Une peau de requin pour des avions plus verts chez Swiss

Swiss va recouvrir le fuselage de ses B777 d’un revêtement inspiré par la peau d’un requin afin de réduire la consommation et l’empreinte carbone de ses vols.

15 200 tonnes de CO2 évitées par an

L’application de 950m2 de ce revêtement appelé AeroSHARK sur les 12 B777-300ER de la flotte de la compagnie devrait permettre une réduction de la consommation en carburant de 1,1%, soit 4 800 tonnes, entrainant une baisse d’émissions de CO2 de 15 200 tonnes soit l’équivalent de 87 vols entre Zurich et Montréal.

Quand la nature inspire la science

C’est loin d’être la première fois que la science s’inspire de la nature, notamment dans le domaine aéronautique, pour innover.

La technologie AeroSHARK a été développée par Lufthansa Technik et BASF en s’inspirant de la peau de requin pour créer un film structuré de nervures d’environ 50 microns, qui imite les propriétés de la peau de requin, particulièrement propice à l’écoulement des flux, optimisant ainsi l’aérodynamique à certains emplacements pertinents sur le fuselage.

Swiss a été associée dès le début au développement de cette technologique qui sera également utilisée sur les cargos de Lufthansa.

AeroSHARK - Cutting emissions with sharkskin technology

Image : B777 Swiss de Lukas Wunderlich via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
889FollowersFollow
1,279FollowersFollow
315SubscribersSubscribe

Articles récents