Lufthansa Business [Post-Covid], Paris-Francfort

Deuxième étape de mon séjour à Goteborg, un vol entre Paris et Francfort sur Lufthansa en business class sur Airbus A319. L’occasion pour moi de faire l’expérience du dispositif “COVID” de la compagnie et de redécouvrir le terminal 2C de Roissy en mode quasi nostalgique.

Pour rappel, le programme des articles relatif à ce voyage.

Enregistrement et parcours au sol à Paris

Je m’enregistre la veille sans problème depuis l’application Lufthansa. Au matin du vol je rejoins le T2 de Roissy depuis le Hilton CDG sans aucun problème avec le CDG Val. Le T1 étant fermé pour cause de trafic insuffisant je me rend donc au 2C d’où opère désormais Lufthansa.

La Gare RER Roissypole est désespérément vide.

IMG_0064

Pas mieux au 2C…

IMG_0065

Je verrai finalement plus de membres des forces de l’ordre que de passagers !

IMG_0066

Je me dirige du côté “airside”. Depuis mon dernier passage qui date d’il y a vraiment longtemps les deux terminaux 2A et C ont été réunis.

Il n’y a pas grand monde mais les files prioritaires sont bien actives ce qui me permet de gagner un peu de temps. Et tout commence par …un contrôle de police.

En effet le 2C n’étant pas prévu à la base pour effectuer des vols Schengen tous les passagers se retrouvent contraints d’en passer par là au départ comme à l’arrivée vu que le terminal héberge également de nombreux vols non Schengen. Vu qu’en ces temps un peu compliqués un rien suffit à me mettre de mauvaise humeur…

La sécurité est ensuite passée sans problème et je rejoins les portes d’embarquement.

Aussi récents soient les travaux de rénovation et la jonction 2A-2C, le parcours qui mène de la sécurité aux portes fait franchement aéroport de seconde zone.

Le terminal est quasi désert.

IMG_0067

Magasins fermés, restaurants fermés, bars fermés… Glauque souhait.

Les salons étant également fermés (et de toute manière Lufthansa n’a pas de salon au 2C) je marche un peu pour passer le temps.

Moment nostalgie en porte C91.

IMG_0069

C’est en effet à cette porte que j’ai eu mon premier surclassement en business sur un long courrier. C’était un Paris-New York sur Air France et je crois sans en être sûr que c’était en 2006. Et mon dernière passage au 2C à mon souvenir (je crois être repassé au 2A vers 2012 ou 2013 pour un déplacement pro sur Miami sur American Airlines…)

L’heure de l’embarquement approche et je rejoins ma porte où les passagers ont commencé à montrer le bout de leur nez.

IMG_0070

Embarquement à Paris

Groupe 1, 2, 3….la signalétique est peu claire et personne ne sait dans quelle file se mettre. Les annonces sans micro ne sont pas trop audibles et visiblement un problème de matériel empêche le scan des boarding pass dans la file Groupe 1 ce qui oblige à la dévier sur une autre borne…devant laquelle elle était 10 minutes plus tôt avant qu’on ne lui intime l’ordre de changer de file.

Un joyeux bordel mais tout se passe dans la bonne humeur. On comprend que les compagnies qui n’évoluent pas au 2C “à domicile” n’aient pas leur marques mais d’un autre côté cette blague dure quand même depuis des mois.

Pour la peine je vous gratifie de mon plus beau sourire du moment.

IMG_0071

Pour une fois pas de petit mot écrit au feutre sur la porte de l’avion chez Lufthansa…

IMG_0072

A l’entrée de l’avion l’accueil est cordial et souriant (enfin…on le devine sous le masque) on me distribue une lingette désinfectante et un formulaire de traçage “sanitaire” qui sera ramassé plus tard par l’équipage.

IMG_0073
IMG_0074

Etant en correspondance à Francfort je n’aurai pas à le remplir. Je ne peux m’empêcher de sourire à toutes ces mesures. Qui va contrôler qui est en correspondance et qui ne l’est pas ? Qu’est ce qui empêche de noter des informations fantaisistes. Bref.

Pendant ce temps une dame et son fils s’installent à côté de moi ce qui fait que le siège central n’est plus neutralisé. Je me dis que pour un vol aussi court elle pourrait laisser son fils à sa place et ne pas le prendre à côté d’elle…Déjà que je ne supporte pas d’avoir un voisin en avion ça n’est pas pour en endurer un sur un siège business qui devrait être neutralisé et, a fortiori, dans un contexte de crise sanitaire.

IMG_0075

La cheffe de cabine intercepte mon regard noir et vient immédiatement demander aux deux passagers de présenter leurs billets. Ca n’était pas comme je le pensais deux passagers business qui n’avaient pas réussi à trouver deux sièges côte à côté et avaient décidé de se rapprocher malgré tout mais les passagers du rang 20 qui avaient malencontreusement “confondu” avec le rang 2. Ils sont instamment priés de rejoindre leurs places.

La cabine business sur A319 sur Lufthansa

Que dire de cette cabine business sur A319…sinon qu’elle ressemble à celle des A320 et A321 de la compagnie avec une place appréciable pour les jambes. Et vu qu’ayant perdu l’habitude de voler cette année j’en ai oublié de la prendre en photo c’est tout ce que je vous dirai sur le sujet.

A vue de nez l’avion est aux 3/4 rempli, cabine business incluse.

Le vol et le service business Class de Lufthansa

On repousse à l’heure. Forcément dans le contexte actuel le taxiing jusqu’à la piste est des plus courts.

La famille Air China est venue en force !

IMG_0077

Des après le décollage on nous apporte une bouteille d’eau. Tiens ça ça n’était pas dans l’ancien protocole…

IMG_0080

Puis on prend les commandes de boissons qui seront apportées avec le plateau repas. Le protocole sanitaire a eu la mort (provisoire ?) du service au trolley, ce qui est une amélioration substantielle de la qualité de service.

Pour moi ce sera comme d’habitude vin rouge et eau gazeuse.

On est servis très vite (et je dirais même très tôt dans le vol).

IMG_0081

Le plateau présente bien mais si contrairement à d’autres Lufthansa n’a pas supprimé ou amputé sa prestation business en déguisant ce cost-cutting en mesure sanitaire, je trouve que les quantités dans l’assiette ont diminué par rapport à mes précédentes expériences.

IMG_0082

D’un autre côté il est 11h du matin, je ne vais pas en mourir. Le pain est bien chaud. Les aliments ont du goût mais, encore une fois, je trouve les quantités moins généreuses qu’avant, même sur un vol de seulement une heure.

L’amateur de coulis de mangue que je suis appréciera particulièrement le dessert

IMG_0083

Sans que je n’aie besoin de rien demander on me resservira 3 fois du vin.

Fin de vol sans histoire jusqu’à l’arrivée à Francfort

L’équipage Lufthansa

Comme le plus souvent sur Lufthansa un équipage très pro et aimable. Après j’en ai connu de plus chaleureux mais comme souvent ça c’est très bien passé.

L’accueil a été impeccable, les renseignements sur la paperasse sanitaire donnés avec patience à ceux qui en demandaient (à force ça doit être lassant), le “bug” de voisinage à l’embarquement réglé en un regard et le service très avenant et efficace sans que contrairement à la concurrence il y eut besoin de pleurer pour avoir des refills qui arrivaient naturellement sans rien demander.

Atterrissage et arrivée à Francfort

L’arrivée à Francfort se fait sans encombre et pour une fois, trafic réduit oblige, mon vol arrivant de paris ne se pose pas sur l’habituelle piste 25L au nord de l’aéroport mais la 25C juste devant les terminaux dont je plus habitué en long courrier.

Malheureusement il y a des choses qui ne changent pas à Francfort et qui finissent par être énervantes. Malgré la faiblesse du trafic et le fait qu’on ait une place de stationnement au terminal A et potentiellement au contact…le débarquement se fera tout de même par bus !

IMG_0087

Je finis enfin par me retrouver dans le terminal à Francfort. Que dire ? Au moins la plupart des magasins sont ouverts et s’il y a infiniment moins de monde qu’à l’accoutumée c’est toujours plus agréable et vivant que Roissy.

IMG_0088
IMG_0089
IMG_0091

Mon avis sur ce vol en business class sur Lufthansa

Lufthansa ne peut au rien au fait que l’expérience au 2C soit déprimante à ce point ni (quoique) au recours trop fréquent au bus pour les débarquements à Francfort (quoique…)

Pour le reste une prestation solide même si je trouve que les prestations ont été rognées en quantité.

Lufthansa Business Class Paris-Francfort [Post Covid]

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Agréable malgré le contexte

Une prestation solide en vol malgré un plateau plus léger qu'à l'accoutumée et des aéroports lugubres, mais ça la compagnie n'y peut rien.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,325FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,290SuiveursSuivre
153AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.