Norse Premium, New-York JFK – Paris Charles-de-Gaulle, Boeing 787-9 : Excellent siège et équipage très sympa

Voici venu le moment du vol Norse Atlantic pour Paris Charles-de-Gaulle.

Pour rappel, voici l’itinéraire suivi :

#TypeReport
1CarnetL’expérience Norse Atlantic
2SalonAmerican Airlines Admiral’s Club, Boston Logan Terminal B
3VolAmerican Airlines Domestic First, Boston Logan – Washington Reagan, Airbus A319
4SalonAmerican Airlines Admiral’s Club, Washington Reagan, Concourse E
5VolAmerican Airlines Domestic First, Washington Reagan – New-York JFK, Embraer E175
6VolNorse Atlantic Airways Premium, New-York JFK – Paris Charles-de-Gaulle, Boeing 787-9
7HôtelRenaissance Paris Vendôme
8VolNorse Atlantic Airways Premium, Paris Charles-de-Gaulle – New-York JFK, Boeing 787-9
9HôtelRenaissance New-York Flushing Hotel at Tangram
10SalonBritish Airways & American Airlines Soho Lounge, New-York JFK T8
11SalonAmerican Airlines Admirals Club, New-York JFK T8
12VolAmerican Airlines Domestic First, New-York JFK – Boston Logan, Embraer E175
L’itinéraire du jour

Cette série d’articles fait l’objet d’une collaboration entre TravelGuys et Norse Atlantic. Aussi, l’itinéraire entre New York JFK et Paris Charles-de-Gaulle a été gracieusement offert par les équipes de Norse.

Le reste de l’itinéraire aérien et les hôtels ont été financé directement par nos soins. Même si, sur TravelGuys, nous essayons de garder une certaine objectivité, nos commentaires concernant la compagnie peuvent faire l’objet d’un évident biais cognitif.

Enregistrement et parcours au sol

Le matin du départ, je procède aux formalités d’enregistrement pour ce vol Norse Atlantic à destination de Paris Charles-de-Gaulle.

La procédure est très simple au travers du site internet de la compagnie.

Néanmoins, le processus ne permet pas d’aboutir à l’émission d’une carte d’embarquement mais d’une simple confirmation d’enregistrement, avec retrait de la carte d’embarquement au comptoir.

J’arrive donc au terminal 7 de New-York JFK un peu plus de 2h avant le départ du vol.

IMG_0537
IMG_0541
IMG_0536
IMG_0542
IMG_0543
IMG_0550

Norse Atlantic enregistre ses passagers depuis la zone E située tout à droite en entrant dans le terminal.

IMG_0545

A mon arrivée dans la zone, la file d’enregistrement Premium est déserte, alors que celle des passagers Economy est bien pleine.

IMG_0546

Une charmante agente d’enregistrement procèdera à ce dernier et me remettra ma carte d’embarquement pour Paris.

IMG_0547

Même si je voyage léger cette fois-ci, mon bagage à main sera pesé et une étiquette bagages sera apposée sur la poignée.

IMG_0548

Je me dirige ensuite vers les contrôles de sécurité qui seront passés en moins de 5 minutes pour me retrouver airside.

IMG_0551

Étrange de se retrouver dans ce terminal jadis utilisé par British Airways, qui a depuis déménagé au T8 de JFK.

Norse ne propose pas de salon y compris à ses passagers Premium, j’irai donc travailler au calme dans une zone où aucun vol n’est prévu.

Embarquement

En raison de l’arrivée tardive du vol précédent en provenance de Berlin, notre embarquement est retardé de quelques minutes.

IMG_0561

Une annonce est néanmoins effectuée pour nous prévenir, et une fois une quinzaine de minutes écoulées, l’embarquement commence par les passagers Premium avant tout le monde, et je serai le premier à embarquer.

IMG_0563

Cabine et accueil

La cabine Premium de ce Boeing 787-9 Dreamliner est grande : elle occupe tout l’espace entre les 1ères et 2èmes portes.

IMG_0564

Les tons gris sont élégants.

IMG_0567

Le siège est très confortable pour un siège Premium Economy, très supérieur à celui que l’on peut trouver sur les majors européennes ou américaines. Il est équivalent à un siège Domestic First, plutôt.

IMG_0568
IMG_0569
IMG_0571

Les commandes sont simples et actionnables mécaniquement. Le recline est très bon.

IMG_0572

A gauche, côté hublot, se trouve la large tablette, qui permettra de prendre ses repas et d’écrire ces quelques lignes.

IMG_0577

A droite, un écran IFE de bonne taille et de dernière génération, permet de suivre la progression du vol (en mode texte uniquement, pas de carte disponible), de visionner films et séries TV.

IMG_0573
IMG_0579
IMG_0580

Pendant l’embarquement, l’équipage passe régulièrement pour assister les passagers, ainsi que plus distribuer des boissons de bienvenue. Au choix, eau plate, jus d’orange ou de pomme.

IMG_0576

Service et catering

Le service commence 15 minutes après le décollage, avec la distribution des couvertures et des écouteurs. Pas de trousse de confort ni d’oreillers.

Les hostilités démarrent vraiment 5 minutes plus tard avec le service de boissons. Le vin rouge ne sera pas mauvais mais servi trop frais.

IMG_0584

Évidemment, des turbulences commencent juste après, à tel point que le service devra être retardé et les PNC attachés. Je m’endormirai au début du service du repas, me réveillerai pendant et la cheffe de cabine reviendra me servir. Deux options de plat chaud seront proposées : du poulet aux légumes avec des pâtes, ou du boeuf en sauce.

Je choisirai le poulet, ne finirai pas mon plat même si c’était plutôt bon.

IMG_0585

Je ne mangerai pas le dessert, qui ressemblait à une panna cotta.

Au final, je dirais que le repas était plus Éco que Premium.

Je dormirai par intermittence pendant 3h30 avant le début du service du petit-déjeuner.

Je serai réveillé par le trolley, mais l’équipage avait positionné la prestation sur le siège attenant. Il s‘agira d’un sandwich chaud au poulet et aux tomates séchées, pas mauvais mais je n’avais vraiment pas faim.

IMG_0586

La cheffe de cabine m’apportera un café noir qui me tiendra jusqu’à l’atterrissage.

IMG_0589

Arrivée et débarquement

Le vol arrivera avec près d’une heure d’avance au terminal 3 de Paris Charles-de-Gaulle. Il est toujours impressionnant de débarquer sur le tarmac après un vol long-courrier, et les bus prépositionnés nous amèneront au terminal en quelques minutes, et je serai landside après quelques instants grâce à PARAFE.

IMG_0590
IMG_0591
IMG_0593
IMG_0596
IMG_0598

Conclusion

Un produit hard comme soft qui se tient. Le hard product est très bon, meilleur que celui des majors en Premium Economy.

En revanche, le soft product est très léger, et pourrait être nettement amélioré en termes de prestations. L’équipage était lui parfait.

Norse Premium, New-York JFK - Paris Charles-de-Gaulle, Boeing 787-9 : Excellent siège et équipage très sympa

Siège et cabine
Catering
Service
Ponctualité
Rapport Expérience / Prix

Très bien

Un produit hard comme soft qui se tient. Le hard product est très bon, meilleur que celui des majors en Premium Economy. En revanche, le soft product est très léger, et pourrait être nettement amélioré en termes de prestations. L’équipage était lui parfait.

Olivier Delestre-Levai
Olivier Delestre-Levai
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
9SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
351AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents