fbpx

L’avion électrique est il pour demain ?

Graal du transport eco-friendly et durable, l’avion électrique est pour beaucoup la prochaine grande révolution du transport aérien. Mais est-réaliste.

L’avion électrique existe déjà

Pour certains l’avion 100% électrique est une utopie, et pourtant il existe et il vole ! Bien sur tout le monde a déjà entendu parler de Solar Impulse mais s’agit davantage d’une projet de recherche et de sensibilisation pour prouver que c’est possible.

Plus proche d’une logique industrielle, au dernier salon du Bourget la startup Israélienne Eviation Aircraft a présenté un avion électrique capable d’embarquer 9 passagers à 450 km/h sur une distance de 1000 km. Premier vol en 2022.

EasyJet travaille avec Wright Electric à un appareil qui pourrait voir le jour en 2030 et serait exploitable sur des liaisons de 500 km (comme un Londres Amsterdam).

Airbus s’est associé à Siemens et Rolls Royce pour développer l’E-FAN X, successeur du projet E-FAN, désormais arrêté. Premiers essais attendus en 2020. En attendant l’E-FAN avait déjà réussi une traversée de la manche.

Boeing, par l’intermédiaire de son fonds d’investissement dédié aux startups a investi dans Zunum Aero. L’appareil ne sera pas tout électrique mais hybride en tout cas dans un premier temps et pourra transporter 12 passagers sur un peu plus de 1000 km avec un cout d’exploitation d’au moins 60% inférieur à celui d’appareils traditionnels de taille similaire. Premier vol attendu “au début des années 2020”.

Mais il s’agit là d’initiatives individuelles voire nationales. Les pays du nord de l’Europe ont, eux décidé d’avoir une approche plus globale et collaborative.

Les pays nordiques créent le Nordic Network for Electric Aviation

Pour adresser le sujet de manière plus globale et développer des synergies, les pays nordiques par l’intermédiaire de Nordic Innovation (un organisme régional portant des initiatives spécialisées dans le développement durable) ont créé le Nordic Network for Electric Aviation (NEA). Son objectif est de fédérer toutes les initiatives allant dans le sens de la création d’un avion 100% électrique.

En plus d’organismes de recherche, l’initiative rassemble également des compagnies aériennes comme SAS, Finnair, Icelandair ou encore Air Greenland et Braathens Regional Airlines. Si la présence de compagnies donne une orientation très concrète à la chose on peut s’étonner de l’absence, aujourd’hui, d’un vrai partenaire industriel dans les membres du programme.

Pour l’instant, on le voit, on parle surtout de petits jets. Peut on un jour espérer voir des appareils de taille supérieure 100% électriques ? C’est là que se situe le vrai challenge.

L’enjeu de l’avion électrique c’est la batterie

Airbus compte faire voler dès 2030 des avions de 100 places à zéro émission. C’est encore petit mais ça va dans le bon sens, et 2030 c’est déjà demain. Mais pour passer à la taille supérieure le challenge n’est pas tant le moteur que la batterie.

Concrètement parlant si on voulait imaginer un Airbus A320 100% électrique capable de transporter 150 personnes il faudrait embarquer 150 tonnes de batteries alors que la masse d’un A320 au décollage, carburant inclus, est de 70 tonnes. Dit en d’autres termes : ça ne décollera jamais en l’état actuel des choses.

Se pose également la question des métaux utilisés dans les batteries : des métaux rare qu’il faudrait extraire en grande quantité même si des recherches avancent pour les remplacer par des métaux à la fois plus communs et moins polluants.

D’autres évoquent aussi la pile à combustible comme alternative.

L’hybride en attendant mieux

En attendant que l’avion 100% électrique devienne une réalité industrielle, c’est le modèle hybride qui fait son chemin, grignotant peu à peu sur le carburant pour faire fonctionner les différents systèmes de l’avion.

Un avion récent comme le B787 utilise désormais de l’énergie électrique pour des choses comme son freinage, le dégivrage ou alors le tractage de l’appareil sur la piste.

Quoi qu’il en soit en attendant un saut technologique majeur la prochaine génération de moyens courriers, successeur des A320 et B737 qui devrait voir le jour vers 2035 ne sera que partiellement électrique.

Photo : Airbus E-FAN de Ryan Fletcher via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
781FansJ'aime
1,248SuiveursSuivre
70AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.