Review : Lufthansa First Class Singapour-Francfort en A380

Avant dernier vol pour mon retour en Europe. Après être rentré de Bali à Singapour en Business sur Singapore Airlines, une visite du fameux Jewel de l’aéroport de Singapour et une visite décevante au Silverkris First Class Lounge, il temps de rentrer à Francfort en First sur Lufthansa.

Enregistrement et parcours au sol à Singapour

Lors de mon enregistrement à Bali, Singapore Airlines m’a enregistré ainsi que mes bagages jusqu’à ma destination finale (Paris) via Francfort donc aucun soucis de ce côté.

Quant au parcours au sol j’aurais pu me le simplifier en allant directement au salon à la descente de mon vol depuis Bali puis rejoindre la porte d’embarquement. Vu la durée de la correspondance (8h) j’ai passé l’immigration en un rien de temps pour aller flâner au Jewel.

IMG_2754

Puis retour au Terminal pour aller au Salon. Formalités passées en quelques secondes pour les contrôles de police car tout est biométrique et 4 minutes plus tard je suis au salon Silverkris First Class dont je ne garderai pas un souvenir impérissable.

Il me faudra ensuite un peu de marche pour rejoindre ma porte d’embarquement comme souvent à Singapour. Aucun service d’accompagnement spécifique pour les passagers First de Lufthansa.

A Singapour on passe les contrôles de sécurité en porte. C’est un avantage car cela permet de rapidement accéder au terminal en passant simplement les contrôles de police biométriques, c’est un inconvénient car cela oblige à anticiper le départ du salon.

IMG_2899

Pas encore grand monde. Sur présentation de ma carte d’embarquement First on arrête une file pour me faire passer en priorité. Comme toujours à Singapour les contrôles sont efficaces et courtois et je me retrouve en salle d’embarquement.

Embarquement à Singapour

IMG_2903

Ca va on est au large.

Le vol est annoncé à l’heure.

IMG_2908

L’air de rien ça se remplit tranquillement. Un A380 ça fait du monde.

IMG_2913

On embarque à l’heure. Cette fois-ci c’est par classe et non par zone. Pas très uniformes les process chez Lufthansa selon les escales.

IMG_2914

Je suis donc un des premiers à m’élancer dans le jetway. Et après quelques minutes de marche me voici dans la désormais familière cabine First de l’A380.

IMG_2919

Les deux hôtesses se font un plaisir de me montrer qu’elles savent parler français.

Une coupe de champagne arrive. Puis une autre.

IMG_2942

Accompagnée comme ils se doit d’un oshibori chaud.

IMG_2946

On me remet mon pyjama et l’amenity kit. Les kits chez Lufthansa…ça va du meilleur au pire en termes de gout et de design et les modèles changent selon les vols.

Coup de chance, je récupère une réduction de valise Rimowa.

IMG_2931
IMG_2934

J’adore !

Quant au contenu il est fonctionnel mais peu premium.

IMG_2933

Quant au pyjama c’est le modèle habituel que j’aime beaucoup même si je préfère le bleu sombre que j’ai eu au printemps et à l’été dernier que ce brun. Par contre il est accompagné d’une petite écharpe très utile pour éviter de prendre un coup de froid en vol malgré la couverture.

IMG_2937

Fermeture des portes à l’heure (23h55) mais en raison du mauvais temps le contrôle aérien nous impose 20 minutes d’attente. Qu’à cela ne tienne, une troisième coupe arrive.

Finalement on repoussera à 0h27. Il était temps. La journée a vraiment été longue.

La cabine First Class de l’A380 Lufthansa

Un tour rapide de la cabine First de Lufthansa que vous avez déjà vu sous toutes les coutures sur TravelGuys.

Elle laisse un sentiment un peu ambivalent. On aime le sentiment d’espace mais la contrepartie c’est qu’on est très peu isolé du reste des passagers. On est loin des suites qui sont devenues la norme sur ce type de produit et même de plus en plus en business.

IMG_2922

Beaucoup d’espace pour les jambes. Heureusement que sur une pression sur un bouton, l’ottoman se rapproche automatiquement pour qu’on puisse y poser ses pieds.

IMG_2949

Les commandes du siège sont claires. Ca change.

IMG_2929

La télécommande montre que le système de distraction en vol n’est pas de toute première jeunesse.

IMG_2930

Pour autant l’écran est de bonne qualité, loin toutefois de ce qu’on trouve sur Air France et l’offre de films très correcte. Mais il est tard et regarder un film est ma dernière préoccupation.

Dernier point notable sur la cabine First de cet A380 Lufthansa : les toilettes. On dispose en effet d’une véritable « changing room » très agréable pour se changer avant d’aller dormir.

IMG_3002

Avec, le clou du spectacle, unique dans un avion, un urinoir !

IMG_3003

Le vol et le service Lufthansa First Class

Peu après le décollage la chef de cabine principale vient se présenter. Toujours souriant et chaleureux le personnel Lufthansa. En tout cas dans les classes avant.

Voici le menu qu’on nous a distribué au sol.

IMG_2938

IMG_2939

Re champagne.

IMG_2941

Le service se prépare. Il est tard, c’est long, et certains ont déjà basculé en position lit pendant l’attente.

IMG_2966

Les amuses bouche arrivent enfin.

IMG_2977

Crevette, avocat, sauce, c’est bon et très frais.

On dresse enfin la table. Il est 1h24 du matin.

IMG_2982

J’aime beaucoup le grand choix de pain proposé. Je prendrai du pain à l’ail.

Les service des entrées commence, au chariot bien sur.

IMG_2985

Les entrées :

IMG_2990

Le veau est bon, avec des légumes bien assaisonnés et des câpres. La St Jacque est fade mais mais les pommes de terre et le gingembre font un miracle pour sauver le plate. Le reste est fade est sans intérêt.

Vous aurez remarqué que j’ai zappé le caviar. Il est tard, j’ai les paupières lourdes, j’ai à peine faim et je veux expédier le diner le plus vite possible.

Pour le plat je prendrai du homard et, fatigue oblige, j’ai oublié de le prendre en photo. Croyez moi sur parole c’était très bon.

Sitôt le plat fini je file me changer aux toilettes. J’aime beaucoup le service Lufthansa mais il est long. A certaines heures on l’apprécie vraiment mais pour un vol aussi tardif ils devraient revoir le protocole car c’est tellement long qu’on ne profite de rien et qu’on rêve que ça se termine.

Lorsque j’en sors mon lit a été dressé et la cloison de séparation relevée.

IMG_3011

Voilà ! Bonne nuit à tous !

IMG_3017

Je me réveillerai après 7h d’un sommeil largement mérité.

Inconvénient de la cabine : elle est supposée être plongée dans l’obscurité mais l’absence de vraies cloisons fait qu‘il suffit qu’une personne utilise son ordinateur pour l’illuminer.

IMG_3020

C’est mon 6e vol en first sur Lufthansa cette année, le premier où cela se remarque de manière aussi visible.

IMG_3024

Je m’en vais me changer. A mon retour mon siège a retrouvé son aspect normal et la table dressée pour le petit déjeuner. Je me contenterai d’un thé.

IMG_3025

Après une approche sans histoire me voici arrivé à Francfort.

IMG_3032

L’équipage Lufthansa

Toujours efficace et très chaleureux en First. Je leur reprocherai bien la longueur du service mais ça n’est pas dleur faute mais celle du protocole. Je suis toujours aussi surpris de voir qu’ils font toujours l’effort de parler français quand ils le peuvent.

Arrivée et débarquement à Francfort

Les contrôles de police sont passés comme une lettre à la poste et c’est dans un terminal quasi vide que je rejoins le First Class Lounge du terminal A en attendant mon vol pour Paris.

Conclusion

Un bon vol mais j’ai beaucoup souffert de l’heure et de la durée du service pour un vol aussi tardif. Il y a vraiment quelque chose à revoir sur le protocole pour les vols partant en fin de soirée. Sinon la cabine en dépit d’être spacieuse et confortable a montré ses limites de conception dès que quelqu’un allumé son ordinateur en pleine nuit.

Une belle expérience mais certainement mon moins bon vol en First sur Lufthansa.

Mon routing :

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents