600 avions et une nouvelle carte pour Turkish Airlines

Turkish Airlines continue à afficher de grandes ambitions : en plus d’annoncer une offre de restauration revisitée elle va prochainement passer ce qui sera la plus grande commande d’avions de l’histoire.

Une commande de 600 avions à venir

On vous parlait dernièrement de l’ambition sans limite de Turkish Airlines avec des objectifs en termes de flotte qui laissaient subodorer l’imminence d’une très grosse commande.

Cela se confirme : la compagnie va prochainement annoncer qu‘elle va passer commande de 600 appareils pour atteindre son objectif d’une flotte de 800 appareils en 2033 (390 aujourd’hui). Cela fait plus que l’objectif annoncé mais on peut deviner que dans le même temps certains appareils anciens seront mis à la retraite.

On en sait par contre plus sur sa composition.

Cette commande comportera 400 monocouloirs et 200 bicouloirs. Auprès de quels constructeurs ? Aucune surprise de ce côté : on peut s’attendre à une répartition égale entre Airbus et Boeing. En effet aujourd’hui la compagnie opère des appareils des deux constructeur et quasiment tous leurs modèles (à l’exception de l’A220) et ne compte pas changer sa stratégie qui la met à l’abris des difficultés de production de l’un des deux.

Le précédent record était détenu par Air India et une commande de 470 appareils (250 Airbus et 220 Boeing) en février dernier.

On s’attendra donc à y trouver, côté Boeing, des B737 et des B787 et côté Airbus des A320-321 et des A350. Si des inconnues persistent il s’agit de savoir si côté bicouloir Airbus le choix sera fait de tout miser sur l’A350 ou si des A330Neo se grefferont sur la commande. Idem côté monocouloir pour l’A220, plus efficace énergiquement mais peut être un peu petit trop petit en l’absence d’annonce d’une version à plus grande capacité. Côté Boeing, la compagnie turque rejoindra-t-elle la liste des clients du 777X ? Malgré les retards rencontrés par le programme on est prêts à parier que oui.

Pourquoi autant de monocouloirs pour une compagnie qui a un marché intérieur et régional limité ? Parce qu’elle n’hésite pas à desservir des aéroports secondaires en direct pour alimenter son hub d’Istanbul et ces appareils lui donnent davantage de flexibilité. Vous ne verrez pas Emirates, par exemple, à Toulouse, Bordeaux, Strasbourg ou encore Goteborg, Cologne, ou Naples…par contre Turkish Airlines y va.

Une carte revisitée

S’il y a y une chose qui ne nous a jamais déçu sur nos vols sur Turkish Airlines, et ce peu importe la classe de voyage, c’est la nourriture. Une domaine que la compagnie entend encore améliorer avec une offre revisitée.

Dans les nouveaux menus de la classe économique, contrairement à ce qui se faisait auparavant, des plats à base d’œufs, du muesli maison et des variétés de fromage seront proposés pour les heures de petit-déjeuner tandis que pour les vols à l’heure du repas, des amuse-gueules régionaux seront servis avec des pâtes fraîchement préparées et des grillades.

Pour les repas en classe affaires, des pâtes, des boulettes et des spaghettis faits maison sont ajoutés, ainsi que des plats principaux tels que le kebab Adana cuit au charbon de bois et émincé à la main, du poisson grillé et de nombreux amuse-gueules régionaux.

En outre, alors qu’auparavant seules deux options de plats principaux étaient proposées pendant le service du petit-déjeuner, trois plats principaux différents seront désormais proposés. D’autres options telles que les pancakes, les crêpes et le pain perdu sont également ajoutées au menu.

Il faudra bien entendu tester cela mais en attendant on vous laisse avec la vidéo qui accompagne cette annonce.

Conclusion

Turkish Airlines affirme son ambition à long terme avec une impressionnante commande de 600 avions et court terme avec une offre de restauration réinventée, plus saine et qui fait la part belle aux produits locaux.

Vu la qualité de ce qui était proposé avant nous sommes curieux de découvrir les nouveaux menus de la compagnie turque.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
936SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
352AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents