SAS va desservir les USA avec un A321 LR et une belle business class

SAS Scandinavian Airlines vient de prendre possession de son premier A321LR et propose un produit fort sympathique sur ce monocouloir long courrier

L’A321LR de SAS

L’321LR (LR pour Long Range) est la version à long rayon d’action du monocouloir d’Airbus. Il offre une autonomie de 7400 km ce qui lui permet de se positionner sur le marché du long courrier. Avec des moteurs de nouvelle génération il offre une consommation réduite de 30% et est 50% moins bruyant que la génération d’appareils précédente.

Il arbore bien sûr la nouvelle livrée SAS et avec ses faux airs d’A350 c’est un très bel appareil.

La cabine sera équipée de 157 sièges (contre 198 sur la version moyen courrier de la compagnie) : 22 “SAS Business” class, 12 “SAS Plus” and 123 “SAS Go”. Et c’est là que cela devient intéressant.

En général les compagnies européennes ne font pas d’effort sur les cabines de leurs monocouloirs : dédiés au court-moyen courrier, ils ne proposent pas de sièges business spécifiques, simplement les mêmes qu’en éco avec un peu plus d’espace pour les jambes (parfois) et le plus souvent en neutralisant le siège du milieu.

Bien sûr il y a des exceptions comme Turkish Airlines comme vous pouvez le voir dans cette review d’un vol entre Istanbul et Goteborg et de compagnies asiatiques comme Singapore Airlines mais en Europe ça n’est pas du tout la norme.

IMG_4510
Business Class Boeing 737 Turkish Airlines

Business Class Boeing 737 Max Singapore Airlines

IMG_4231

Business Class Airbus A321Neo Turkish Airlines

Mais maintenant qu’on utilise des monocouloirs pour faire du long courrier il devient difficile, à part pour une low cost, de ne pas proposer un produit digne de ce nom dans les classes avant, même sur un A321.

C’est l’option choisie par SAS, à l’instar d’autres compagnies comme TAP qui utilise également des A321LR.

La cabine de l’A321LR de SAS

On ne s’étendra pas sur la cabine economy finalement très classique.

C’est du SAS pur et dur : sobre et classique donc de bon goût.

On note toutefois l’apparition de systèmes de divertissement en vol que l’on ne trouve pas sur les monocouloirs moyen courrier de la compagnie.

Ensuite passons directement à la business class avec une configuration alternée en 2-2 et 1-1.

C’est beau et sobre et on appréciera le fait de pouvoir voyager côte à côte si on est à 2 où d’opter pour un siège “trône” isolé si on est seul.

C’est assez premium d’aspect, il faudra voir à l’usage.

Mais finalement ce qui me plait le plus c’est la premium economy (SAS Plus). SAS aurait pu faire le choix d’un siège éco “amélioré’ mais a opté pour un siège spécifique du plus bel effet en configuration 2-2.

Source : Flighradar24

Quant au service on le devine de qualité car autant SAS propose un service digne d’une low cost sur le moyen courrier, autant nous avons été impressionné par leur service en long courrier comme en témoigne par exemple ce vol entre Copenhague et Chicago. Vous pouvez consulter ici tous nous vols sur SAS.

Où vole d’321LR de SAS ?

Pour l’instant SAS a prévu d’opérer son A321LR sur deux routes à compter du 27 mars 2022

• Copenhague – Washington

• Copenhague – Boston

Conclusion

SAS rejoint la liste des compagnies qui se lancent dans le long courrier en monocouloir avec l’Airbus A321LR. Un appareil équipé en 3 classes de voyage du plus bel effet.

Et vous que pensez vous de cette cabine ? Et faites vous partie des réfractaires au long courrier en monocouloir ou prêts à tenter l’expérience ?

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
871FollowersFollow
1,284FollowersFollow
314SubscribersSubscribe

Articles récents