fbpx

Les idées bizarres de SAS pour protéger l’environnement

On sait que le sujet de l’impact du transport aérien sur l’environnement n’est pas pris à la légère en Suède même si les pouvoirs publics sont de la plus grande hypocrisie sur le sujet mais les dernières décisions de SAS en la matière ont de quoi laisser plus que dubitatif.

SAS a récemment annoncé vouloir privilégier l’approvisionnement “local” pour sa restauration en vol et remplacer les touillettes en plastique par du bois. Pourquoi pas, après tout, cela semble aller dans la bonne direction.

Mais d’autres annonces plus pensif.

Fin des serviettes chaudes en vol

La semaine dernière la compagnie scandinave a annoncé mettre fin à la distribution de serviettes chaudes en vol aussi bien en long qu’en moyen courrier et ce dans une logique de protection de l’environnement.

On ne va pas même pas dire à quel point c’est une attention appréciée du passager car on pourrait y répondre que le confort du passager importe peu quand c’est l’environnement qui est en cause.

Mais on a du mal de voir en quoi cela changerait quoi que ce soit, a fortiori si la conséquence logique est de les remplacer par des serviettes en papier ou en tissu froides et jetables !

Fin des ventes duty free en vol

C’est aussi l’environnement qui avait été invoqué il y a plusieurs semaines quand SAS a annoncé la fin des ventes duty free en vol. On se souvient que KLM avait pris la même décision il y a quelques mois, non pour des motifs environnementaux mais simplement parce que cela ne correspond plus aux attentes du client en terme de consommation.

De là dire que SAS fait la chasse aux coûts et voit une bonne raison pour accompagner et justifier la fin d’une activité peu ou pas rentable il n’y a qu’un pas que je franchirai sans hésiter.

L’environnement a bon dos quand il faut réduire les coûts

De manière plus pragmatique les comptes de SAS ne sont pas bons et en plus son marché intérieur tend à être moins dynamique qu’avant. Dans de telles circonstances toutes les économies sont bonnes à prendre et on ne prend pas beaucoup de risque en disant que l’excuse environnementale tombe à peine pour faire passer certaines pilules aux clients.

Un bel exemple de Green Washing.

Photo : SAS Scandinavian Airlines de Markus Schma via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
781FansJ'aime
1,249SuiveursSuivre
71AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.