Air France Business, Paris Charles-de-Gaulle – Heraklion Nikos Kazantzakis : Bon vol, mais c’est tout !

Quelques minutes avant l’heure théorique d’embarquement, nous prenons congé du salon et nous dirigeons en porte F48 pour notre embarquement.

Pour rappel, voici l’itinéraire suivi :

#TypeReport
1SalonSalon Plaza Premium, London Heathrow Terminal 2
2VolAir France Business, London LHR to Paris CDG, Airbus A320
3SalonSalon Air France, Paris CDG 2F
4VolAir France Business, Paris CDG to Heraklion HER, Airbus A319
5HotelDomes of Elounda, Autograph Collection
6VolAir France Business, Heraklion to Paris CDG, Airbus A320
7HotelMoxy Paris Charles-de-Gaulle
8SalonSalon Air France, Paris CDG 2E-K
9VolAir France Business, Paris CDG to London LHR, Airbus A318
L’itinéraire du jour

Embarquement

Lorsque nous nous positionnons dans l’ersatz de file SkyPriority, un retard de 15 minutes est annoncé sur l’embarquement. Pendant que nous patientons, une hôtesse au sol passe auprès de chacun des passagers pour vérifier leur Passenger Locator Form et leur test PCR négatif ou certificat de vaccination.

Comme je présente ma BP au format électronique, un petit papier avec “OK” indiqué est le sésame pour la porte d’embarquement. Peu importe que mes documents aient été vérifiés à Londres ou non, tout est revérifié en porte (quelle perte de temps et d’énergie pour les agents).

L’embarquement commence enfin et nous embarquons via la file SkyPriority.

Cabine et accueil

La cabine est la désormais traditionnelle Smart&Beyond que vous connaissez sur le Moyen-Courrier Air France sur A319 et plus.

L’accueil est excellent et je m’installe avec mon compère lui aussi assis en classe Business. Nous occupons le doublet 01A/C.

D75C87E4-A165-4D74-956C-DE13ACB42F43
Le pitch est excellent au premier rang des A319

La cabine Business sera complète aujourd’hui et aucun surclassement sauvage ne sera opéré à bord.

Service et catering

Avec le protocole post-pandémie, le service inspiré des cabines long-courrier a disparu sur le moyen-courrier long d’Air France.

Sur nos sièges, une bouteille de Thonon et un oshibori froid emballé, mais plus de coussins ni de vraie boisson de bienvenue.

La cheffe de cabine vient nous saluer en début de vol, en se rendant disponible si nous avons besoin de quoi que ce soit, et nous confiant aux bons soins du steward qui opèrera ce midi en cabine Business.

Après le décollage, le service commence environ 30 minutes après, d’un seul trait.

Le champagne ne cessera pas de couler avec plus de 4 refills pendant tout le vol, jusqu’à ce que les 6 bouteilles soient terminées !

IMG_2082
Plateau un peu léger pour un vol aussi long

J’ai choisi le boeuf qui était excellent, pas trop cuit, juste comme il le fallait. L’entrée d’asperges était un peu trop vinaigrée à mon goût.

Le dessert était excellent, mais de la taille d’une mignardise.

Et que dire du pain horrible sous blister

En même temps que mon infusion de fin de repas sont distribuées des snacks excellents.

IMG_2084
Excellents snacks en même temps que l’infusion

Je prendrai ensuite une poire pour faire passer tout cela.

Arrivée et débarquement

Nous arrivons à Heraklion avec une dizaine de minutes de retard sur l’heure prévue. Notons que deux énergumènes ont refusé de porter le masque pendant toute la seconde partie du vol en Business, obligeant le commandant de bord à sortir de son cockpit pour aller les sermonner, sans succès… J’aurais tant aimé voir la police les cueillir à leur arrivée…

Le débarquement s’effectuera par bus et il n’y aura pas de bus réservé aux passagers Business.

Conclusion

Un très bon vol en soi, mais l’expérience est dégradée au sol, au départ comme à l’arrivée.

Air France Business, Paris Charles-de-Gaulle - Heraklion Nikos Kazantzakis : Bon vol, mais c'est tout !

Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel : Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Bien en vol, nul au sol

Un très bon vol en soi, mais l’expérience est dégradée au sol, au départ comme à l’arrivée.

Olivier Delestre-Levai
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,324FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,279SuiveursSuivre
192AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.