Une seconde vie pour l’A380 ?

Si le programme A380 s’arrête il reste encore quelques espoirs qu’un marché de l’occasion se développe pour le superjumbo d’Airbus.

On ne va pas épiloguer sur l’arrêt du programme A380. Ca n’est pas que l’appareil ait été un échec technologique, loin de là, il est juste arrivé au plus mauvais moment dans sur un marché qui se transformait. Trop tôt ? Trop tard ? L’avenir le dira mais ça ne changera pas grand chose à son futur. Aussi triste soit-elle la fin de l’A380 était inéluctable pour des raisons que nous avons expliqué il y a longtemps.

Hifly achèterait d’autres A380 d’occasion

Plus regrettable était l’absence d’un marché de l’occasion. A part la compagnie de Wet-Lease Hifly qui s’était portée acquéreur d’un appareil mis à la retraite pas Singapore Airlines les acheteurs ne se bousculent pas au portillon alors qu’un nombre conséquent d’A380 va se retrouver sur le marché de l’occasion dans les prochaines années.

Mais, pas échaudée par sa première expérience avec l’A380 (il n’a volé que 4 fois et est immobilisé suite à une collision avec une passerelle à Roissy), Hifly devrait se porter acquéreur d’autres A380 qu’elle compte exploiter en charter.

L’appareil offre en effet des capacités intéressantes dans certains contextes spécifiques (comme les pèlerinages, marché auquel Malaysia va destiner ses A380) et dans la majorité des cas des configurations luxueuses car nombre de compagnies en ont fait leur « flagship ». Récupérer un A380 Singapore Airlines équipé d’un très beau produit en first, business ou éco pour faire du charter il y a quand même pire…

L’A380, un appareil de « coup »

Mais cela sera-t-il suffisant ? Ce qu’on voit chez Hifly et chez Malaysia dans la « reconversion » de l’A380 est qu’il est davantage un appareil de « coup », pour des usages spécifiques et ponctuels. Pas sûr que cela soit suffisant pour donner une seconde vie à tous les appareils qui vont se retrouver peu à peu sur le marché.

Dernière rumeur en date : British Airways qui penserait à des A380 d’occasion pour remplacer entre autres ses B747. Ici la raison est toute autre. En plus de bien connaître l’appareil dont elle possède 12 exemplaires elle doit faire face à la saturation de Heathrow. Et quand, faute de slots disponibles, on ne peut augmenter le nombre de vols, alors on augmente la taille des appareils.

 

Photo : A380 Hifly De Skycolors via shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
931SuiveursSuivre
10SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents