Liquides à bord et 5G : bientôt des règles assouplies ?

Le voyage en avion s’accompagne d’un certain nombre de contraintes liées à des mesures de sécurité, parfois plus ou moins bien comprises par les passagers. Il arrive également que certaines de ces contraintes soient prises de manière provisoires le temps de mieux comprendre un phénomène nouveau et que le provisoire devienne permanent…

Mais si on est habitués aux mesures provisoires qui durent (à un moment il a même été question que le masque reste obligatoire en vol pour toujours quand bien même l‘avion serait un des endroits les plus surs par rapport à la propagation d’un virus) il arrive, plus rarement, que des restrictions finissent par être supprimées et c’est ce qui semble pourtant se profiler pour deux sujets.

Plus de restrictions sur les liquides à bord au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni envisage de supprimer les restriction sur les liquides à bord d’ici deux ans, chose rendue possible par l’adoption de nouveaux scanners 3D (CT Scans ou Tomodensitométrie) qui permettent une inspection plus poussée.

En conséquence les passagers ne seront plus tenus de sortir leurs liquides de leurs bagages pour les contrôles de sécurité et seront autorisés à emporter l’équivalent de 2 litres en cabine.

Rappelons que les restrictions actuelles (récipients de 100ml maximum dans un seul sac en plastique transparent et refermable, d’une contenance maximale d’un litre et mesurant environ 20 cm sur 20 cm) datent de 2006 lorsque des terroristes avaient embarqué du peroxyde d’hydrogène dans des bouteilles afin de faire exploser des avions.

Mais contrairement à une idée reçue il ne s’agit pas d’une réglementation uniforme : chaque pays est libre de faire ce qu’il veut à propos des liquides, même si au final beaucoup se sont alignés sur l’approche la plus stricte. Par exemple si vous allez à Dubai vous verrez que vous serez libres d’emmener tous les liquides que vous désirez en cabine et certains pays n’imposent aucune limite pour les vols domestiques (Australie, Brésil, Indonésie, Japon, Malaisie, Nouvelle-Zélande…).

Aux Etats-Unis dans les aéroports équipés des nouveaux scanners et dans certains aéroports comme Amsterdam il n’est plus nécessaire de sortir les liquides de son sac. A Amsterdam il n’est plus nécessaire non plus de sortir les appareils électroniques.

Notons d’ailleurs qu’au Royaume-Uni, une fois les nouveaux scanners en place, il ne sera plus nécessaire de sortir les appareils électroniques non plus.

Une décision qui ne touche que le le Royaume-Uni mais on ne peut s’empêcher de penser que ça n’est que le début d’un mouvement plus global qui va simplifier et fluidifier les contrôles tout en maintenant la sécurité à un haut niveau.

Appels 5G autorisés à bord en Europe

L’Union européenne a annoncé cette semaine qu’elle allait permettre le déploiement à grande échelle de services 5G dans les avions et ce grâce à un équipement de spécial, appelé “pico-cellule”, pour connecter les utilisateurs et acheminer les appels, les textes et les données, généralement via un réseau satellitaire, entre l’avion et le réseau mobile au sol.

Selon la Commission Européenne, “La 5G permettra d’offrir des services innovants aux personnes et des opportunités de croissance aux entreprises européennes. Le ciel n’est plus une limite lorsqu’il s’agit des possibilités offertes par la connectivité super rapide et à haute capacité.

Si cela devrait à terme permettre aux compagnies de proposer un usage total de la 5G en vol il n’en va pas de même outre-Atlantique où l’US Federal Communications Commission fait état d’une forte opposition des pilotes et personnel navigant pour des raisons de sécurité et de sureté nationale.

Conclusion

Les initiatives visant à fluidifier l’expérience dans les aéroports et à donner un maximum de confort aux passagers pour l’utilisation de leurs appareils électroniques en vol, bien que locales, deviennent de plus en plus nombreuses.

On peut s’attendre à ce qu’elles fassent tâche d’huile et que dans un avenir proche passer les contrôles de sécurité ne soit plus une perte de temps et un facteur de stress et qu’on pourra librement utiliser la 5G en vol.

Photo : téléphone en vol de ImYanis via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
897FollowersFollow
1,284FollowersFollow
324SubscribersSubscribe

Articles populaires

Articles récents