fbpx

Turkish Airlines dégradée à 3 étoiles par Skytrax

La nouvelle est tombée ce dimanche : la compagnie aérienne turque Turkish Airlines a été retrogradée de 4 à 3 étoiles dans le classement Skytrax. Une décision qui fait beaucoup parler d’elle et que la grande majorité des observateurs trouve profondément injuste.

Skytrax c’est quoi déjà ?

Avant tout précisons de quoi on parle. Qu’est ce que Skytrax ? C’est à ce jour le classement le plus “reconnu” en matière de transport aérien. Il note aussi bien les compagnies aériennes que les aéroports.

Que vaut il ? Le fait qu’il s’agisse d’une référence ne signifie pas qu’il soit au dessus de tout soupçon. Tant la méthode que les résultats restent opaques à nos yeux et nous ne lui faisons que modérément confiance même s‘il vaudra toujours mieux qu’un classement Airhelp dont l’objectif n’est que de faire de la publicité à l’entreprise éponyme.

La preuve, et on en reparlera dans un futur dossier sur le sujet, les 5 étoiles attribuées à Lufthansa qui ont fait couler beaucoup d’encre. Oui nous aimons beaucoup Lufthansa mais le produit actuel ne les mérite pas si on compare, par exemple, aux cabines “Best” d’Air France qui, elle, est 4 étoiles.

Pour information les compagnies 5* sont : ANA, Asiana, Cathay Pacific, Eva Air, Garuda Indonesia, Hainan Airlines, Japan Airlines, Lufthansa, Qatar Airways et Singapore Airlines.

Parmi les 4* on trouve : Aéroflot, Air France, British Airways, Easyjet, Etihad (récemment dégradée de 5*), Emirates….

Et parmi les 3* : Turkish Airlines donc mais aussi Egyptair, Kenya Airways, LOT, Kuwait Airways, RyanAir, SAS….

Rien que cela amène à réfléchir.

Que vaut Turkish Airlines ?

De notre point de vue c’est certainement la meilleure compagnie européenne et de loin. Seuls deux points noir venaient noircir le tableau : une business class long courrier en 2-3-2 (qui ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir) et l’aéroport d’Istanbul Ataturk qui non seulement est aujourd’hui remplacé par un vrai joyau et en plus ne rentre pas dans les critères de notation Skytrax.

Pour nous il est clair que Turkish Airlines était plus proche d’obtenir une 5e étoile que de perdre la 4e.

Voici ce qu’en dit Skytrax aujourd’hui.

En business class tout d’abord

Et en économie :

Sans rentrer dans les détails cela ne reflète pas notre expérience ni celle des passagers dont j’entends parler de Turkish Airlines. Et je ne vois en rien ce qui fait que la compagnie est classée au même niveau que RyanAir, ce qui fait qu’elle mérite une étoile de moins qu’Air France,British Airways et EasyJet ou a fortiori deux de moins que Lufthansa.

Vous imaginez Michelin rétrograder Ducasse au rang d’une pizzeria de quartier simplement parce qu’il ne veut plus jouer au jeux des étoiles. Et bien c’est exactement ce qui se passe ici.

Turkish Airlines et Skytrax : de la friture sur la ligne depuis longtemps.

Alors peut-être faut-il chercher ailleurs. Turkish a affirmé et réaffirmer son ambition de porter son expérience client au plus haut niveau et sa volonté ne fait aucun doute. Aujourd’hui en termes de catering et de service je ne vois déjà pas qui fait mieux qu’eux en Europe.

Mais à la manière des chefs qui ne veulent plus être notés par le Michelin, quand bien même ils seraient 3*, Turkish avait annoncé l’an dernier sa volonté de prendre ses distances avec Skytrax.

Le 8 juin dernier Turkish Airlines annonçait ne plus vouloir participer aux audits Skytrax pour se concentrer uniquement sur les feedbacks directs des “vrais” clients.

De là à penser qu‘il s’agit là d’une sanction de Skytrax qui a mal vécu d’être ainsi désavoué il n’y a qu’un pas…que nous franchirons allégrement !

Conclusion : le sujet c’est Skytrax, pas Turkish Airlines

Derrière cette scandaleuse dégradation de la note de Turkish Airlines il ne faut pas voir un problème avec la qualité de la compagnie mais un vrai problème quant à la fiabilité de Skytrax qui une fois de plus prend une décision que personne ne trouve cohérente.

Il manque vraiment un classement objectif des compagnies aériennes basé sur les réels feedbacks des clients. Justement le seule juge de paix que Turkish Airlines veut écouter aujourd’hui.

Photo : Turkish AirlinesDe Aermediavia Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
260FansJ'aime
1,200SuiveursSuivre
61AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.