fbpx

Review : Turkish Airlines, Business Class, Izmir-Istanbul, B777-300ER

Après un exceptionnel vol aller entre Istanbul et Izmir j’étais pressé de faire mon vol de retour en espérant que l’expérience soit au même niveau….

Un embarquement par bus

Chez TravelGuys il y des mots qu’on aime ni prononcer ni entendre et parmi eux il y a “Paxbus”, le terme qui désigne les bus employés pour emmener les passagers jusqu’à l’avion lorsque ce dernier ne peut stationner “au contact” pour un accès direct depuis la salle d’embarquement. Un process d’embarquement jamais trop apprécié en termes d’expérience client.

Et bien là ce fut tout autre chose puisque comme vous l’avez lu dans ma review du salon Turkish Airlines d’Izmir, un bus vient chercher les passagers à la sortie du salon et les amène au pied de l’avion. Rien à voir avec un embarquement collectif par bus et une expérience très premium.

Nous arrivons donc les premiers alors les passagers “économie” eux n’ont pas encore commencé à embarquer.

TK2313

L’appareil et la cabine

Comme à l’aller il s’agit d’un bicouloir Boeing 777-300ER qu’on trouve en général davantage sur du long voire très long courrier que sur des vols intérieurs où on passe à peine 40 minutes en l’air.

On bénéficie donc d’une business class de long courrier avec siège lit plat mais, comme pour quelques temps encore sur Turkish Airlines, d’une configuration en 2-3-2 un peu dépassée pour une compagnie de ce standing.

TK2313

TK2313

Un siège différent de celui de l’aller et que je trouve peut être un peu plus daté (et la cabine un peu plus usée) mais avec, comme toujours, les traditionnels ottomans (normal on est sur Turkish !)

TK2313

Aucun problème pour caser mes 1m88

TK2313

Arrivée à bord

On me débarrasse immédiatement de mon blouson et on me propose une boisson (non alcoolisée) pour patienter jusqu’au décollage ainsi que quelques gâteaux salés à grignoter.

TK2313

On m’apporte la carte.

Logiquement pour un vol de cette durée…on a pas de choix. Mais une telle prestation sur un vol aussi court ça reste appréciable, surtout quand on est habitué aux business moyen courrier des compagnies européennes.

TK2313

Contrairement au salon et même en période de ramadan, on propose du vin et des alcools forts.

TK2313

J’aurais le temps de reprendre un second verre avant la fermeture des portes et la préparation du décollage.

Diffusion du très beau film de consignes de sécurité que je vous présentais ici.

TK2313

Un détail toutefois : s’il est agréable de regarder ce film sur Youtube,le fait qu’il soit long et diffusé deux fois de suite, une fois en turc et une fois en anglais est un peu ennuyeux à force.

Vu la durée du vol je n’explorerai pas dispositif de divertissement en vol d’autant plus que j’avais déjà un film en cours sur mon iPad.

On est prêts à décoller

Service en vol

Sitôt la couche de nuage passée, l’équipage se met en branle car vu la durée du vol il n’y a pas une minute à perdre.

TK2313

Les plateaux sont apportés individuellement à chaque place.

TK2313

En entrée le mezze est très bon mais, pour moi, manque de viande et a peut être un peu moins de gout que la prestation servie à l’aller.

TK2313

Le poulet, lui est fondant ! La purée également (ça n’est pas toujours le cas en avion), et les légumes auraient peut être mérité un peu plus d’assaisonnement.

TK2313

Rien à redire sur le flan qui glissera tout seul.

TK2313

Le vin sera très acceptable…

TK2313

Et on terminera par du thé…on apprécie le manchon en carton qui évite de se brûler avec la tasse chaude.

TK2313

A peine ai-je fini qu’il est temps de débarrasser et se préparer pour l’atterrissage.

Rien à ajouter sur la nourriture, très bonne pour un vol aussi court et avec un service toujours aussi courtois qu’efficace sur Turkish Airlines.

Contrairement à l’aller la cabine était à peine a moitié remplie donc un vol très calme avec un équipage qui avait un peu de temps.

TK2313

Atterrissage et arrivé à Istanbul

Rien à signaler sur l’atterrissage à part l’occasion de filmer un beau “parrallel landing” en arrivant sur Istanbul.

Malgré la taille de l’aéroport on arrivera quand même à ne pas stationner au contact et donc devoir débarquer par bus.

Par contre, comme à l’aller, un bus spécial viendra prendre les passagers business avant de faire débarquer la classe éco.

Une fois dans l’aérogare le passage en zone internationale et les contrôles qui vont avec se passeront de manière très fluide, à l’opposé de l’expérience qu’on avait dans l’ancien aéroport d’Atatürk.

Pour mémoire : routing et prix

Après un exceptionnel vol aller entre Istanbul et Izmir j'étais pressé de faire mon vol de retour en espérant que l'expérience soit au même niveau.... Un embarquement par bus Chez TravelGuys il y des mots qu'on aime ni prononcer ni entendre et parmi eux il y a "Paxbus", le terme qui désigne les bus employés pour emmener les passagers jusqu'à l'avion lorsque ce dernier ne peut stationner "au contact" pour un accès direct depuis la salle d'embarquement. Un process d'embarquement jamais trop apprécié en termes d'expérience client. Et bien là ce fut tout autre chose puisque comme vous l'avez lu…
Un avion et une cabine de long courrier, une très belle prestation chaude pour un vol aussi court, c'est du très bon niveau. On regrettera la disposition en 2-3-2 un peu dépassée et le débarquement en bus.

Turkish Airlines Business Class, Izmir-Istanbul, B777-300ER

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Très bien

Un avion et une cabine de long courrier, une très belle prestation chaude pour un vol aussi court, c'est du très bon niveau. On regrettera la disposition en 2-3-2 un peu dépassée et le débarquement en bus.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
496FansJ'aime
1,233SuiveursSuivre
64AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.