fbpx

Review : Lufthansa First Class, Frankfurt – Beijing, Boeing 747-8i

Après une belle après-midi au First Class Terminal de l’aéroport de Francfort, il est maintenant venu l’heure d’embarquer pour Pékin.

Expérience au sol

Toujours au First Class Terminal, notre hôte vient à notre rencontre pour nous indiquer que l’embarquement vient de commencer pour Pékin, et que notre voiture est déjà prête pour l’embarquement. Nous rassemblons donc nos affaires et nous préparons pour le départ vers la capitale chinoise.

La liste des vols qui embarquent ou sont sur le point d’embarquer sur les écrans du First Class Terminal

Nous empruntons ensuite l’ascenseur qui mène à la zone d’embarquement. L’officier d’immigration nous redonne nos passeports, et l’agent d’embarquement scanne nos cartes et nous dirige vers notre chauffeur qui nous amènera jusqu’à l’avion.

Presque comme une carte d’embarquement normale, sauf que nous sommes seuls à embarquer et en voiture

Comme à notre arrivée, c’est dans une Porsche que nous serons amenés au 747-8i qui se dirige vers Pékin. Comme nous ne sommes que deux à embarquer, à ce moment, monte l’espoir ne d’être que tous les deux dans la cabine.

La voiture qui nous emmènera ce soir jusqu’à l’avion

L’expérience Porsche est vraiment excellente et vient faire monter en gamme le parcours au sol que propose Lufthansa à Francfort.

Lufthansa utilise uniquement des Porsche pour transférer ses passagers First et HON Circle

Un petit tour de piste et nous voici sous le destrier qui va nous emmener à Pékin.

La Queen of the Skies est toujours aussi impressionnante

Le 747-8i est massif et ses réacteurs sont énormes.

Notre Porsche nous dépose devant le majestueux Boeing 747-8i

A nos côtés, un 747 est présent en livrée rétro.

Juste à côté, un 747-8i en livrée vintage

Au moment de sortir de la voiture et nous voyant mitrailler l’appareil, notre chauffeur nous propose de nous immortaliser devant l’avion, ce que nous acceptons avec plaisir.

Les deux TravelGuys devant le destrier qui va les emmener à Pékin

Nous voici donc devant l’ascenseur qui nous mène à la passerelle.

Embarquement

Une fois en haut, nous rejoignons le parcours client prioritaire classique avec notre escorte.

Après l’ascenseur, nous embarquons par la passerelle réservée aux First et Business Class

La passerelle est attachée à la porte 1L qui dessert la partie Premium de l’appareil.

Enfin le Saint-Graal, quelques minutes avant d’embarquer avec notre escorte au gilet jaune

Nous sommes accueillis par Francisco, notre chef de cabine First, qui nous fera un service parfait sur tout le vol.

Très chaleureux, il nous conduit jusqu’à nos sièges et nous donne la bonne nouvelle : nous serons les seuls passagers dans la cabine ce soir, qui sera donc privatisée pour TravelGuys.

Le mini-buffet de la cabine First a été dressé avant l’embarquement et nous attend

Je découvre cette cabine First pour la première fois, et je suis agréablement surpris. Si ce n’est clairement pas une suite, le siège est très confortable, similaire à l’assise de celui d’Air France.

Le pyjama et la trousse de confort nous ont été remis pendant l’embarquement

Les éléments de confort sont amenés rapidement par Francisco, qui essayera avec succès de déterminer notre taille.

Les chaussons s’avèreront être les plus confortables jamais portés en avion

Pendant l’embarquement, une bouteille de champagne est débouchée, et nous en boirons une bonne partie en observant les dernières opérations d’embarquement.

Nous sommes prêts à repousser depuis le terminal, que nous n’aurons pas beaucoup fréquenté aujourd’hui

Nous repoussons à l’heure pour Pékin et rejoignons les pistes après un long taxi.

Cabine et accueil

La cabine First Class Lufthansa du 747-8i est située dans le nez de l’avion. Elle est composée de 8 sièges, évidemment entièrement plats.

Bertrand et moi occupons les deux sièges frontaux.

IMG_9618
Plaisir d’occuper tous les deux le nez du 747-8i

L’espace disponible est très ouvert, ce qui est idéal si les passagers se connaissent comme nous deux.

IMG_9619
L’espace est très ouvert, ce qui n’est pas dérangeant quand les passagers se connaissent mais pourrait l’être le cas échéant

La cabine est très aérée, ce qui est en totale opposition avec les tendances globales du marché First qui privilégie les suites.

Côté pile, le buffet triomphe au milieu des 8 sièges First situés dans le nez du 747-8i

Le nez est vraiment un espace agréable dans lequel l’atmosphère est très cozy.

Côté face, La cabine sera entièrement privatisée pour les deux TravelGuys

Le siège en lui-même est évidemment très large, et son confort est maximal.

Le siège est confortable même s’il n’apporte que très peu de privacy

Un oreiller a déjà été disposé à notre attention, mais j’en utiliserai un second lors de mon passage en position nuit.

L’assise montre déjà quelques signes de fatigue alors que la cabine n’a que 3 ans

Le legroom est infini dans cette cabine, et il est difficile de toucher l’ottoman lorsque le fauteuil est en position décollage, roulage ou atterrissage.

IMG_9633
Le pitch est infini

Les commandes de siège sont plutôt simples et cachées dans l’accoudoir, ce qui évite les fausses manipulations (comme dans la cabine d’Air France par exemple).

Les commandes du siège First Lufthansa sont plutôt simples

L’IFE est un peu loin du siège, et impose l’utilisation d’une télécommande.

IMG_9614
L’écran est un peu loin, mais la définition est très bonne

La télécommande est un peu old school, un peu étrange vu que l’appareil est très récent.

L’IFE est pilotable à partir de la télécommande située dans l’accoudoir

L’espace est idéal pour se relaxer, idéalement avec une coupe d’excellent champagne.

L’espace disponible est énorme et l’on se sent tout de suite chez soi. Notons la rose, présente sur nos deux sièges.

Vos serviteurs vous souhaitent la bienvenue dans leur cabine First Lufthansa privative.

IMG_9623
A votre santé !

La cabine est équipée de deux sanitaires, un pour chacun vu que nous ne sommes que les deux passagers de cette cabine !

Elle est luxueusement équipée, dans un style très sobre, à l’allemande. Là encore, la rose est présente.

Le design des toilettes est élégant et au goût du jour

Les produits de toilette sont la fine fleur de l’esthétique, puisque Lufthansa utilise la marque suisse La Prairie, reconnue mondialement pour la qualité de ses produits.

La compagnie allemande propose les produits de luxe La Prairie dans ses toilettes, et qui sont d’excellente qualité

Les tons de bois et cuir clairs sont élégants, et ressortent d’autant plus en vol de jour puisque chacune des deux toilettes est équipée d’un hublot.

Toilettes avec vue, et tons élégants

Ces cabines permettent également de se changer dans la tenue de confort fournie par la compagnie à ses passagers de première classe.

Une large tablette est disponible dans les sanitaires pour poser ses affaires

Après cette découverte, nous décollons enfin vers Pékin pour un vol d’une dizaine d’heures, malheureusement trop courtes.

IMG_9628
Décollage imminent

Notre présence dans le nez de l’avion engendre une certaine stabilité de la cabine, et un bruit très limité.

IMG_9632
Vue de la cabine pendant le décollage
Le calme et la sérénité post-décollage

La trousse de toilette fournie par Lufthansa n’est pas d’excellente qualité, et fait plus Business que First.

IMG_9667
La trousse de toilette ne paie pas de mine

Son contenu fait néanmoins plus honneur à la classe First que son contenant.

IMG_9668
Son contenu est qualitatif sans être exceptionnel

En position nuit, un surmatelas et une couette bien douillette viennent augmenter nettement le confort de la cabine, et le lit est préparé par le chef de cabine bien évidemment.

IMG_9684
Avant de dormir, nos lits sont préparés par le chef de cabine

Un dernier petit cliché avant d’aller dormir !

IMG_9686
Bonne nuit, les petits !

Nous passerons une excellente nuit de 7h dans cette cabine très confortable.

Service et catering

Le service aura été parfait en First pendant ce vol, comme on peut évidemment l’attendre dans cette classe. Cependant, on notera le supplément de chaleur humaine amené par notre chef de cabine, sentiment que l’on ne retrouve malheureusement pas assez chez notre compagnie nationale où le service peut parfois paraître guindé.

Le menu offre d’excellentes options pour dîner, que nous essayerons quasiment toutes.

Le menu est certes à composer soi-même, mais tous les éléments seront disponibles et plusieurs fois

Le repas commence par une distribution d’oshibori chaud sur assiette, marqueur de qualité (même si une réglette plus élégante serait de meilleur aloi).

Le service démarre avec un oshibori chaud servi sur assiette

Le tartare de saumon et carpaccio de radis, servi avec le Laurent Perrier Cuvée Alexandra Rosé, est juste parfait et frais, une excellente combinaison mets et vin.

Avant que le service démarre, un amuse-bouche très frais toujours arrosé de l’excellent Champagne rosé

Les entrées (toutes les entrées) sont maintenant servies en petite bouchées, toujours arrosées de Cuvée Alexandra pour ma part. L’eau, le vin et le pain seront servis continuellement pendant le repas, y compris entre les services.

Avant le service de caviar, les entrées sont servies. Notons qu’il n’est pas nécessaire de faire un choix

Après les entrées suit le service de caviar, servi textuellement à la louche, et avec ses accompagnements et de la vodka frappée.

Oui, il faudra finir tout le pot de caviar puisque nous sommes les seuls passagers de la cabine First ce soir

Notons que nous aurons 3 refills chacun de caviar, jusqu’à vider le pot. Cela change des 3 grains servis sur Air France, comme une offense au passager First.

Service de caviar très généreux, mais sans cuiller en nacre

Entre deux plats, petit coup d’oeil sur la géo vision avec un service assez rapide (nous dînons assez rapidement habituellement avec Bertrand).

IMG_9653
Pendant le repas, petit coup d’oeil sur la géo vision

Entre les entrées et le plat, une sorte de trou normand avec du champagne rosé et de la glace à la pêche nous est servi : c’est assez rafraichissant.

Entre les entrées et le plat, un sorbet arrosé de champagne rosé

Pour les plats, difficile de choisir… Alors notre chef de cabine nous propose de tout goûter. Bertrand et moi prendrons donc deux plats chacun, faciles à avaler puisqu’en portion assez petite.

Bertrand et moi prendrons le boeuf, bien cuisiné mais en surcuisson pour nous deux.

Le filet de boeuf en croûte de pignons. Très bon, mais en nette surcuisson
La surcuisson est flagrante

Je prendrai ensuite les spaghettis, avec une sauce vraiment excellente.

Second plat, les spaghetti aux champignons, une tuerie !

Bertrand prendra le risotto et sa brochette de crevettes qui était vraiment excellent aussi.

IMG_9654
Troisième plat (pris par Bertrand), le risotto généreusement servi

En bon français, j’enchaîne avec le fromage avant le dessert, servi au chariot et avec un choix souvent plus large que sur la compagnie nationale.

Service de fromage au chariot, parfait !

Excellent riz au lait de coco en dessert, toujours arrosé de Cuvée Alexandra rosée, décidément excellente.

Dessert pas trop sucré, vraiment excellent !

Un pousse-café très généreux avant d’aller au lit, avec ce Cognac XO d’excellente facture.

Cognac généreusement servi en guise de digestif

Superbe coucher de soleil en fin de repas.

Dernière vue du coucher de soleil avant extinction des feux

Alors que nous quittons le territoire européen, la cabine se prépare tout doucement pour une courte nuit.

IMG_9677
Fin du survol de l’Europe avant la nuit

Un thé nous est servi avant de passer les sièges en position nuit. Nous utiliserons un autre siège comme lit, et encore un autre pour le service du petit-déjeuner. Au final 6 sièges sur 8, la cabine étant nôtre !

IMG_9680
Un petit thé avant de tomber dans les bras de Morphée

Au réveil, toujours embrumé, Francisco m’amène un oshibori chaud et un jus d’orange fraîchement pressé.

Jus d’orange et oshibori chaud sur assiette en guise de Eye Opener

Le menu est pléthorique et il m’est difficile de faire un choix parmi cette carte assez attirante.

Le menu du petit-déjeuner à composer soi-même est plutôt appétissant

Je choisis un peu tout. L’assiette de fruits est exceptionnelle de qualité, et les oeufs au plat sont parfaitement cuits, à la minute bien sûr. Le bacon est même croustillant.

Oeufs au plat cuits à la minute en guise de petit-déjeuner

Les éléments froids sont d’excellente qualité, mais j’aurais aimé les avoir servis avec les oeufs.

Ingrédients de grande qualité en accompagnement du plat chaud de petit-déjeuner

Un petit thé menthe pour faire glisser tout cela.

Service du thé en théière, comme il se doit !

Arrivée et débarquement

Nous arrivons malheureusement trop tôt à Pékin. Le temps est lourd et le ciel est bas.

Tiens, un vol Air China au roulage pendant que nous nous dirigeons vers notre porte

Nous débarquons évidemment en premier par la passerelle qui nous conduit au terminal.

Débarquement sur tapis rouge (bon, c’est la couleur de toutes les moquettes des passerelles de l’aéroport de Pékin)

En haut de cet escalator nous attendent deux escortes qui vont nous conduire jusqu’au PIF Correspondances puisque nous continuons sur Asiana vers Séoul.

Bienvenue en Chine !

Conclusion

Un vol exceptionnel, au catering de qualité et avec un équipage aux petits soins. La cabine privatisée y fait pour beaucoup, certes, mais l’expérience est vraiment excellente, même au sol !

Pour mémoire notre routing :

Lufthansa First Class, Frankfurt - Beijing, Boeing 747-8i

Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel : service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Parfait

Un vol exceptionnel, au catering de qualité et avec un équipage aux petits soins. La cabine privatisée y fait pour beaucoup, certes, mais l'expérience est vraiment excellente, même au sol !

Olivier Delestre
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
781FansJ'aime
1,248SuiveursSuivre
70AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.