Plus de masques en business et first ? Cathay ouvre la voie !

Lorsque la question de la distanciation sociale en avion s’était posée au début de la crise sanitaire des discussions avaient spontanément vu le jour pour savoir si elles devaient s’appliquer indifféremment ou pas selon la classe de voyage.

Par exemple a l’époque la neutralisation du “siège du milieu” semblait une évidence et certains remarquaient que sur les appareils ne proposant pas de siège spécifiqu (moyen courier européen par exemple), c’était le standard de fait en business.

Une distanciation sociale naturelle dans les “classe avant”

Pas besoin de “distanciation” dans les classes avant car, qu’on neutralise un siège ou qu’on ait une cabine spécifique la situation revient un peu au même : les passagers y sont au pire espacés et au mieux isolés.

Logiquement la réflexion suivante a été de savoir s’il y avait besoin de porter un masque dans certaines cabines business et first, soit parce que le passager est vraiment isolée soit parce qu’il dispose d’une cabine totalement fermée.

A ce moment d’ailleurs certaines compagnies dispensaient du port du masque dans ces cabines sauf au moment du service où le contact avec le personnel était inévitable. Le reste du temps, lorsque les passagers étaient seuls ils pouvaient faire comme bon leur semblait.

Ca ç’était “avant”. Très vite presque toutes les flottes ont été clouées au sol et le port du masque s’est ensuite imposé comme une norme dès qu’ils ont pu revoler sans que plus personne ne se pose la question.

Une question remise sur le tapis cette semaine quand Cathay Pacific a décidé d’alléger l’exigence de port du masque à bord de ses avions dans des circonstances limitées et précises. Et au nombre de ces situations on trouve les passagers en business et first à conditions qu’ils soient en position allongée sur un siège ayant une position lit donc inclinable à 360°.

C’est une première qui n’est pas sans poser certaines questions.

Cathay Pacific a-t-elle le droit de s’affranchir du port du masque ?

Et bien oui. En fait selon les cas le port du masque imposé par la compagnie ou par la loi du pays en l’absence de toute règle internationale en la matière. En l’absence de règle spécifique imposée par les autorités de Hong Kong Cathay est donc libre de disposer comme elle l’entend. Par exemple jusqu’à il y a peu le port du masque n’était pas rendu obligatoire mais par les compagnies aux USA et les exigences d’Air France en matière de masque peuvent être supérieures à celles d’autres pays.

Voler sur Cathay est il dangereux ?

Une réaction émotive serait de penser que oui sinon pourquoi tout le monde forcerait il l’utilisation du masque ? Mais rappelons déjà qu’un avion est un des endroits les plus sûrs quand il s’agit de filtrer et renouveler l’air. Ensuite s’il y a eu des cas de contamination en vol ils sont totalement marginaux. Enfin rappelons le contexte de cette exemption : dans des cabines où on est par définition dans un espace individuel isolé ou clos et seulement lorsqu’on est allongé ce qui signifie souvent le nez dans son oreiller ou sous sa couverture. Terminons avec le fait que la généralisation des tests à laquelle s’ajoute le début des campagnes vaccinales fait que le risque n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a un an.

Pour autant c’est un pari que fait Cathay tant au niveau sanitaire que commercial. Connaissant son sérieux et la rigueur de Hong Kong sur le sujet on présume qu’ils savent ce qu’ils font.

Quel impact pour Cathay ?

D’un point de vue sanitaire on verra bien mais on fait le pari que Cathay ne joue pas avec le feu vu les conditions restrictives qu’elle impose (en position allongée ou pour se restaurer). Et puis il suffit d’une alerte pour la compagnie fasse machine arrière en moins de temps qu’il ne faut pour le dire donc le risque est des plus limité.

D’un point de vue commercial si cela peut inquiéter certains passagers on peut penser que ça sera largement minoritaire au regard de ceux qui, notamment sur long courrier, voudront s’affranchir autant que possible du port du masque en vol.

On peut aussi parier que des passagers seront prêts à dépenser plus ou utiliser leurs miles pour voyager dans une classe où le port du masque sera moins stricte.

Là encore c’est un pari et on verra ce qu’il donne.

Et les autres compagnies ?

On peut penser que toutes vont regarder avec attention ce que cela va donner chez Cathay. Si l’initiative porte ses fruits tant d’un point de vue sanitaire que commercial on peut penser que d’autres vont vouloir lui emboiter le pas mais toutes ne pourront pas. Dans la plupart des cas elles n’ont pas imposé le masque de leur propre fait mais en raison d’une législation nationale donc c’est au niveau des gouvernements que cela se jouera.

Et vu leur frilosité face à l’opinion publique parions que beaucoup ne s’y risquerons pas.

Image : Business Class Cathay Pacific sur B777 de MMXeon via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,290SuiveursSuivre
145AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.