Lufthansa refuse l’aide de l’état…pour l’instant

Alors que les négociations entre Lufthansa et l’Etat allemand, après avoir trainé, ont fini par aboutir avant hier, la compagnie vient finalement d’annoncer qu’elle avait besoin de réfléchir avant d’accepter.

Le problème ne semble pas venir des conditions imposées par l’Etat, et d’ailleurs nous pensons qu’en termes de contreparties la compagnie Allemande s’en sortait très bien par rapport à Air France par exemple.

Il semblerait que le problème vienne plutôt du côté de l’Union Européenne qui lui imposerait, pour valider le plan de sauvetage au niveau du droit de la concurrence, d’abandonner certains de ses slots à Munich et Francfort. Et c’est ce point que la compagnie allemande veut évaluer avant de se prononcer.

On ne parle a priori « que » de 72 slots mais visiblement cela semble considérable pour une compagnie, il est vrai, en position quasi hégémonique sur ses deux hubs.

On n’en sait guère davantage et peut être que la situation d’ici quelques heures…ou pas. Mais en attendant on a la preuve, comme on le savait, que la direction de Lufthansa n’a pas l’intention d’hypothéquer en aucune manière son futur pour sauver son présent.

Quelles suites sont possibles ? Sachant que la compagnie a besoin de cet argent à moins de prendre le risque de gérer une « auto faillite » permise par le droit allemand et qui ressemble vaguement au « Chapter 11 » américain :

Lufthansa plie, perd des slots et prend son package. Assez probable.

L’Union Européenne plie et Lufthansa prend son package. Assez improbable.

• Lufthansa négocie ses slots quitte à ce que cela impacte le montant du package. Pas impossible mais improbable.

• Lufthansa rejette tout et préfère mettre à exécution sa menace d' »auto faillite » pour prendre en main sa vie seule sans rendre de compte à personne. A ce stade on n’y croit plus.

[MAJ] Lufthansa a finalement réussi à négocier le fait de ne donner que 24 slots au lieu de 72, un moindre mal. Comme quoi nous avions sous-estimé leurs talents de négociateurs.

Photo : A380 Lufthansa de Tomasz Wozniak via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
933SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
350AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents