JOs 2024 à Paris : à quoi s’attendre en tant que touriste ?

Les sites des JOs de 2024 à Paris sont en partie installés dans le centre historique de la ville. Un cadre unique qui donnera aux télévisions la possibilité de réaliser des images exceptionnels mais fera peser de lourdes contraintes sur les habitants de la ville…et sur les visiteurs.

Il y a peu le ministre français des transports reconnaissait que, pendant les JOs, la circulation dans Paris serait « hardcore« . Mais à y regarder de plus près il n’y a pas que la circulation qui risque d’être pénible !

Petite présentation des JOs, de la manière dont ils transformeront la ville pour un temps et ce que cela signifie pour ceux qui seront là à ce moment.

Paris 2024 : des jeux en centre ville

C’est peut être ce qui a fait la différence par rapport aux autre villes candidates : les JOs de Paris 2024 se dérouleront en partie en centre ville, dans et à côté de sites touristiques emblématiques. Une expérience sans aucun doute unique à la fois pour les spectateurs et pour les télévisions qui retransmettront l’événement à travers le monde.

Sur l’esplanade des Invalides vous pourrez assister aux épreuves de tir à l’arc, au marathon et au cyclisme contre-la-montre. Un peu plus loin vous aurez les épreuves de nage en eau libre dans la Seine, pour peu qu’ils aient résolu les problèmes de pollution d’ici là.

Les basket-ball 3*3, le BMX freestyle, le breakdance et le skateboard se dérouleront place de la Concorde.

Sur le champ de Mars, avec la Tour Eiffel en fond, vous aurez le beach volley.

Pas mal non ?

Encore mieux, pour la première fois la cérémonie d’ouverture ne se déroulera pas dans un stade mais sur la Seine, sur une longueur de 6 kilomètres. Espérez qu’il ne pleuve pas ou qu’aucun événement n’empêche sa tenue, il n’y a pas de plan B.

Mais vous vous doutez bien que l’organisation et la sécurisation de tels site n’est pas sans poser des contraintes comme rarement vues auparavant pour des Jeux.

Une flambée des prix pour les billets d’avion pour Paris 2024 ?

Avant de parler de la manière dont vivre (ou pas) les Jeux, il faut encore pouvoir s’y rendre.

Sans qu’on sache encore dans quelles proportions, on s’attends à ce que le prix des billets d’avion augmente significativement pour les personnes se rendant à Paris. Mais pas seulement : tout étant fait pour inciter les parisiens à fuir la ville pendant l’événement, ce sont les vols au départ de la capitale française qui pourront aussi être pris d’assaut.

Un espoir ? La concentration des arrivées et départs sur certaines dates pourraient faire que des vols soient remplis à l’aller et vides au retour, ce qui pourrait faire l’affaire de ceux qui voyageront à contre courant des tendances.

En tout cas, selon Opodo, les recherches de billets pour Paris aux dates des Jeux Olympiques effectuées en novembre 2023 sont en hausse de 55% par rapport à la même période de l’année passée alors qu’on était en pleine reprise post COVID et « travel revenge ».

On pense bien que personne ne compte arriver que quelques heures avant la cérémonie des JOs, mais si vous passez par Roissy ou Orly pour n’importe quelle raison le jour de la cérémonie d’ouverture, que Paris soit votre destination finale ou que vous soyez juste en correspondance, vous serez tout de même impactés.

En effet pour des raisons de sécurité les deux aéroports parisiens mais aussi Le Bourget et Beauvais seront fermés pendant 5h, 19 heures à minuit, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques.

Plus globalement le survol de Paris sera interdit dans un rayon de 150 km pendant la cérémonie. Perturbations à prévoir dans le trafic même pour les avions qui ne font que survoler la France.

Se loger à Paris pendant les JOs

Autre sujet majeur dans la préparation de votre voyage : le logement. L’hôtellerie à Paris n’a jamais été bon marché, surtout à certaines périodes de l’année, et on peut se douter que les JOs ne vont pas arranger les choses.

Voici ce qu’une rapide recherche pour un séjour de 9 nuits effectuée en novembre 2023 a donné pour des hôtels 2*.

Vous ne rêvez pas : plus de 630 euros la nuit pour un 2* et qui connait les 2* parisiens sait qu’il ne faut pas en attendre grand chose. Quand c’est propre et qu’il n’y a pas de mauvaise surprise on est déjà contents.

Mais ça peut être pire : la note peut monter à plus de 1700 euros la nuit.

Nous avons stoppé nos recherches là mais nous sommes convaincus qu’on peut trouver des choses beaucoup plus « amusantes », enfin, façon de parler.

Et que propose Airbnb ? Pour une recherche d’appartement pour deux personnes aux mêmes date, toujours dans Paris intra-muros, les prix ne montent « que » jusqu’à 2200 euros soit 240 euros la nuit.

Beaucoup plus raisonnable mais nous n’avons pas regardé en détail la qualité des biens proposés.

On est en tout cas loin des tarifs annoncés par le Parisien qui relayait une étude réalisée par un courtier en assurance annonçant des prix multipliés par 6 par rapport à la même période en 2023.

Si on entre dans les détails il faudrait compter en moyenne 756 euros par jour pour un studio, 829 euros pour un deux pièces et 1 209 euros pour un trois pièces.

Heureusement nos recherches montrent que que la réalité est plus modérée. Pour l’instant seulement ?

Se déplacer dans Paris pendant les JOs

Que vous soyez à Paris pour assister aux JOs ou simplement pour faire du tourisme, voire les deux, il va vous falloir vous déplacer. Et vous n’êtes pas au bout de vos peines. Votre seule consolation sera que les locaux seront logés exactement à la même enseigne.

Commençons par l’accès à Paris : 185km de routes sur lesquelles une voie ou plus pourra être réservée aux personnes accréditées ou aux secours entre 6h et minuit.

Carte des axes concernés par les restrictions de circulation du 1er juillet au 15 septembre 2024 – InTerLUD

Ces voies ne sont pas fermées contrairement à une information qui a pu circuler mais d’accès et d’utilisation tellement compliquées qu’il sera préférable de les éviter.

Notez que l’autoroute A1 est concernée entre Roissy CDG et Paris ! Sachant que le CDG Express ne sera pas prêt à temps….

Mais une fois en ville vous n’êtes pas au bout de vos peines. En effet des périmètres de sécurité seront établis autour des sites accueillant les jeux en ville, et vous avez vu qu’ils sont nombreux.

Autour des sites sera instauré un périmètre de protection dans lequel on ne pourra pas rentrer sans être fouillé. A priori les riverains ne seront pas concernés par les fouilles sauf pour la cérémonie d’ouverture. On n’ose pas imaginer le dispositif qui permettra de trier les riverains des non riverains !

Pour ce qui est de la circulation elle sera interdite au plus près du site sauf dérogation à demander en ligne. Ne pourront accéder que les véhicules des personnes qui y vivent. Un peu plus au large, seront autorisées les personnes se rendant dans un commerce ou un restaurant en voiture.

Mais pourquoi s’embêter avec une voiture alors que Paris dispose d’un excellent réseau de transports en commun ?

Tout d’abord sachez que certaines stations de métro seront fermées car incluses dans le périmètre d’un site (comme Concorde) ou trop petites (comme Tuileries).

Ensuite sachez que le prix des transports en commun va doubler pendant la durée des jeux.

Du 20 juillet au 8 septembre 2024, un « pass Navigo Paris 2024 » sera créé au tarif unique de 70 euros la semaine contre 30 euros actuellement !

Le forfait illimité d’une journée passera à 16 euros, avec un tarif dégressif en fonction du nombre de jours choisis.

Le ticket de metro passera, lui, de 2,10 euros à 4 euros.

Bonne nouvelle pour les parisiens : le prix des abonnements mensuels dont beaucoup sont titulaires ne changera pas. Pour les autres, ou les franciliens qui n’ont pas de pass mensuel, il faudra faire son stock de tickets de métro avant le 20 juillet !

La raison : faire financer l’augmentation provisoire de la capacité à ceux qui viennent pour l’occasion et pas par les usagers habituels qui n’ont pas le choix.

On attend chaque jour 1,5M d’usagers liés aux JOs, en plus des 10M d’usagers locaux.

Visiter Paris pendant les JOs

Il sera bien entendu possible de visiter Paris pendant les JOs mais comme vous l’avez compris certains sites seront très difficiles d’accès ce qui ne va pas rendre l’expérience très agréable.

Mais ne vous dites pas que venir avant les JOs vous permettra de passer entre les mailles du filet. Par exemple la Seine sera fermée 7 jours avant la cérémonie d’ouverture afin de la « sécuriser ». Tant pis pour votre balade en bateau mouche.

Manger à Paris pendant les JOs

Après avoir souffert de toutes ces contraintes pendant la journée vous vous dites que vous avez bien mérité de profiter de la gastronomie locale le soir ou tout simplement boire un verre. Bonne idée, mais ça ne sera peut être pas en terrasse.

Nous savons en effet de source sure qu’une réflexion est à l’étude pour réduire la taille des terrasses et leurs heures d’ouvertures durant les Jeux Olympiques !

Pourquoi ?

Pour inciter les gens à fréquenter les fan zones et autres lieux de festivité officiels mis en place et y dépenser leur argent.

Conclusion

Le discours des pouvoirs publics ne laisse place à aucune ambigüité : la vie sera compliquée à Paris pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques, donc du 26 juillet au 8 septembre, et même un peu avant. Compliquée pour les touristes et infernale pour les locaux.

Et même pas sûr que les commerces s’y retrouvent. Si hôtels et loueurs privés risquent de faire leur beurre, petits commerces, bars et restaurants risquent, eux, de passer un mauvais été.

Le messages des autorités à l’égard des parisiens est clair : « fuyez ». Peut être que les touristes devraient en faire de même.

Photo : Paris 2024 de kovop via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
932SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
350AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents