Que penser des classements “COVID” des compagnies aériennes ?

Jusqu’à présent on classait les compagnies aériennes selon l’expérience client ou encore la ponctualité. Cette année il sera bien difficile de produire des classements fiables sur ces sujets vu le contexte très spécial qui a été le notre. Par contre des classements nouveaux ont vu le jour et ils concernent les mesures mises en œuvre pour rendre le transport aérien plus sûr face COVID.

Skytrax lance le COVID-19 AIRLINE SAFETY RATINGS

A tout seigneur tout honneur, commençons par Skytrax, la “référence” en matière de classements dans l’aérien. J’utilise des guillemets car si l’industrie considère Skytrax comme son guide Michelin on ne peut pas dire pour autant que son classement annuel fasse l’unanimité (à part chez les mieux notés bien sûr).

Un classement qui repose sur des enquêtes sauf que de mémoire de Travelguys en plusieurs milliers de vols cumulés on n’a jamais vu un enquêteur Stytrax, ni nos autres amis “Frequent Flyers”. Un classement qui donne des étoiles à des compagnies pour des produits qui n’existent pas encore (même si on aime beaucoup Lufthansa, les 5 étoiles basées sur une business class qui n’existe encore aujourd’hui qu’en photo c’est osé) à tel point que cela ressemble à du copinage pour ne pas dire pire. On parlera aussi de la dégradation à 3 étoiles de Turkish Airlines qui est pourtant dans les meilleures compagnies européennes en termes de service (enfin…avant le COVID). Bref.

Donc Skytrax a lancé un classement des compagnies les plus sûres au regard de leur protocole COVID. Il prend en compte les protocoles et rien que les protocoles et, comme le précise Skytrax, pas la dégradation de service qu’ils entrainent. Pour cela il y a d’ailleurs Degrad 19 dont la 3e édition va bientôt arriver maintenant qu’on y voit plus clair.

La certification de sécurité est effectuée après une enquête et une analyse détaillées de l’efficacité et de la cohérence des mesures mises en place par les compagnies aériennes pour s’assurer que leurs mesures de sécurité et d’hygiène COVID-19 répondent aux normes les plus élevées, et offrent une sécurité accrue aux clients et au personnel.”

On est bien curieux de savoir s’ils se content de lire les protocoles ou s’ils ont vraiment voyagé pour vérifier leur mise en œuvre.

Bref, à ce stade beaucoup de compagnies sont encore en phase d’évaluation et pour celles qui sont évaluées on a :

4 étoiles

  • Aegean Airlines
  • British Airways
  • Easyjet
  • Lufthansa
  • Ryanair

Les autres sont encore en cours d’évaluation.

Si vous voulez voir par vous même c’est sur le site de skytrax.

3 étoiles

  • Anadolujet
  • LOT Polish Airlines
  • Pegasus Airlines

Que penser du Skytrax COVID-19 AIRLINE SAFETY RATINGS ?

Vu sa faible représentativité et les doutes qu’on peut avoir quant à la réalité des investigations nous allons prendre ce classement Skytrax comme tout autre classement Skytrax : avec des pincettes.

Aucune compagnie à 2 étoiles ou moins : vu le contexte, heureusement !

Aucune compagnie à 5 étoiles : cela veut il dire qu’ils n’ont pas encore trouvé le protocole parfait ? Et d’ailleurs à quoi ressemblerait ils alors.

Qu’est ce qu’un bon protocole anti COVID pour une compagnie aérienne ?

Heureusement Skytrax nous donne de quoi décrypter son classement.

Le 5 étoiles Covid Safety rating confirme l’excellence des normes de traitement des aéroports qui tiennent compte de tous les éléments pratiques de la technologie sans contact, du traitement des clients et des protocoles de distanciation sociale pour l’enregistrement, l’embarquement et l’arrivée. Les salons des compagnies aériennes répondent à un niveau élevé de propreté validé visuellement et par des tests ATP, avec de bonnes mesures en place qui facilitent la distanciation sociale, et des systèmes de livraison sûrs pour la nourriture et les boissons. La propreté à bord et la présentation des cabines sont d’un excellent niveau de qualité, et peuvent utiliser de nouvelles techniques de désinfection par UV, et des traitements de désinfection de masse qui sont évalués scientifiquement. Les systèmes de service pour la restauration sont adaptés pour COVID-19 fois, avec une réduction de la livraison par contact et des mesures de sécurité alimentaire renforcées pour la présentation des repas.

A ce jour aucune compagnie testée ne remplit tous ces critères.

Le 4 étoiles Covid Safety rating reconnaît les bonnes normes de traitement des aéroports qui comprennent certains éléments de technologie sans contact, de traitement des clients et de protocoles de distanciation sociale pour l’enregistrement, l’embarquement et l’arrivée. Les salons des compagnies aériennes sont d’une bonne propreté, validée visuellement et par des tests ATP, et des mesures raisonnables ont été mises en place pour faciliter la distanciation sociale et les systèmes de livraison de nourriture et de boissons en toute sécurité. La propreté à bord et la présentation des cabines sont de bonne qualité et peuvent utiliser des techniques de désinfection par UV et des traitements de désinfection de masse qui sont évalués scientifiquement. La plupart des systèmes de service pour la restauration sont adaptés pour COVID-19 fois, avec une réduction de la livraison par contact et des mesures de sécurité alimentaire renforcées pour la présentation des repas.

Franchement la différence entre les deux est fine…

Le 3 étoiles Covid Safety rating atteint des normes de traitement aéroportuaire moyennes qui comportent peu d’éléments de technologie sans contact, de traitement des clients et de protocoles de distanciation sociale pour l’enregistrement, l’embarquement et l’arrivée. La propreté des salons des compagnies aériennes est incohérente, validée visuellement et par des tests ATP, et il existe peu de mesures en place pour faciliter la distanciation sociale et des systèmes de livraison sûrs pour la nourriture et les boissons. La propreté à bord et la présentation de la cabine varient selon les vols qui ont été testés ATP. Certains systèmes de service pour la restauration sont adaptés pour COVID-19 fois, avec une livraison de base à contact réduit et des mesures de sécurité alimentaire renforcées limitées ou incohérentes pour la présentation des repas.

Bon là ça donne déjà moins envie.

Les niveaux 2 et 1 étoiles ne sont pas détaillés…et on n’a pas forcément envie de tomber dessus.

Notons toutefois que pour un passager averti on sait très bien qu’en matière de contamination le risque ne se situe pas dans l’avion mais au sol. C’est à notre sens le protocole au sol qui est vital, ce qui n’implique pas que la compagnie mais également l’aéroport. On trouve donc un peu osé d’inclure dans la note des compagnies une composante aéroport qui n’est pas sous son contrôle (en dehors des salons).

Mais Skytrax a produit le même classement mais pour les aéroports.

Les aéroports les plus sûrs face au COVID selon Skytrax

On vous laisse aller voir par vous même chez Skytrax. Là aussi peu d’aéroports testés. CDG et Orly n’ont pas encore de note, Nice se contente de 3 étoiles tout comme Barcelone, Francfort est à 4, personne à 5 et voilà…

Air France bien classée au Safe Travel Barometer

Si vous êtes en France et suivez le sujet vous avez sûrement entendu parler du Safe Travel Barometer. Pourquoi ? Parce que, contrairement au Skytrax, Air France y est notée et plutôt bien notée et que dans la foulée les relations presse ont bien fait leur job. D’un autre côté cela fait 6 mois qu’ils n’ont pas pu communiquer sur une bonne nouvelle donc cela se comprend.

Mais qu’est-ce que le Safe Travel Barometer ? En effet autant Skytrax est connu même si critiquable, autant ici on plonge dans l’inconnu.

Impossible de trop savoir ce qui se cache derrière en dehors du fait que : “le safe travel barometer est développé par une équipe très expérimentée et innovante, profondément ancrée dans l’industrie du voyage et du tourisme“.

Ou encore :

Le safe Travel Barometer est développé par Safe Travel Technologies Private Limited, dont le siège est à Mumbai, en Inde. Nous sommes soutenus par des vétérans de l’industrie du voyage et des experts en technologie. Consultez notre page sur nos dirigeants pour plus de détails.

Comment ils fonctionnent ?

Nous disposons d’une équipe importante qui recherche les annonces officielles, les communiqués de presse et les nouveaux articles pour information. En outre, nous recherchons aussi activement des informations directement auprès de l’entreprise, de la destination.”

Peut être que Linkedin en sait plus ?

“Safe Travel Barometer est la base de données la plus complète au monde sur les mesures de santé et de sécurité des voyageurs et sur les initiatives annoncées par les fournisseurs en matière d’expérience du voyageur, qui influencent les décisions des voyageurs dans la nouvelle normalité.

Il couvre plus de 1 900 entreprises dans 10 catégories industrielles, 50 paramètres et des informations sur l’arrivée des voyageurs dans plus de 80 destinations.

Safe Travel Barometer est une solution B2B2C développée par Safe Travel Technologies”

L’entreprise compte moins de 10 salariés.

Le Safe Travel Barometer : un nuage de fumée marketing ?

Bref on a une startup indienne de 10 personnes qui aggrège des données publiques sur l’expérience de voyage afin d’en tirer des tendances qu’elle revend aux acteurs du secteur (ça s’appelle des études de marché),qui n’a aucune légitimité en matière sanitaire, qui vu le contexte a trouvé pertinent (et ils ont raison d’un point de vue marketing) de prendre la parole sur un sujet à la mode pour valoriser leur offre/produit.

Ca s’appelle du marketing ni plus ni moins.

Bref, voici le classement du Safe Travel Barometer.

Ceci dit mieux vaut un bon algorithme que de mauvais analystes et on peut s’attendre à ce que les donnée soient à jour.

Mais nous avons hésité entre rire et désespoir lorsqu’on voit des communiqués de presse copié/collés in extenso par la presse spécialisée ou non sans contrôler ce qu’il y a derrière. Il est certain qu’entre écrire “nous avons 4.1/5 au classement Safe Travel Barometer” et “un algorithme développé par 7 indiens d’une boite inconnue qui compile des données éparses à des fins marketing nous a donné une bonne note sur la sécurité sanitaire”…ça n’est pas du même effet. Ca donne envie de lancer les TravelGuys awards…avec une bonne attachée de presse ça devrait fonctionner !

Mais n’attendez pas que la mise en application réelle, en contexte de vol soit analysée d’un point de vue objectif et qualitatif. Remarquez qu’on ne l’attendait pas de Skytrax non plus.

Que penser des classements de “prévention COVID” dans l’aérien ?

Que faut il retenir de tout cela et faut il se fier à ces classements pour choisir une compagnie aérienne demain ?

Tout d’abord, se basant sur les informations officielles publiées par les compagnies on peut penser qu’à minima ils sont bons à prendre à titre d’information pour choisir une compagnie, sans en faire une bible.

Skytrax a peut être l’air plus légitime sur le terrain ? La vérité est que personne de chez Safe Travel ou de chez Skytrax n’a jamais été évaluer l’écart entre la promesse et la réalité. Et quand vous voyez sur des forums spécialisés ou sur Twitter des photos de cabines soit disant “hautement nettoyées et désinfectées” où subsistent encore les miettes du snack du vol précédent on peut se poser des questions.

La sécurité sanitaire c’est comme le service : selon les compagnies il peut y avoir des écarts entre le discours et l’exécution. Et au sein d’une même compagnie il peut y avoir des écarts entre un vol et un autre, certains étant des professionnels de la “variabilité”.

L’objectif n’est pas d’aider le passager mais trouver des clients

Nous allions oublier un dernier détail.

Quel est le business de Skytrax ? Vendre des prestations de conseil aux compagnies aériennes et aux aéroports. Leurs classements sont un outil marketing destiné à asseoir leur légitimité. Au moins Michelin ne vend pas de conseil aux restaurants !

Quel est le business de Safe Travel ? Vendre des données, services, conseils, et “insights” à des acteurs du secteurs pour que eux, ensuite, le valorisent auprès de leurs propres clients. Et puis, devinez quoi ? Safe Travel est une filiale de VIDEC, une société de conseil qui vend ses servies aux…acteurs du monde du voyage.

En deux mots ces classements n’ont pas pour but d’aider le passager mais se rendre légitimes auprès des entreprises qui sont leurs clients !

Photo : Prévention COVID en avion de Pradpriew via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,327FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,294SuiveursSuivre
131AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.