Les trains à grande vitesse espagnols Renfe bientôt à l’attaque du marché français

L’opérateur espagnol Renfe devrait commencer la desserte de la ligne Paris-Lyon en train à grande vitesse en 2024, juste avant les Jeux Olympiques.

Même si le réseau ferré français est ouvert à la concurrence peu d’opérateurs sont venus pour l’instant concurrencer la SNCF sur ses terres mis à part l’exemple notable de Trenitalia entre Paris et Lyon. Mais cela devrait rapidement changer avec l’arrivée de l’espagnol Renfe, sur cette même ligne.

La ligne Paris-Lyon est en effet celle qui attire le plus les opérateurs car c’est la première en Europe en termes de traffic et celle où il est donc le plus facile de trouver de la clientèle et être rentable. Aujourd’hui la SNCF y propose 22 trains quotidiens et Trenitalia 4.

Mais avant cela l’opérateur espagnol lancera deux lignes entre Lyon et Barcelone et Marseille et Madrid dès l’été 2023

La Renfe offensive face à la SNCF

Il faut savoir que par le passé la Renfe desservait déjà certaines villes françaises en vertu d’un partenariat avec la SNCF depuis 2013. Les trains utilisés étaient pour partie des dérivés du TGV français et pour l’autre partie des trains grande vitesse de la Renfe, construits sur la base du TGV Atlantique. Les deux étaient construits par Alstom.

Ce partenariat ne s’avérera pas rentable et les relations entre la Renfe et la SNCF deviendront de plus en plus tendues, notamment après le lancement par cette dernière d’un Ouigo haut de gamme entre Madrid et Barcelone, au point que cette alliance sera dissoute en décembre 2022.

Ca n’est donc plus comme un partenaire mais comme un concurrent de l’opérateur historique français que les espagnols veulent revenir sur le marché français.

Quel service avec la Renfe ?

La Renfe propose deux classes de voyages : confort (configuration 2-1) et standard (2-2).
Pour ce qui est de l’offre de restauration, en fonction du type de billet, le client aura :

• Une cafeteria avec service de plats chauds ou froid pour tous

• Une boite menu servie à la place moyennant un supplément avec un billet elije standard ou elije confort

• Un menu complet servi à la place inclus dans le prix du billet avec un billet premium

Une offre qui à l’air davatange comparable à celle de Trenitalia que la prestation soit disant améliorée servie par la SNCF en Business Première sur le Paris-Lyon.

Conclusion

La Renfe reliera Barcelone à Lyon et Madrid à Marseille dès l’été 2023 et, surtout, Paris à Lyon au printemps 2024 avec une offre, a priori, qualitativement supérieure à celle de la SNCF.

Et vous ? Avez vous déjà voyagé avec un opérateur concurrent à la SNCF sur le réseau français ? Qu’en avez vous pensé ? Voulez vous que l’ouverture à la concurrence se fasse plus vite ou, au contraire, empêcher ces opérateurs de venir concurrencer la SNCF ?

Image : train à grande vitesse Renfe de Philip Lange via Shutterstock.

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
934SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
350AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents