fbpx

Problèmes de centrage et de moteurs : des soucis chez Airbus ?

Alors que les problèmes du Boeing 737 MAX continuent à faire parler et sans qu’on ait vraiment de visibilité sur quand one le reverra en l’air, Airbus n’est pas sans avoir son lot de soucis en ce moment.

Le centre du gravité de l’A320 Neo pose problème

Il y a quelques semaines de cela Lufthansa a confirmé connaitre des problèmes avec le centre de gravité de ses A320 Neo qui poserait problème lors de certaines phases critiques. En conséquence une rangée de sièges est neutralisée jusqu’à nouvel ordre. La situation devrait durer jusqu’à mi-2020 lorsque Airbus proposera une nouvelle version de son système de contrôle de stabilité de l’appareil.

Même chose chez British Airways qui condamné la dernière rangée de sièges (voir dans certains cas les deux dernières) de ses A320 Neo pour des raisons similaires.

Des décisions prises pour se mettre en conformité avec les consignes de navigabilité de l’EASA (European Union Aviation Safety Agency) qui recommande de neutraliser ces rangées pour réduire le poids à l’arrière de la carlingue.

Swiss cloue ses A220 au sol

La semaine dernière c’est Swiss qui a cloué ses A220 au sol pour inspection des moteurs. Cela fait suite à une série d’incidents (8) rencontrés par la compagnie suisse sur les moteurs Pratt & Whitney de l’appareil. Ajoutons aussi qu’un A220 de Swiss a perdu une pièce de moteur au dessus de la France en juillet dernier.

Une inspection qui ne donne rien pour l’instant et les avions sont peu à mis remis en service.

Mise à jour du 29/10/2019 : L’EASA a finalement émis une directive empêchant aux A220 de voler pleins gaz au dessus d’une certaine altitude.

Airbus sur la même pente glissante que Boeing ?

S’agissant d’un secteur aussi sensible et véhiculant son lot de peurs et d’émotivités et alors que le 737 MAX est encore bien présent dans les esprits, il y a vite fait pour l’opinion publique (pas toujours bien informée ni sur un cas ni sur l’autre d’ailleurs) de se demander si Airbus n’avait pas autant de choses à cacher ou se reprocher que Boeing.

S’agissant des A320 Neo il ne semble pas que la conception de l’appareil soit en cause à ce jour. Pour Lufthansa c’est d’ailleurs visiblement du au fait que la compagnie Allemande l’exploite dans une configuration différente de la plupart des compagnies en termes d’aménagement cabine. Et si on peut s’étonner que le système de contrôle de stabilité ne prenne pas nativement en compte le fait que certaines compagnies aient des configurations de cabine spécifiques, on est plus face à un “cas Lufthansa” qu’un cas Airbus.

Pour ce qui est des A220 rappelons déjà que l’appareil, né sous ne nom “Bombardier C-Series”, n’est pas de conception Airbus. Cela n’enlève rien à la responsabilité de l’avionneur qui en “achetant” le programme a Bombardier en accepte les bons comme les mauvais côtés, mais si “légèreté” il y a eu elle n’est pas chez Airbus mais chez Bombardier ou plus probablement Pratt & Whitney. Mais pour l’instant les inspections menées par Swiss n’ont rien donné.

On est donc loin, très loin, du mélodrame 737 MAX et on peut continuer à prendre des A320 Neo ou des A220 sans aucune raison de s’inquiéter.

Photo : Airbus A320Neo de Markus Mainka Via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
781FansJ'aime
1,248SuiveursSuivre
70AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.