Restaurant De La O à Séville : passion, authenticité, créativité et simplicité

Dernière soirée à Séville. J’ai fait du “populaire bonne franquette” (excellent ceci dit) à l’Orangier, des tapas “gastro” au Ena, du “fine dining” cher et un peu décevant au San Fernando, que choisir pour ma dernière soirée ? J’opte pour la carte moderne et créative en allant au De La O.

Dans cet article :

Le concept du De La O

En deux mots je dirai authenticité et créativité.

Authenticité d’abord. Le restaurant se vante de proposer une cuisine d'”origine”. C’est à dire en ayant recours à des des produits de saison, frais, de producteurs locaux et achetés dans intermédiaires.

Authenticité aussi car, on le verra plus tard, l’établissement désire s’inscrire dans la promotion et le développement de son quartier (Triana) et expose des “artistes” locaux. Je dis “artiste” car le responsable que j’ai vu (ou est-ce le patron) ne se reconnait pas assez talentueux pour juger du talent d’une personne alors il essaie au maximum de promouvoir des gens qui ont envie d’exposer.

Créativité car ça n’est pas parce qu’on se focalise sur les produits locaux dans une région et un pays à forte culture qu’on n’a pas le droit d’innover et sortir des sentiers battus.

En tout cas ce restaurant récent ne manque pas de promesse.

Le cadre

Le restaurant est donc situé tout au bout du quartier de Triana, c’est à dire qu’il y a de forte chance qu’il soit de l’autre côté du canal par rapport à votre hôtel. Depuis l’Alfonso XIII il m’a fallu 20 minutes de marche, rien d’insurmontable.

Il est situé en bord de canal donc pas accessible en voiture, il faudra se faire déposer dans une parallèle et finir à pied.

C’est effectivement une zone en plein développement et il semble un peu seul dans son coin à l’extrémité de Triana.

IMG_0722

De plus près ça devient plutôt accueillant.

IMG_0725

Le restaurant se compose d’une salle unique, tout en longueur.

IMG_0724

La cuisine est “semi ouverte”.

IMG_0727

Et comme je le disais, il permet à des artistes locaux de se lancer et exposer leurs créations.

IMG_0729
IMG_0731

IMG_0730
IMG_0732

C’est simple, propre, le bois se marie aux plantes. Simplicité et bon goût.

La Carte du De La O

Qui dit produits frais et producteurs locaux dit en général carte réduite et c’est le cas ici.

IMG_0733

IMG_0734

Comme attendu c’est “simple” mais créatif. Pas de noms de plats ou de concepts alambiqués mais une belle promesse toutefois.

Le repas et les plats

A mon arrivée je suis le premier client. C’est qu’à Séville une réservation à 20h30 c’est tôt ! Je suis pris en charge par le responsable (patron ?) de l’endroit.

Pas à l’aise avec son anglais il me parle immédiatement dans un français parfait. Il m’explique le concept de l’endroit, son histoire, sa volonté de s’inscrire dans une logique quasi citoyenne de promotion de son quartier, des artistes qu’il expose etc. Pour les artistes cela tourne tous les 15 jours pour laisser leur chance à un maximum de personnes.

Une très bonne entrée en matière.

Je choisis une table au fond de la salle et on m’apporte la carte. Beaucoup de choses me font envie et il m’expliquera longuement certains plats et m’aidera pour le choix final.

Un couple s’installe a côté de moi…tiens je ne suis pas le seul à diner tôt. Ah…ils parlent français (en discutant j’apprendrai qu’ils sont Suisses ou Belges je ne me souviens plus). Bref.

Je commencerai par les crevettes en brick.

IMG_0738

Je goûte d’abord sans la sauce. Les crevettes sont impeccablement cuites et fondent sous la dent. Je n’arrive pas à identifier la feuille verte sous le brick…et elle n’apporte pas grand chose au goût.

Le brick n’est pas trop gras comme cela arrive trop souvent.

Mais ce qui fait tout c’est la mayonnaise. Elle est légère, fraiche, épicée juste ce qu’il faut (il y a des piments dedans) et se marie à merveille avec les crevettes. Une fois le plat fini je conserverai jalousement le restant de mayonnaise pour la terminer avec mon pain.

Pour la plat j’ai longuement hésité entre le porc ibérique et le bar péché dans l’estuaire. Je ne mange pas assez de poisson ces temps derniers et le conseil du responsable a fini d’emporter mon avis : ce sera le bar.

D’aspect il est parfaitement grillé.

J’ai un peu d’appréhension car je ne suis pas spécialement doué pour lever les filets. Mais la cuisson est parfaite, la chair fondante et tout se passe bien.

Il a été cuit à la braise dans un four à bois pour être à l’exacte limite entre chaud et cru. “Rose à l’arrête” comme dirait quelqu’un de ma connaissance. Je peux avancer sans trop de risque que c’est bien un poisson de ligne et pas d’élevage.

IMG_0740

C’est simple, fin, parfaitement exécuté : un vrai délice.

Par contre pour ce qui est de l’accompagnement, le ceviche de nouilles, c’est un peu décevant car survendu. C’est, comme l’admet le responsable, davantage en référence à la manière dont sont coupées les nouilles qu’à une quelconque forme d’assaisonnement. Bon, mais décevant. Ca n’apporte ni n’enlève rien au plat en fait.

Pour le dessert ça sera le crumble aux pommes.

IMG_0742

C’est très bon et fin…mais surprenant. On sent très bien la pomme dans une émulsion de yaourt mais qui dit crumble dit, pour mois, biscuit et là de biscuit il n’y a point.

A la limite je préfère comme ça tellement c’est fin et léger.

Allez un café et l’addition et il est temps de partir.

Le service

Le fait que j’ai été le premier client dans une salle vide a sans doute aidé mais de manière générale on sent des gens qui sont à l’écoute du client, font attention à lui et veulent lui apporter “plus que des plats”. Il y a de la chaleur, de la volonté d’échanger…et en français s’il vous plait.

Simple, humain et efficace. Que demander de plus.

L’ambiance du De La O

Certains aimeront, d’autres pas, mais la salle est très lumineuse et éclairée. Personnellement je ne supporte pas la mode qui veut que désormais quand on est moderne et branché on fasse diner les clients quasiment dans l’obscurité ! Donc un bon point à mon point de vue.

Niveau musique cela a commencé par des classiques pop des années 80 en instrumental à la guitare pour finir avec une radio de jazz…Suisse. Niveau sonore totalement acceptable, là aussi c’est juste ce qu’il faut.

Conclusion

IMG_0743

Avec du recul le De La O est incontestablement mon meilleur repas à Séville si je prends tous les paramètres en compte.

C’est à la fois simple, convivial, créatif et plus gastronomique à la limite que certains qui clament l’être haut et fort.

Et le tout pour 37,40€ !

Pour le coup si je retourne à Séville le De La O est une table où je retournerai forcément.

De tout mon séjour c’est là que j’ai l’impression d’avoir le mieux investi mon argent pour un diner.

Restaurant De La O, Séville

Cadre et ambiance
Intérêt de la carte
Présentation des plats
Qualité des plats
Quantité
Service
Rapport Expérience / Prix

Créatif et chaleureux

Le Restaurant de la O propose une cuisine à la fois simple et créative avec des produits exclusivement locaux. Le personne est passionné et adorable. Une table à ne pas manquer à Séville.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,327FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,288SuiveursSuivre
128AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.