Review : Lufthansa Business Class, Paris-Munich, A319

Vacances en Asie obligent voici donc le début d’une longue série de reviews qui va nous mener de Paris à Bali en empruntant notamment la First de Lufthansa sur A380 et la business de Singapore Airlines sur leurs récents 787-10.

Mais avant le plat de résistance nous avons un Paris-Munich en apéritif puis un Munich-Francfort en entrée. Pourquoi tant de détours ? Parce qu’il manquait à notre “palmarès” le First Class lounge du terminal 2, sachant que nous avons déjà visité le celui du satellite à deux reprises au printemps et cet été.

Donc j’ai joué sur le fait que Lufthansa propose assez facilement des vols incluant des correspondances dans ses deux hubs pour palier à ce manque.

Au programme :

Enregistrement et parcours au sol à Roissy

Grèves obligent je n’ai voulu prendre aucun risque pour ce vol matinal et bien m’en a pris quand j’ai vu l’état du trafic en me levant. Ca a d’ailleurs été pour moi l’occasion de tester le Moxy Roissy nouvellement ouvert et qui m’a donné entière satisfaction.

Je m’étais déjà enregistré en ligne mais pour une fois j’avais un bagage à enregistrer en soute donc je suis passé par le comptoir Lufthansa du terminal 1 de Roissy.

IMG_1276

Pas mal de monde en file d’attente mais il faut dire que les vols en direction de Munich, Francfort et Zurich se succèdent pour Lufthansa et Swiss qui opèrent au même comptoir.

Et vu l’agressivité commerciale des deux compagnies au départ de Paris, beaucoup de ces passagers ne sont pas des personnes rejoignant simplement une de ces villes mais des passagers long courrier en correspondance qui ont trouvé qu’un bon tarif méritait bien une escale plutôt qu’un direct départ Paris.

Par contre une seule personne dans la file First. L’enregistrement se passe en une minute et on me remet des cartes d’embarquement papier

Par contre elles ne sont pas dans la belle pochette rouge signature des billets First de la compagnie allemande. Rupture de stock ? Négligence ? Bref.

IMG_1277

Aucune attente en file Accès n°1 et me voila dans les célèbre tapis roulants du terminal.

IMG_1279

Aux contrôles ça bouchonne un peu mais la file prioritaire est bien dégagée et je me retrouve dans le hall d’embarquement très rapidement.

Vu l’exiguïté de la zone il suffit de peu de passagers pour que ça sature et c’est déjà le cas à notre porte située juste à la sortie des contrôles alors que l’embarquement n’est prévu que dans une grosse demi-heure.

IMG_1281
IMG_1283

J’ai donc le temps de passer au salon Lufthansa Senator le temps d’attendre l’embarquement, un salon déjà présenté ici et qui fait le boulot a minima sans envoyer trop de rêve.

Mais il ne faut pas s’attendre à mieux dans un avenir proche dans la partie Shengen du Terminal 1.

A l’heure d’embarquer la porte a été changée et finalement on part de celle qui se situe juste à la sortie de l’ascenseur du salon.

Embarquement à Roissy

IMG_1303

Lufthansa à récemment opté pour une procédure d’embarquement par groupe qui n’a finalement pas grand chose à voir avec certaines annonces faites il y quelques mois.

L’appareil nous attend sagement au bout de la passerelle.

IMG_1305

L’embarquement commence donc à l’heure à 8h45 précises.

IMG_1304

Les priorités d’embarquement sont strictement respectées, pas de resquille ou de personnes qui de bonne foi ou pas tentent la mauvaise file.

C’est pourtant simple et je me demande pourquoi chez d’autres l’embarquement est encore trop souvent l’occasion d’un joyeux bordel.

La cabine business de l’A319 Lufthansa

Aucune surprise sur la cabine : on a affaire à notre bon vieux siège NEK auquel je reprocherai toujours une assise un peu trop ferme même pour du court courrier.

IMG_1307

Par contre j’aime beaucoup les tons neutres et plutôt valorisants ainsi que le siège soit en cuir.

J’apprécie toujours la place qu’il y a pour les jambes chez Lufthansa : malgré mon 1,88m j’arrive sans problème à étendre mes jambes voire à les croiser. Rarement le cas sur les appareils de la concurrence.

IMG_1310

C’est Noël et les cabines sont sobrement décorées à cette occasion. Ca n’est pas grand chose mais ça contribue à donner à un vol un côté un peu humain.

IMG_1325

Vu le temps qu’il fait dehors Paris ne va pas me manquer, surtout vu ma destination finale.

L’embarquement sera fini à 9h05 et on fermera donc les portes avec 5 minutes d’avance.

Il y aura 3 rangées de Business pour 5 passagers sur ce vol. J’ai l’habitude de voir cette classe mieux remplie chez Lufthansa.

On est prêts à partir.

Le vol et le service

Rien à signaler de spécial sinon des conditions météorologiques pas terribles qui feront qu’on ne verra le ciel qu’après une longue montée au travers d’une belle couche nuageuse.

En attendant le service j’installe mon “IFE personnel” sur le siège central neutralisé.

IMG_1326

Le service commence à 9h33. Il se fera au plateau et heureusement pas au trolley.

Voici le plateau du jour. Jusqu’à la dernière minute j’ai eu peur de tomber sur le duo lait/muesli que je déteste.

IMG_1332

Si quelqu’un de chez Lufthansa lit cet article j’aimerais avoir la réponse à une question métaphysique qui m’empêche de dormir : pourquoi des plateaux carrés sur des tablettes rectangulaires ? A la fin ça ne prend pas toute la largeur et ça dépasse dans la profondeur.

Le pain est servi chaud et, plus important encore, le plateau est amené avec un large sourire comme (presque) toujours chez Lufthansa.

IMG_1333

Le saumon est correct sans être fantastique mais la crème au raifort servie avec rehausse le tout avec succès et rend l’ensemble très acceptable.

IMG_1335

Le fromage est pas mal non plus sans que ça soit folichon. Là c’est les copeaux de radis qui donnent un petit goût sympa et sauvent le plat.

IMG_1334

La charcuterie est, elle, très bonne, ce qui est une constante chez Lufthansa. J’aurais juste aimé en avoir un peu plus.

IMG_1336

Le fromage blanc est léger et très digeste mais là encore c’est les fruits qui rehaussent de gout de l’ensemble.

Sur les 4 plats on en a donc 3 qui dont l’ingrédient principal est un peu fade seul et qui est sauvé par ce qui l’accompagne. Chance ou savoir faire ? Quoiqu’il en soit sur un petit déjeuner en moyen courrier pour un vol de 2h on ne va pas faire les difficiles, ce fût un plateau très correct.

J’accompagnerai tout cela d’un thé au citron et d’eau gazeuse.

A 9h47 on a droit à un second service de boissons et les plateaux sont débarrassés.

J’en profite pour remarquer que des passagers “éco” remontent dans la cabine business pour aller aux toilettes, chose assez surprenante. En fait ce qui est surtout surprenant c’est que le rideau séparateur n’a pas été fermé de tout le vol. Entorse au protocole vite pardonnée car ça n’a pas créé d’embouteillage dans l’allée.

IMG_1337

A 10h30 nous commençons notre descente dans un ciel bleu munichois qui change de la grisaille parisienne.

IMG_1340

L’équipage Lufthansa

Pas grand chose à dire sur un vol aussi court quoiqu’en deux heures s’il n’est pas facile d’être “magiques” il y a facilement de quoi se rater.

Ici l’équipage a été très pro, souriant et chaleureux, aucune faute dans le service, rien à redire.

Arrivée et débarquement à Munich

Un rouage assez court nous permet d’admirer un regroupement familial d’Airbus de la compagnie allemande.

IMG_1342

Pas de chance pour nous, nous allons stationner au large. Encore un débarquement par bus que je trouve beaucoup trop fréquent avec Lufthansa à Francfort sur du moyen courrier et qui se reproduit donc à Munich également.

IMG_1345

La présence d’une Porsche Cayenne à la descente de l’avion signifie deux choses : il y a à bord des passagers au statut HON Circle du programme de fidélité Miles&More de Lufthansa ou des passagers “First” en correspondance, les deux ayant droit à un transfert “limousine service” vers le salon First.

IMG_1344

Ah oui…j’oubliais…en fait c’est moi. Sérieusement j’ai même failli monter dans le bus avant de me “réveiller”.

IMG_1346

Et donc après avoir volé sur Lufthansa je vais rouler en Porsche jusqu’au salon First qui était la raison de ce petit détour.

La suite au prochain numéro…

Conclusion

Un vol sans histoire mais pas sans quelques bugs mineurs comme la remise des cartes d’embarquement sans pochette distinctive, le rideau laissé ouvert et je me serai forcément plaint du stationnement au large si, dans mon cas particulier, il m’avait imposé un transfert inconfortable et long en bus plutôt qu’en voiture.

Pour le reste un vol confortable, à l’heure, avec un bon équipage et un plateau repas fort acceptable.

Mon routing :

Lufthansa Business Class Paris-Munich en A319

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Bien

Un vol ponctuel, un équipage très pro et agréable, un plateau repas très correct, pour un vol aussi court on ne peut demander plus.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,303FansJ'aime
658SuiveursSuivre
1,275SuiveursSuivre
92AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.