fbpx

Au fait, c’est quoi un billet d’avion pas cher ?

Suite à quelques discussions avec des amis ou lecteurs par rapport à notre rubrique “bons plans” il s’avère utile de vous dire quelques mots sur ce qu’on entend par “bon plan” ou “billet d’avion pas cher”.

En effet certains sont parfois surpris de nous voir faire la fine bouche quand on trouve un billet business discounté de 300, 400 ou 500 euros. Oui, la somme économisée à beau être significative nous ne trouvons pas toujours que, même à ce prix là, cela vaille la peine de sortir son portefeuille. Le produit, la prestation ne le vaut simplement pas, point à la ligne.

Un billet pas cher ça n’existe pas

A l’inverse la notion de billet pas cher, lorsqu’elle s’applique aux classes avant, est elle aussi totalement trompeuse et inappropriée. Quand on parle de billets à 1000, 1500, 2000 ou 3000€ on ne peut pas dire que ça n’est pas cher ou alors on a perdu tout sens des réalités. C’est peut être “(beaucoup) moins cher que le tarif normal”, “pas cher pour ce que c’est” mais on ne peut pas dire que ça ne soit pas cher dans l’absolu, même quand on peut se l’offrir.

Bon, l’idée ici est d’expliquer que même bien discounté un “bon prix” n’est pas forcément un prix intéressant et de donner quelques idées d’ordre de grandeur pour ceux qui n’ont pas trop l’habitude et ne savent, devant une soit-disant bonne affaire s’ils doivent sortir la carte bancaire ou non. Ca n’est pas qu’à force on commence à avoir une petite expérience en la matière mais un peu quand même. On commence a avoir une bonne idée de ce qu’il faut payer pour un produit donné (même si par le passé on a pu tomber dans le prix des fausses belles promos avant d’avoir l’expérience nécessaire pour séparer le bon grain de l’ivraie).

Les bons plans de TravelGuys

Alors déjà, parlons de la rubrique “bons plans” de TravelGuys. Tous les bons plans que nous proposons sont en général des vols qu’on serait prêts à acheter si on avait le temps ou le budget, ou qu’on a acheté ou envisage d’acheter. On évite de vous parler des bons plans “en bois” comme une business à 3500 soldée à 2800 car à 3500 c’est du vol manifeste et qu’à 2800 ça reste donc trop cher ! Et on évitera aussi certaines promos “le bout du monde en business à 1600€” car tout simplement le produit ne le vaut pas. Si c’est pour mal manger, être mal servi ou voyager dans un siège d’un autre âge autant rester chez soi ou voyager en éco. Quitte à être déçu autant d’être déçu d’avoir payé 600€ en éco que 1600 ou 2000 en business ! D’ailleurs on vous dit souvent en conclusion si c’est une super bonne affaire ou si c’est juste un prix intéressant mais pas à tomber par terre non plus.

Et pour clore l’introduction avant d’aller plus loin pourquoi ne parlons nous des promos en éco ? D’abord parce qu’il y en a tellement que c’est impossible de suivre. En plus parce que sur du long-courrier ça n’est pas un produit que nous connaissons bien. Quant au moyen courrier on connait plutôt pas mal mai je laisse Olivier vous expliquer dans un prochain billet pourquoi “un bon plan en éco ça n’existe en général pas”.

Quels sont les critères d’une bonne affaire en dehors du prix ?

Dans ce qui permet de dire qu’on a une bonne affaire il y a le prix mais pas seulement. On peut se donner des prix de référence comme on va le faire plus bas mais certains facteurs permettent aussi de dire “c’est moins cher que ce que j’étais prêt à payer mais je ne ferai pas” ou “c’est 200€ plus cher mais j’y vais quand même.

1°) La compagnie. Pour des critères tels que le sérieux, la sécurité, la ponctualité, le service… Air China ça n’est pas Qatar Airways. LOT ça n’est pas Lufthansa qui n’est pas Singapore Airlines. Je pense qu’à ce niveau c’est clair.

2°) La cabine. On peut être une très bonne compagnie et avoir des cabines qui ne sont pas au standard du moment. On adore Lufthansa mais tant que leur 777X n’arrive pas leur cabine business long courrier n’est pas terrible si vous voyagez en couple et carrément nulle si vous voyagez seul. Sur Air France vous avez un siège business sur une partie des 777 et les 787 mais une cabine totalement dépassé sur les A380 et une partie des 777. Quant au nouveau siège business des A330 on trouve que la configuration en 2-2-2 est inappropriée pour cet appareil et on a de mauvais échos sur le manque de place même si nous ne l’avons pas testée personnellement.

Regardez donc sur quel type d’appareil et de cabine vous allez donc vous retrouver. C’est dommage de rêver du “cocon en plein ciel” et se retrouver dans une cabine dépassée faute d’avoir vérifié avant de réserver.

3°) La distance. Ca peut sembler évident mais on ne serait pas complets sans le préciser. Aller à Sydney ça coûte plus cher que d’aller à New-York. Et, tant qu’on y est, quand on dépasse les 12h de voyage et a fortiori pour 24h comme pour Sydney, le facteur distance peut justifier d’aller au delà de l’enveloppe initialement prévue pour un “super bon prix”. Il y a des vols dont la durée fait qu’on compte moins quand on parle de confort.

A vous donc de faire votre arbitrage en fonction du prix et de ces critères.

Parlons donc prix.

Bons prix en business moyen courrier en Europe

Sur les compagnies européennes vous aurez en business moyen courrier le même siège qu’en classe économique, un meilleur repas et parfois un peu plus d’espace pour les jambes et le siège du milieu condamné pour les configurations en 3-3.

Pourquoi ? Elles exploitent ces lignes principalement avec des appareils monocouloirs là où les asiatiques n’ont aucun scrupule à mettre de gros bicouloirs pour la même distance (mais le contexte marché est différent) et, de plus, elles n’investissent pas sur des cabines spécifiques pour leur business moyen courrier.

Exceptions notables : les A321 et B737 de Turkish Airlines qui ont un vrai siège business full flat en 2-2 quand le reste de la cabine est en 3-3 ou British Airways qui sort un B777 sur du Londres-Madrid par exemple.

Bref vu la prestation et la durée du vol ça ne sert à rien de surinvestir dans une business en moyen courrier si elle dépasse les 450€ et encore. 399 me semble le prix maximum ! Sauf une belle promo ou si vous avez besoin de scorer des miles rapidement ou encore si vous tenez aux files prioritaires et aux salons et que votre statut ne vous y donne pas droit, c’est en général trop cher pour ce que c’est.

Je me laisse parfois tenter quand je vois des tarifs entre 300 et 400 quand l’éco est dans les 200… ce qui est donc très rare même si on a parfois de bonnes surprises sur Lufthansa ou Swiss ou sur les vols pour Londres où la concurrence de l’Eurostar a un impact sur les prix. Mais sur ces distances on est en général totalement dans le domaine du superflu.

Quand je vois des prix aux alentours de 600 ou 700 euros pour des vols de 2h en Europe je suis au bord de la crise cardiaque.

A l’inverse j’avais trouvé un Paris-Francfort-Istanbul-Izmir opéré par Lufthansa et Turkish Airlines à un peu plus de 500 euros quand Turkish vend le Paris-Istanbul-Izmir entre 400 et 550 en éco. Pour passer 7h dans les avions et les aéroports dans la journée, celui là valait la peine.

Bons prix en business vers les USA/Canada/Mexique/Caraibes

Bon ça dépend, côte est ou côte ouest ? Et à quelle période de l’année ? Les business et les first sont très souvent soldées l’été et vous avez parfois des business discountées moins chez que les éco les plus chères !

Pour moi un bon prix c’est 1500€ (côte est) voire 1700 (côte ouest) ou moins (et vers les USA c’est rare mais ça existe). Au delà c’est un prix correct jusque 2000. Après 2000 c’est bof et au delà de 2500 je n’appelle plus ça une promo, ça ne les vaut simplement pas.

La preuve : on a déjà trouvé Miami ou Los Angeles à 1600€, Chicago à 1483, Mexico et Cancun à 1289, la Havane à 1299….

Bons prix en business vers l’Amérique du Sud

Certains pays sont plus demandés que d’autres et les saisons inversées avec l’Europe jouent leur rôle sur les prix. Mais on a trouvé Sao Paulo à 1300 voire moins, un ami a fait Buenos Aires pour 2000 sur Air France… Je dirai qu’à 1500 ou moins vous avez un excellent prix. Jusqu’à 2000 ça se discute, ensuite vous tombez dans des prix normaux.

Bons prix en business vers le moyen orient

Là je dirai 1500€ maximum. Vous avez presque toute l’année du Swiss aux alentours de 1200€ départ Paris, je l’ai même récemment eu à moins de 1100€. Vu la distance hors de question de payer plus de 2000€, ça n’en vaut pas la peine vu le temps passé à bord !

Bons prix en business vers l’Asie

L’Asie c’est grand et il y a de fortes disparités entre les pays. Je dirai qu’en dessous de 1750€ vous pouvez y aller, mais là encore ça dépend des destinations. Tokyo sera toujours plus cher que Bangkok.

Mais on a trouvé du Bali à 1785€ (et sur Qatar s’il vous plait), du Tokyo à 1560€, des promos Singapore Airlines à 1555€, sur Etihad à 1499€, Bangkok à 1500€…. Et pas avec des compagnies de seconde zone ! J’ajoute que Qatar fait les yeux doux au marché Scandinave toute l’année en proposant souvent sa business vers l’Asie à partir de 1555€ quand il ne faut rien espérer à moins de 3 ou 4000 départ Paris.

Donc entre 1500 et 1750€…ça existe donc il n’y a pas de raison.

Bons prix en business vers l’Océanie

Pour des vols qui avoisinent les 24h autant ne pas espérer de miracle. Il y a quelques temps je m’étais dit que si je trouvai à 3000€ je serais content. Et bien les miracles existent :2382€ pour Sydney en business sur Singapore Airlines ou 2417 départ Paris avec un mix Lufthansa/Swiss + ANA/Singapore Airlines.

La business à 1750€ sinon rien

En fait sans en avoir conscience en débutant l’écriture de cet article, je viens de me rendre compte d’une chose que je prenais en compte déjà inconsciemment : sauf facteurs exceptionnels (un super produit, une très longue distance) une vraie bonne affaire en business long courrier c’est maximum 1750€ et pas plus. Un peu au dessus c’est “correct”, trop au dessus ça ne le vaut pas.

Les bons prix en première classe

Il est difficile de “pricer” une première classe tant les compagnies ont des stratégies différentes : certaines les veulent exclusives et se refusent (en théorie) à les brader, d’autres visent un produit “haut de gamme mais pas hyper luxe” et adaptent leurs prix pour les remplir. Donc on voit de tout. 2400 à 5000 pour Dubai, 3300 pour l’Asie ou l’Amérique du Sud…

Jusque quelques remarques : pour un vol de moins de 8h (Dubai ou New York) est-ce que le prix en vaut la peine ? Je dirai qu’à 2500 on peut se faire plaisir, à 3000 non.

On a déjà trouvé du Air France pour Singapour à moins de 4000€, cette année j’ai fait du Lufthansa pour respectivement Hong-Kong et Pékin pour respectivement 3300 (pas une promo, juste les billets les moins chers disponibles) et 1700€ (ça c’était une promo “companion fare”, il fallait acheter deux billets et partir à deux).

Donc retenez qu’on peut faire de la first à moins de 4000€ voire à moins de 3000€ ce qui n’est pas plus cher qu’une business “mal achetée” ou d’une compagnie qui a la main un peu forte sur le sel. Vu l’écart d’expérience entre la business et la first la différence de prix est souvent plus que justifiée. Après si vous voulez aller à 5000€ et plus c’est votre affaire mais c’est du gâchis.

Un billet gratuit n’est pas toujours un billet bon marché !

Alors celle là je la vois venir de loin : “mais si je paie mon billet avec mes miles, pour le coup c’est gratuit donc imbattable”. Oui…mais non.

Déjà un billet payé avec ses miles ne l’est jamais totalement : il vous reste encore les taxes à régler et, là, de votre poche.

Ensuite les miles utilisés pour payer votre vol ne sont pas “gratuits” : vous les avez parce que vous avez payé des vols par ailleurs ! Et quand on regarde les barèmes d’acquisition et de rédemption (utilisation) des miles, la pseudo gratuité n’est pas toujours une bonne affaire.

Sans rentrer dans les détails de calculs très compliqués vous allez rapidement vous rendre compte que vos miles qui vous ont couté parfois 1€/mile à acquérir vont sont repris à 10 centimes (valeurs purement illustratives) pour obtenir un billet gratuit.

Mais souvenez vous : dans l’aérien rien n’est gratuit. Quand vous avez l’impression que ça l’est dites vous que vous l’avez déjà payé par ailleurs.

Il faut souffrir pour voler pas cher

Pour bénéficier de tels tarifs, pas de miracle, il faut faire des efforts. Je veux dire d’autres efforts que celui de sortir la carte bancaire.

1°) Ces tarifs ne sont pas disponibles tout le temps. Vous n’aurez parfois que peu de marge de manœuvre dans le choix de vos dates de réservation et de voyage. Parfois vous n’aurez pas beaucoup de temps avant de partir, parfois vous aurez à planifier 6 à 9 mois à l’avance…;

2°) Ces tarifs ne sont pas toujours disponibles au départ de Paris. Pour être honnête ils ne le sont quasiment jamais. Paris n’est pas une ville à “bon plan”. Avec un peu de chance vous trouverez départ Londres, Amsterdam, Milan, Porto…sinon ce sera souvent Stockholm, Oslo, voire Copenhague ou encore Goteborg. Mais dans certains cas pour faire votre super first entre Francfort et Pekin il faudra partir d’aéroports secondaires comme Manchester ou Birmingham.

Cela implique des pré/post acheminements à payer et prend du temps. Des fois cela vaut largement la peine, des fois pas, des fois oui mais vous n’aurez pas le temps.

Conclusion

Oui il y a de très belles affaires à faire sur les classe avant, parfois même pour pas beaucoup plus cher qu’une classe économique vendue plein tarif. Mais ça vient avec des contraintes qui font que même si on peut se les offrir, ça ne tombe pas toujours au bon moment ou du bon aéroport.

Mais si vous avez envie une fois de vous faire plaisir et de voir comment cela se passe à l’avant de l’appareil vous serez parfois surpris de voir que certaines personnes qui y sont installées n’ont pas payé tellement plus cher que vous en éco.

A lire aussi sur le sujet..

Photo : Billet d’avion pas cher par Billion Photos via Shutterstock.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
493FansJ'aime
1,234SuiveursSuivre
63AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.