fbpx

Jet Airways à l’article de la mort ? (Et Air France à son chevet ?)

Nous vous annoncions ce lundi que Jet Airways était en très grande difficulté, la situation s’est encore dégradée cette semaine avec l’arrêt de ses liaisons internationales.

De 120 à 14 avions pour Jet Airways

Les dernières liaisons internationales que la la compagnie avait réussi à maintenir viennent ainsi d’être suspendues faute d’avions pour les opérer. Endettée à hauteur de $1,2Mds la compagnie voit en effet ses avions saisis peu à peu par ses créanciers et n’en aurait plus que 14 contre 120 à son apogée. Elle doit également $500M à ses clients à titre de compensations pour les vols annulés.

Le consortium Indien chargé de trouver un futur à la compagnie a décidé de repousser la date limite de remise des candidatures et on se doute bien que c’est parce que les candidats ne se bousculent pas au portillon.

Etihad se dirait prête à passer de 24 à 49% du capital mais quant on connait le passif de la compagnie d’Abu Dhabi en termes de prises de participations on peut se demander si c’est une bonne nouvelle d’autant plus qu’Etihad n’est pas au mieux non plus.

Un partenariat à sauver pour Air France ?

Nous rappelions lundi que Jet Airways est partenaire d’Air France-KLM qui avait de grands espoirs dans cette coopération et que sa mauvaise santé est indéniablement un frein si ce n’est un coup d’arrêt au développement du groupe dans la région.

Un partenariat visiblement fructueux puise cette semaine Anne Rigail s’en félicitait dans une interview au Monde, allant jusqu’à déclarer que « Le joint-venture avec Jet Airways fonctionne très bien entre l’Europe et l’Inde. Le partenariat est tellement positif que l’on fera tout pour soutenir [la compagnie indienne] »

C’est ce « tout » qui nous laisse pensifs. On peut comprendre que la mort de Jet Airways porterait un coup à la stratégie d’Air France-KLM dans la région mais on n’ose imaginer une opération capitalistique dont rien ne prouve d’ailleurs qu’elle ne ferait pas que repousser l’issue fatale.

On reste dubitatifs devant cette déclaration et on attend la suite.

Photo : Jet Airways De Fasttailwind via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
250FansJ'aime
1,182SuiveursSuivre
51AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents