Une nouvelle Premium Economy chez Lufthansa et Swiss

Lufthansa et Swiss vont renouveler les cabines Premium Economy de leurs flottes long courrier. Un produit qui montre une avancée significative par rapport à l’existant mais n’est pas sans poser certaines questions.

Une cabine rationalisée entre Swiss et Lufthansa

Comme souvent c’est la recherche de la cohérence entre compagnies qui prévaut au sein du Lufthansa Group. De la même manière que les cabines court-moyen courrier sont identiques d’une compagnie à l’autre aux couleurs près, la même logique prévaut sur le choix de la Premium Economy long courrier, en tout cas pour Swiss et Lufthansa.

Swiss qui jusqu’à présent ne disposait pas d’une cabine premium economy a annoncé au printemps 2021 son intention de se doter d’un tel produit en faisant confiance à ZIM et son siège ZIM Privacy.

C’est sans surprise que l’on vient d’apprendre que Lufthansa avait procédé exactement au même choix pour le renouvellement de sa cabine Premium Economy long courrier, lancée en 2014 avec des siège ZIM Magic.

Des avancées et des questions

Par rapport à l’existant on remarque un écran de grande taille, des séparateurs au niveau du haut du siège qui renforcent le sentiment de « privacy » du passager par rapport à son voisin et le fait qu’il s’agisse d’un siège à coque fixe.

Autrement dit, à l’inverse un siège economy normal et la plupart des premium economy dont le dossier s’incline vers le passager situé derrière, l’arrière du siège est fixe, ce qui augmente le confort du passager derrière, et le dssier glisse à l’intérieur de la coque ainsi formée au lieu de s’incliner

C’est un choix qui peut surprendre car la plupart des expériences de sièges à coque fixe en Premium Economy n‘ont pas été couronnées de succès et la plupart des compagnies ayant fait ce choix font désormais machine arrière.

La raison est que ce mécanisme qui fonctionne à merveille sur un siège ayant vocation à s’allonger à 180° est beaucoup moins convaincant sur une siège avec une inclinaison intermédiaire et, lorsqu’il le dossier glisse pour permettre une position plus allongée, met le passager dans une position pour le moins inconfortable voire douloureuse pour le bas de son dos.

Visuellement l’effet était réussi : le siège avait tout d’un petit siège business class dont il reprenait tous les codes, plutôt que d’un siège economy amélioré.

A l’usage trouver une position confortable pour dormir était tout simplement impossible et je me souviens d’un Atlanta-Paris où j’avais fini par presque regretter de ne pas voyager en éco vu l’état de mon dos à l’arrivée.

D’ailleurs pour son A350 Air France a fini par faire le choix d’un « recliner » qui semble faire davantage l’unanimité.

On verra donc à l’usage mais nous restons pour l’instant circonspects.

Et en attendant on attend toujours une business class digne de ce nom pour la compagnie allemande.

Où et quand trouver la nouvelle Premium Economy de Lufhtansa et Swiss ?

Chez Lufthansa ce siège qui aurait originellement dû débuter sa carrière sur les B777-9 à la mise en service sans cesse reportée, sera déployé sur les B747-8 (qui ne prendront donc pas leur retraite) et sur ses futurs A350 et B787.

Chez Swiss il sera installé sur les 12 B777-300 ER de la compagnie, 9 A330 et sur ses A340.

La compagnie helvétique ayant opéré son choix il y a près d’un an, ses clients pourront découvrir cette cabine dès le printemps.

Conclusion

Lufthansa et Swiss ont décidé d’harmoniser leurs futures Premium Economy Long courrier en faisant le choix d’un siège ZIM Privacy.

Le siège fait très premium mais on este dubitatifs par rapport au choix d’un siège à coque fixe, choix qui n’a par le passé que peu convaincu les passagers en termes de confort.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
930SuiveursSuivre
9SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
351AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents