En avion tous les masques ne sont pas autorisés

Qu’il s’agisse d’une obligation légale, d’une décision des compagnies aériennes ou d’une recommandation ou directive d’une organisation internationale, le port du masque est aujourd’hui obligatoire en avion pour les passagers et l’équipage, à l’exception des pilotes une fois isolés dans le cockpit.

Mais ce que beaucoup de passagers ne savent pas c’est que tous les masques ne sont pas autorisés à bord et que faute d’avoir le bon modèle ils risquent de se voir refuser l’embarquement !

Pas de règle universelle sur le type de masque à porter en avion

Là encore on est dans une zone de flou puisqu’il n’existe pas de règle universelle en la matière. Aux Etats-Unis, faute de loi, ce sont les compagnies qui font la leur. En France par contre le décret obligeant à porter un masque (décret n° 2020-860) donne des précisions qui semblent claires.

Ainsi un passager qui vole de pays en pays en changeant de compagnie aérienne peut se voir appliquer différentes règles relatives au masque aux différentes étapes de son voyage.

Masque chirurgical uniquement sur les compagnies françaises

En France le décret n° 2020-860 est clair : le masque doit respecter les “caractéristiques techniques fixées par l’arrêté conjoint des ministres chargés de la santé et du budget”.

Pour trouver ces caractéristiques il faudra donc vous référer au…code général des impôts ! Et là on tombe dans le grand n’importe quoi :

K bis.-Les masques et les tenues de protection adaptés à la lutte contre la propagation du virus covid-19 dont la liste et les caractéristiques techniques sont fixées par arrêté conjoint des ministres chargés de la santé et du budget.

Retour à la case départ. En fait il n’y avait qu’à aller lire un peu plus loin dans le décret (Titre 2, Ch1, Section 1, Article 11, IV, §2).

Toute personne de onze ans ou plus porte, à bord des aéronefs effectuant du transport public à destination, en provenance ou à l’intérieur du territoire national, dès l’embarquement, un masque de type chirurgical à usage unique répondant aux caractéristiques fixées à l’annexe 1 au présent décret.

Voilà c’est clair. Par masque chirurgical jetable on entend bien sur l’habituel masque chirurgical 3 plis mais les masques FFP, plus rares dans le grand public, semblent également répondre logiquement aux critères.

Par contre le masque en tissu n’est clairement pas autorisé sur les compagnies aériennes françaises.

Air Corsica l’a immédiatement rappelé.

Tout comme Air France qui précise bien sur son site que “Le port d’un masque chirurgical est obligatoire à bord de nos avions”.

Attention cela ne vaut qu’à bord des avions et pas dans l’aéroport comme nous le verrons plus bas !

Quels masques pour les compagnies étrangères opérant vers et au départ de France ?

L’EASA a émis une recommandations précisant bien que lorsqu’on parle de masque on parle de masque chirurgical (point 3.1). Mais il ne s’agit que d’une recommandation, de principes et meilleures pratiques recommandées comme le dit très bien le texte (The use of medical face masks10 (hereon referred to as ‘face masks’) should be recommended). D’ailleurs la recommandation ne concerne pas que le type de masque mais le port du masque en général.

A défaut de réglementation nationale sur le sujet les compagnies peuvent faire ce qu’elles veulent (d’ailleurs au début une compagnie comme Swiss “recommandait” le port du masque avant de se raviser et de l’imposer) mais le bon sens fait que tout le monde s’aligne sur ces recommandations.

Lorsque Lufthansa a imposé le port du masque avant cette recommandation les masques en tissu réutilisables étaient même recommandés plutôt que des masques jetables avant de signer la charte de l’EASA. Mais nulle part la compagnie allemande ne parle aujourd’hui d’exclure les masques réutilisables. D’ailleurs à ce jour la plupart des compagnies autorisent ces derniers. Même son de cloche (ou absence de son de cloche) chez EasyJet et British Airways.

Par contre si une compagnie opère depuis ou à destination de la France elle doit se conformer à la réglementation française même sa réglementation nationale est plus soupe quant au type de masque autorisé.

Tout cela est bien flou et manque de cohérence mais au moins tant que vous partez ou revenez de France les choses sont claires, peu importe la compagnie. Après si vous avez une correspondance partant de Londres ou Francfort par exemple vous pourrez être soumis à une obligation moins stricte.

Les mêmes règles ne s’appliquent pas de la même manière dans les avions et les aéroports

Le fameux décret décret n° 2020-860 dit bien (Titre 2, Ch1, Section 1, Article 11, IV, §2), encore une fois que :

Toute personne de onze ans ou plus porte, à bord des aéronefs effectuant du transport public à destination, en provenance ou à l’intérieur du territoire national, dès l’embarquement, un masque de type chirurgical à usage unique répondant aux caractéristiques fixées à l’annexe 1 au présent décret.

Mais que lit-on une ligne au dessus (Titre 2, Ch1, Section 1, Article 11, IV, §1) :

Toute personne de onze ans ou plus qui accède ou demeure dans les espaces accessibles aux passagers des aérogares ou les véhicules réservés aux transferts des passagers porte un masque de protection.

Là on ne parle plus que de masque de protection. Donc a priori on est libre de porter le masque de son choix dans un aéroport français, le port du masque chirurgical ne s’imposant qu’à partir du moment où on rentrer dans un appareil battant pavillon français.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

Aux USA pas de masque à valve

Aux Etats-Unis pas de loi pour imposer le port du masque et donc encore moins pour spécifier le port du masque alors cela se fait au coup par coup, compagnie par compagnie.

Là bas pas de distinction à ce jour entre masque chirurgical et masque en tissu. Par contre il y a consensus entre les principales compagnies aériennes pour bannir le “masque à valve”.

Et l’écran facial dans tout ça ?

Alternative aux masques pour certains, qu’en est-il est écrans faciaux ? Il est clair que, peu importe qu’il soit en tissu ou jetable, le simple fait qu’un masque soit requis à l’exclusion de tout autre dispositif les exclut des dispositifs protecteurs que vous pouvez porter à bord.

Mais à l’inverse de ce qu’on peut voir ailleurs certaines compagnies les autorisent voire les favorisent. Par exemple Qatar Airways va même jusqu’à en distribuer à tous ses passagers. Ils sont à porter de manière obligatoire et en plus du masque facial.

De même aux USA, lorsque les écrans faciaux ne sont pas interdits leur usage est conditionné au port d’un masque…en dessous.

L’écran facial n’est donc pas un substitut au masque facial mais un complément qui sera facultatif ou obligatoire selon les compagnies.

Conclusion : renseignez vous !

Il n’est pas facile de se retrouver dans la jungle sans cesse changeante des contraintes sanitaires liées au COVID-19, spécialement en matière de masque.

Nous n’avons qu’un seul conseil : regardez les contraintes propres à la compagnie que vous allez utiliser et soyez spécialement vigilants si votre voyage comporte différents segments volés sur des compagnies différentes.

Une seule certitude : pour l’instant le masque chirurgical jetable est le seul à être accepté partout !

Photo : masque en avion de Thippawan NZ via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,327FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,294SuiveursSuivre
131AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.