fbpx

Les bons petits arrangements de Lufthansa

Le groupe Lufthansa vient de passer commandes de nouveaux A350, de B787 mais a surtout réalisé une belle négociation avec Airbus.

Dans le cadre de la modernisation et de la rationalisation de sa flotte, le Groupe Lufthansa vient de passer commande de ses premiers B787-9 (20 exemplaires) et d’une nouvelle série de 20 A350-900 qui s’ajoutent aux 25 déjà commandés et en exploitation, pour une valeur de 12 milliards de dollars prix catalogue (bien évidemment pas le prix effectivement payé.

La répartition de ces appareils au sein des flottes des compagnies membres du groupe (Lufthansa, Swiss, Bruxels Airlines, Austrian) sera faite ultérieurement.

A côté de cela la compagnie attend à partir de 2020 ses 20 B777-9X dont le premier exemplaire ne va pas tarder à faire ses premiers vols d’essai.

Que le groupe Lufthansa rationalise sa flotte et face le choix de la performance économique, énergétique et environnementale de ses avions n’a rien de surprenant. Ce qui l’est plus c’est une seconde annonce faite quasi-simultanément.

En effet Lufthansa désireuse de se séparer de ses A380 peu rentables vient d’annoncer que 6 appareils vont quitter la flotte. Pour devenir quoi sachant que le marché de l’occasion est quasi inexistant pour cet appareil ? Et bien ces appareils seront rachetés par Airbus !

La simultanéité des annonces ne trompe pas : si Lufthansa a repris des A350 au lieu d’une commande qui aurait pu n’être faite que de 787 c’est certainement parce que l’avionneur européen l’aide, en contrepartie, à se débarrasser de son super-jumbo. Quant au montant il n’a pas été dévoilé. Lufthansa annonce que cela n’aura pas d’impact négatif sur ses finances mais c’est plutôt l’impact pour Airbus qu’on aurait aimé connaître.

On ne sait pas non plus ce que compte faire Lufthansa de ces appareils. Assurément l’opération sert avant tout à faciliter la commande des A350 mais peut être pas seulement. Il n’y a pas aujourd’hui de vrai marché de l’occasion pour l’A380 : HiFly en a acheté un à Singapore Airlines et regarderait pour un second, il se dit qu’à terme British Airways serait intéressée pour remplacer ses 747 mais je pense qu’il ne s’agirait que d’une solution momentanée en attendant l’arrivée de ses 42 Boeing 777-9X.

Mais quoi qu’il en soit en procédant ainsi Airbus essaie de fluidifier le marché du 350 pour empêcher que la possession d’A380 ne retarde ses ventes en attendant d’éventuels acquéreurs d’occasions. Quitte à prendre ce coût en charge, quitte à ce que ce marché ne naisse jamais et que les avions lui restent sur les bras.

Mais c’est bien une preuve de plus que non seulement l’A380 se vendait mal mais qu’en plus nombre de ses possesseurs n’entendent pas le laisser faire de vieux os dans leur flotte.

Photo : Airbus A380 Lufthansa De KITTIKUN YOKSAP via Shutterstock.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
267FansJ'aime
1,225SuiveursSuivre
62AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.