Tensions à venir entre KLM et Air France-KLM ?

Il y a des turbulences chez Air France-KLM et, une fois n’est pas coutume c’est chez KLM que cela remue, sur fond de tensions entre la compagnie Néerlandaise et le groupe.

La raison de la discorde : la volonté de Ben Smith, le nouveau président d’Air France KLM de se séparer de Pieter Elbers le président de KLM et, accessoirement de siéger au conseil d’administration de la compagnie Batave.

Pourquoi Air France KLM veut se séparer du bon élève ?

Une intention qui peut surprendre car ces dernières années c’est plutôt KLM qui a tiré l’attelage en réussissant ses négociations avec ses pilotes, faisant monter en gamme tout son produit long courrier et, in fine, en tirant la croissance et la rentabilité du groupe. Ce qui nous avait d’ailleurs fait remarquer qu‘Air France était désormais challenger au sein de son propre groupe.

Alors après avoir remis Air France dans le droit chemin tout en opérant une nécessaire rationalisation du portefeuille de marques avec la fin de Joon et le retour de Hop ! sous la marque Air France, pourquoi donc créer une nouvelle ligne de faille dans un groupe où l’enfant turbulent était enfin pacifié  ?

Parce que le caractère même de Pieter Elbers et sa volonté d’indépendance posent aujourd’hui problème.

Air France-KLM un mariage jamais vraiment consommé

Quand le groupe Air-France -KLM est créé en 2004 (une manière politiquement correcte de parler de ce qui n’est rien d’autre que le rachat de KLM par Air France) il est leader mondial en termes de chiffre d’affaire, une bonne raison de ne surtout rien remettre en cause. En fait de groupe on a deux compagnies vivant leur vie à leur manière. En fait de mariage c’est plus la séparation de biens que la communauté universelle.

Bref, qu’on appelle cela un rachat ou une fusion, le processus n’a jamais été mené à terme. Peu de synergies, des flottes dépareillées sans aucune rationalité apparente et bien sur des frottements culturels. A l’inverse IAG ou Lufthansa Group ont été beaucoup plus vite dans leur processus d’intégration.

C’est l’indépendance d’esprit d’un Elbers qui a fait que ces dernières années KLM tirait cet attelage bancal vers le haut (ou l’empêchait de couler) en se protégeant autant que faire se peut des turpitudes de sa grande sœur.

Mais aujourd’hui c’est précisément cette indépendance qui pose problème.

Air France-KLM bientôt un vrai groupe ?

Après avoir fait le ménage chez Air France, Ben Smith est donc désormais dans la logique de faire d’Air France-KLM un vrai groupe qui parle d’une seule voix. Et dans cette logique ce qui a fait le succès d’Elbers risque de causer sa perte.

Ben Smith a-t-il raison d’ainsi ouvrir la boite de Pandore ?

Chez TravelGuys on a toujours plaidé sans trop y croire pour une vraie stratégie de groupe. Cela passait par la fin de Hop! et Joon et, mais on osait guère l’espérer, par davantage de synergies entre Air France et KLM.

• Parler d’une seule voix.

• Rationaliser les flottes et les cabines.

• Opérer le long courrier sous une seule marque “Air France-KLM”.

• Mutualiser les fonctions support.

C’est visiblement la direction prise par Ben Smith et on ne va pas s’en plaindre, même si cela va nécessairement faire grincer des dents. Un groupe efficace et rentable sera un groupe simplifié.

KLM a-t-elle raison de montrer les dents ? Quand on compare les résultats des deux compagnies, qu’on prend en compte le sentiment de supériorité souvent affiché par les français et leur volonté de dicter leur loi au groupe, et l’impression que peuvent avoir les néerlandais qu’ils ont fait tous les efforts pour se transformer et rester compétitifs pendant que de l’autre côté des divas étaient prêtes à couler le groupe pour préserver des intérêts catégoriels…et bien forcément oui.

Seule la stratégie de Ben Smith est viable sur le long terme mais les inquiétudes néerlandaises sont plus que fondées et le seront jusqu’à ce qu’Air France prouve sa capacité à se comporter comme une compagnie adulte et mature. Car si on ne regarde que le business et pas la politique le rapport de force au sein du groupe a bel et bien changé.

Air France-KLM face à ses vieux démons ?

En attendant on commence à parler de grève chez KLM et chez Air France il semble que certains syndicats ne suivent pas la stratégie de montée en gamme de Ben Smith, refusant “la compagnie des riches”.

Il serait dommage de tuer une belle dynamique, car nous sommes nous mêmes surpris de voir que le nouveau président du groupe s’attaque à tous les points de notre feuille de route imaginaire.

La stratégie est bonne mais la paix des ménages ne s’obtiendra que si Air France montre de manière durable des signes d’exemplarité.

Et tant qu’on parle de têtes nouvelles, Christopher Mueller l’homme qui a fait grandir Aer Lingus, sauvé Malaysia et était jusqu’il y a peu patron du digital chez Emirates (franchement on a jamais compris pourquoi il n’avait pas pris un nouveau job de CEO) est de nouveau sur le marché et veut revenir en Europe….

Photo : KLM De NadyaEugene via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
889FollowersFollow
1,279FollowersFollow
315SubscribersSubscribe

Articles récents