service

Cela a été le gros point fort de ce séjour : la qualité de service.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire le personnel est très pro et d’un contact très agréable, attentionnés et prévenants.

Par exemple lorsque je suis revenu au bar après mon premier passage on m’a systématiquement appelé par mon nom sans me redemander mon numéro de chambre. Mon masque tombe par terre ? On m’en apporte un neuf estampillé Ritz Carlton.

Lorsque je m’installe autour de la piscine une personne vient immédiatement se présenter à moi comme étant le “responsable de ce secteur” : il a la charge d’un certain nombre de transats et s’occupe de tous les clients. Il m’appellera bien sur par mon nom, me propose de déplacer mes affaires à la plage si je veux y aller, ouvre et ferme le parasol à ma demande (et à un moment pour me protéger de 3 gouttes de pluie)…

Besoin de crème solaire ? Il y a des “sun screen stations” très pratiques et de toute manière on vous en apportera si besoin. Régulièrement on m’apportera de petites glaces.

De manière générale on reconnait le client, l’appelle systématiquement par son nom, et le personnel passe son temps à s’enquérir de comment vous allez, si vous avez besoin de quoi que ce soit etc.

D’accord on est dans un Ritz Carlton et c’est le niveau de service qu’on attend. Mais parfois le service peut être pro et manquer d’humanité ou de chaleur et, tout simplement, il arrive que des hôtels ne soient pas au niveau de leur promesse.

Ici je n’ai noté aucun faux pas pendant mon séjour.

Le check-out

J’ai fait mon check-out sur l’application mobile Marriott afin de m’éviter la perte de temps de repasser par le front-desk pour une paperasserie interminable.

Sur le parvis de l’hôtel je commande un Uber et là…aucune voiture de disponible. Une grosse averse vient de s’achever et comme souvent cela a eu un impact sur la demande.

Je n’ai pas d’argent mexicain sur moi et aucune envie d’en tirer sauf cas d’extrême nécessité, ce qui exclut au moins dans un premier temps l’option taxi.

J’interpelle un des chasseurs de l’hôtel et lui explique la situation et il me répond qu’il peut me trouver une chauffeur privé que je pourrai payer par carte. Je m’inquiète quand même du type de tarif pratiqué mais il me rassure : les seuls qui sont autorisés à se positionner dans l’hôtel pour offrir leurs services aux clients sont “contrôlés” et appliquent une sorte de charte de “bonnes pratiques”. J’imagine volontiers que ce type d’hôtel ne veut cautionner certaines pratiques connues ailleurs où d’un côté le client se fait plumer et de l’autre le chasseur qui lui a amené un client touche sa commission au noir.

Bref, 2 minutes plus tard je suis installé dans un gros SUV et j’en m’en sortirai pour l’équivalent une cinquantaine de dollars ce qui n’est pas du tout abusif.

Conclusion

Ce que je retiens de ce séjour au Ritz Carlton Cancun est la qualité du service qui, me direz vous, est au niveau de la promesse de l’hôtel. Oui mais combien d’hôtels ne respectent pas leur promesse ?

Application à la lettre, également du programme de fidélité et de ses bénéfices. Encore une évidence mais ça ne coule pas de source partout.

Je n’expliquerai pas que ce ce fût le jour et la nuit avec le Renaissance car les deux hôtels ne jouent pas dans la même catégorie et même si le Renaissance, lui, n’était pas au niveau de la sienne.

Ensuite c’est un grand resort dans une ville dédiée au tourisme de masse avec tout ce qui va avec même si cet hôtel doit, en haute saison, offrir une petite bulle de tranquillité malgré sa forte capacité.

Après on pourra critiquer l’absence de personnalité de l’hôtel ou le fait qu’une légère rénovation puisse être à envisager mais il est dans la lignée d’un “style” qui a fait fureur dans les années 80 et est donc largement présent. Et le Ritz Carlton ne s’en sort pas si mal…

Y retournerai-je ? Surement pas en pleine saison vu la foule et les prix pratiqués à cette époque (sauf à payer avec mes points et encore…). Mais au calme hors saison pourquoi pas…

Le rapport expérience/prix sera juste terni par le resort fee de $40 mais ce sont malheureusement les “règles” de la profession dans cette partie du globe.

Ritz Carlton Cancun

Hotel (emplacement, aspect, propreté etc...)
Checkin-out
Chambre
Restauration/bar
Equipements (gym, piscine, spa...)
Service et attention
Application programme de fidélité
Rapport Expérience/Prix

Excellent Service

Service très haut de gamme dans cet hôtel qui propose également de très belles installations. Une petite rénovation et un peu de modernité seraient à envisager.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
871FollowersFollow
1,284FollowersFollow
314SubscribersSubscribe

Articles récents