United volera en supersonique en 2029

Si vous étiez convaincus qu’avec la fin du Concorde c’en était fini des vols supersoniques vous allez être heureux d’apprendre que United envisage de faire à nouveau voler des avions au delà de vitesse du son en 2029.

United passe commande de 15 Overture de Boom Supersonic

La compagnie américaine a en effet annoncé avoir passé auprès du constructeur Boom Supersonic une commande portant sur 15 unités de son modèle Overture ainsi qu’avoir posé des options pour 35 autres appareils.

Boom Supersonic, comme d’autres nouveaux constructeurs ambitionne de révolutionner le transport aérien en rendant le supersonique économiquement rentrable et en proposant le premier appareil conçu pour, dès le départ, être neutre CO2.

L’Overture devrait voler à Mach 1,7 (Mach 2,02 pour le Concorde) et embarquer entre 55 et 88 passagers à une altitude de 60 000 pieds (18 000m) dans un confort ultra moderne. Son autonomie sera de 7 800 km (6 200 pour le Concorde).

Niveau environnemental, Boom Supersonic annonce que l’Overture sera le premier avion conçu pour être neutre en carbone dès le départ et utiliser 100% de carburant durable. Il contribuera donc largement à l’objectif de United d’être neutre en carbone en 2050.

Le supersonique nouvelle génération est-il crédible ?

A ce stade on peut se demander si tout cela est bien crédible surtout avec la promesse d’opérer les premiers vols commerciaux en 2029.

La seule certitude qu’on est que le XB-1 qui n’est autre que le démonstrateur de l’Overture a été présenté à l’automne 2020 et devrait effectuer son premier vol en cette année.

Boom Supersonic XB-1: FULL REVEAL

Le modèle final devrait voler en 2026 pour une entrée en exploitation commerciale d’ici 2029 donc.

D’ici là de nombreux challenges restent à relever.

Le premier d’entre eux est technologique et concerne la possibilité de voler avec 100% de carburant durable (SAF pour Sustainable Aviation Fuel). A ce jour aucun appareil n’est certifié pour cela.

Ensuite viennent les considérations réglementaires. Aujourd’hui le survol du territoire américain en supersonique est interdit et les réglementation sur le bruit interdisent à ce type d’appareil l’accès à de nombreux aéroports américains.

C’est un vrai challenge pour United qui, en l’état, ne pourrait opérer l’Overture qu’au départ d’aéroports proches des côtes afin qu’il puisse être à vitesse maximale le plus longtemps possible. Les liaisons transpacifiques lui étant interdites en raison de son autonomie il ne lui reste donc que le transatlantique au départ de Newark ou Whashington (si on se réfère aux hubs de United).

D’un autre côté on sait bien que les réglements en question ont été à l’époque édictés davantage pour faire échec au Concorde qu’autre chose. Pour un appareil américain volant sous pavillon américain les choses pourraient changer. Et rien ne dit qu’à basse vitesse l’Overture sera nécessairement plus bruyant que les appareils actuels. Des progrès ont été faits depuis le Concorde en la matière.

Coup de génie ou coup de pub ?

Il reste encore beaucoup de questions à traiter avant que United puisse envisager de relancer les vols commerciaux supersoniques.

Que l’Overture devienne une réalité est très probable. Qu’il soit économiquement rentable pour une compagnie est largement envisageable, encore une fois, en raison des progrès faits depuis les années 60. Qu’il obtienne toutes les certifications et autorisations nécessaires ne sera pas simple mais avec une volonté politique cela pourrait arriver.

En passant commande de 15 Overture United dit faire face à un défi plus qu’à un risque et c’est finalement ce qu’il faut retenir. Si l’Overture tiens ses promesses United aura réussi un incroyable pari avec de plus l’avion le plus “environment friendly” du moment. Dans le cas contraire le projet échouera, United n’achètera pas les avions et la question sera réglée. En attendant United se sera fait un beau coup de pub.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,284SuiveursSuivre
170AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.