Edito : 2020, entre sûreté, sécurité et faillites, bonne année dans l’aérien !

Bonjour à tous,

Bertrand et moi souhaitons tout d’abord une bonne année 2020 à tous nos lecteurs sur le blog et followers sur les réseaux sociaux, tant sur le plan familial que professionnel, mais surtout une année riche en voyages et en aventures diverses et variées à travers le monde. Que TravelGuys puisse vous servir à planifier vos voyages ou avoir un aperçu de vos futurs vols ou hôtels, ou tout simplement vous tenir au courant de l’actualité de l’aérien.

Nouveau : lancement de TravelGuys TV

Qui dit nouvelle année dit nouveau concept sur TravelGuys !

Vous aviez l’habitude de nous suivre sur Instagram, Twitter ou Facebook en plus du blog ? Découvrez maintenant notre chaîne YouTube, et notre nouveau concept TravelGuys TV !

Vous y retrouverez nos expériences aériennes et hôtelières vécues par Bertrand, moi-même, ou nous deux, mais aussi TGTV l’émission, notre programme mensuel qui décrypte l’expérience voyageur. Et bien sûr, des formats spéciaux à découvrir tout au long de l’année.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de notre activité professionnelle, et que nous débutons dans la vidéo. Tous vos conseils bienveillants seront donc les bienvenus.

Mais place désormais à l’édito !

Une année 2020 sous le signe de l’inquiétude en termes de sûreté

Quand on parle de sûreté dans l’aérien, on fait souvent référence à la sûreté aéroportuaire, que nous subissons, que vous subissez à chacun de vos voyages en avion.

L’escalade sécuritaire a commencé il y a plusieurs décennies, après la tragédie du 11 septembre, avec l’interdiction des liquides en cabine dans la plupart des régions du monde, et continue de se renforcer de jour en jour, avec l’interdiction de certaines batteries au lithium, génératrices de potentiels incendies en cabine.

Néanmoins, certains états sont plus malins que d’autres en profilant les voyageurs de manière plus intelligente pour ne contrôler que ceux qui pourraient poser souci, en témoigne le programme TSA Pre en vigueur aux Etats-Unis depuis presque une décennie.

Ce programme permet des contrôles allégés aux voyageurs fréquents, et leur permet d’accéder plus rapidement airside dans certains aéroports américains. Plutôt malin.

Mais la problématique du moment est plus grave, moins contrôlable par les autorités. Elle s’est tristement illustrée en ce début d’année par l’abattage d’un Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine International, Vol PS752, le 8 janvier dernier. Comme l’on peut s’y attendre en pareil cas, les 167 passagers et 9 membres d’équipage ont tous péri dans cette explosion qui, pour le moment, est qualifiée d’erreur de manipulation humaine, un missile ayant été tiré par erreur sur cet avion considéré par le militaire comme une menace.

Et ce n’est pas la première fois que cela arrive… Tout le monde se souvient encore du vol Malaysia Airlines MH370, qui a totalement disparu de la circulation et que l’on a jamais retrouvé… Quelques jours plus tard, le vol MH17 était abattu par un missile sol-air en Ukraine… Triste coincidence !

Ces deux catastrophes ont un point commun… C’est qu’aucune solution, ou procédure internationale n’est en vigueur et pour cause : rien ne peut régir les procédures militaires au niveau international… Stay tuned!

L’année du retour du Boeing 737 MAX 8 ?

En termes de sécurité, l’année 2019 n’a pas été non plus une grande année pour Boeing… Entre l’enquête liée au crash du vol Lion Air 610 qui mettait déjà en évidence des problèmes conceptuels de l’appareil et le crash du vol Ethiopian Airlines ET302 début 2019 très similaire à celui du Lion Air, Boeing a beaucoup souffert en 2019, notamment suite à la décision mondiale d’arrêter les opération du 737 MAX 8 suite à ces deux crashs.

Boeing a même choisi d’arrêter la production… Devant un tel fiasco, la firme de Chicago a même dû commencer à stocker des avions sur le parking des collaborateurs de l’usine de Seattle.

Comment Boeing va-t-il gérer le retour en grâce de son appareil ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires !

Faillites, à qui le tour ?

Nous en parlions récemment : le transport aérien est une industrie fragile, directement liée au contexte politico-économique, mais désormais autant dépendante du prix du pétrole que du coût du travail.

Et notamment, Alitalia, que le dernier repreneur, Ferrovie Dello Stato, vient de lâcher.

2020 va-t-il marquer la fin d’Alitalia telle que l’on a connu à ce jour ? Peut-être… Même si l’espoir d’une reprise par Lufthansa demeure (on adorerait !)

Conclusion

Une note d’espoir en conclusion : les efforts faits par les compagnies aériennes en terme d’écologie sont salutaires. Ces dernières communiquent enfin sur leur réel impact, et cela fait du bien de voir que le transport aérien commence enfin à se transformer !

Ciao, Greta !

Greta Thunberg, plus en grève qu’Air France !

Olivier Delestre
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,309FansJ'aime
682SuiveursSuivre
1,264SuiveursSuivre
92AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.